Les relations interpersonnelles
2017-10-31 18:10:00 +0000 2017-10-31 18:10:00 +0000
185

Comment faire face à une attention indésirable à la piscine ?

Je nage deux fois par semaine dans un complexe sportif. Mes heures sont tardives et l'endroit est presque vide.

Il y a quelques jours, un type a commencé à discuter avec moi alors que j'étais dans le sauna. Je n'ai rien vu de mal à cela, alors j'ai maintenu la conversation, mais ensuite le gars m'a demandé de sortir avec lui.

J'ai dit que je n'étais pas intéressée, mais il n'a pas pris "non" pour une réponse, bien que je lui aie dit non au moins dix fois. Il m'a aussi demandé mon numéro de téléphone. Ne voulant pas lui en donner un faux, j'ai dit "pas intéressé, merci" une autre fois et je me suis échappé à la piscine. Le type m'a suivi là-bas.

Il a failli me donner une crise cardiaque quand il m'a tripoté dans l'eau. De plus, le gars qui a nagé dans notre couloir nous a dit (en pensant probablement que nous étions un couple) de l'emmener ailleurs, puis il est parti à la nage, agacé.

A part lui, il n'y avait que le maître-nageur (à une certaine distance) et quelques autres nageurs.

Comme je ne pouvais pas me débarrasser du gars, je me suis échappé vers les vestiaires et j'ai attendu qu'il parte.

Que dois-je faire si je le rencontre la prochaine fois ? Le dire au maître-nageur ? Mais son travail consiste à sauver les gens de l'eau, et non du harcèlement sexuel ?

Environnement : occidental, libéral

Réponses [9]

350
2017-10-31 18:17:28 +0000

Ce n'est pas une question interpersonnelle en tant que telle, c'est une question de sécurité. Je ne préconise pas de réagir de manière excessive ou de mal interpréter les intérêts de la politesse, mais ce type a dépassé les bornes.

Vous n'avez rien fait de mal - c'est lui qui a besoin d'une leçon de relations humaines. Et la meilleure façon de lui apprendre cela, c'est d'informer la sécurité (ou le personnel) la prochaine fois qu'il vous regarde d'une manière amusante. En fait, vous auriez dû le faire à la seconde où il vous a accosté dans la piscine.

Ne vous inquiétez pas d'impliquer le garde de vie, ou même des passants. En tant que membre du personnel, il saura qui appeler dans cette situation. Immédiatement, et à voix haute :

Je vous ai dit que je n'étais pas intéressé, veuillez vous éloigner, et ne me touchez pas.

Rendez cela public, et à voix haute. Ce sale type pourrait très bien être viré, voire banni de l'endroit, et ce sera sa leçon - espérons qu'il apprendra vite.

350
250
2017-11-01 12:00:05 +0000

En tant qu'ancien sauveteur dans une piscine, je peux corriger vos suppositions. Nous sommes là pour mettre fin aux bagarres entre enfants, nettoyer le désordre que les gens font, répondre aux questions, etc. dans 95 % des cas. Les 4,9 % restants sont destinés à aider les personnes qui sont tombées parce qu'elles ont glissé, ou qui ont saigné du nez, etc. Je n'ai jamais vu le 0,1% du temps que vous avez pour sauver quelqu'un de la noyade.

Allez voir le maître-nageur, il surveillera le gars, et si le gars n'arrête pas de vous harceler, il lui dira de quitter la piscine.

250
61
2017-10-31 21:16:59 +0000

Je suis désolé que cela vous soit arrivé. Tu n'as rien fait de mal - ce type n'a cessé de te harceler même après que tu lui aies fait comprendre que tu n'étais pas intéressée.

Si tu le rencontres à nouveau, dis-lui une fois "Non, je ne suis pas intéressée", ou "Va-t'en", ou "S'il te plaît, ne me touche pas" aussi fort que possible - puis dénonce-le absolument au maître-nageur. Ils sauront qui impliquer pour vous aider à traiter avec ce type.

Vous pourriez envisager de signaler ce qui est arrivé au personnel du complexe sportif. Ils pourront peut-être avertir les maîtres nageurs de garder un œil sur les clients qui sont harcelés. En outre, si cet homme a harcelé d'autres personnes, plus le personnel est au courant des incidents, plus il est facile de monter un dossier pour avertir/interdire ce type.

Bonne chance

61
58
2017-11-01 12:22:51 +0000

Ce que vous avez fini par faire, bien qu'étant une réaction parfaitement normale, était en fait assez dangereux.

Vous vous êtes retiré dans un endroit où il n'y avait (vraisemblablement) pas d'autres personnes, (vraisemblablement) une seule sortie, et la seule chose qui empêchait la personne que vous craigniez de vous suivre était des contraintes sociétales - quelque chose qu'il a déjà montré qu'il ne tenait pas compte.

Ne faites plus jamais ça.

Parmi les réactions de combat/vol/jeu mort, le combat aurait été approprié. S'il n'y avait eu personne autour, la fuite aurait été la bonne réponse.

Se battre dans ce cas signifie crier, pour attirer l'attention des passants. Vous êtes conditionné à garder un profil bas pour ne pas vous embarrasser et embarrasser les autres, ce qui vous empêche de le réprimander instinctivement en lui criant en pleine face. Si vous souhaitez et pouvez vous permettre de garder un profil bas (par exemple, votre situation avant le tâtonnement, ou maintenant votre situation actuelle lorsque vous allez nager à nouveau dans ce même complexe et que vous remarquez la présence de cet homme, ou que vous avez peur qu'il ne se montre), vous pouvez également sensibiliser une personne d'autorité à la question en privé. Dans ce cas, le maître nageur aurait été un choix approprié - vous ne perdez rien s'il ne veut pas s'en mêler.

58
43
2017-11-01 06:20:34 +0000

Juste pour ajouter un autre point de vue...

J'ai en fait été approché par une fille dans une boîte de nuit, qui avait l'air un peu inquiète, elle m'a demandé si je pouvais rester avec elle quelques minutes parce que ce type la harcelait. Ça a marché, le type a disparu et je suis resté avec la fille jusqu'à ce que ses amis viennent la rencontrer.

Une autre fois, des années plus tard, j'ai reçu un coup de fil de ma petite amie. Elle était également inquiète parce qu'un type qui lui avait demandé de l'argent ou quelque chose du genre semblait maintenant la suivre. Je lui ai dit de parler fort et nous avons parlé de nous rencontrer tout près en quelques minutes, même si elle était en route pour prendre un bus pour rentrer chez elle, où je me trouvais. Nous avons même fait une petite blague, en parlant de ma sortie de prison pour tentative de meurtre et tout ça, je ne me souviens plus exactement, mais ça a marché et il a aussi disparu.

Donc mon conseil serait dans le même sens. Si vous avez peur qu'il devienne trop turbulent, trouvez quelqu'un avec qui vous pouvez être ami, même un garde du corps. Une personne avec qui vous pensez pouvoir vous identifier serait la meilleure solution. Soit vous entamez une conversation, soit vous lui dites exactement pourquoi vous voulez lui parler un peu. Faites semblant de faire signe à quelqu'un de loin, comme si vous étiez là ensemble. Si vous n'êtes pas dans la piscine, vous pouvez téléphoner à quelqu'un, un ami, et faire semblant de vous rencontrer. Mais si vous n'êtes pas gêné, allez voir l'autorité la plus proche et dites-lui qu'il vous harcèle. N'ayez pas peur de demander de l'aide à quelqu'un. N'allez pas jusqu'à ce qu'il vous attrape la prochaine fois. Soyez poli, puis soyez sévère ou/et utilisez les tactiques mentionnées, puis cherchez définitivement de l'aide.

43
26
2017-11-01 20:12:48 +0000

Je travaillais comme sauveteur dans une piscine et nous avions parfois des membres qui se comportaient mal. La plupart des membres du personnel savaient qui surveiller et nous avertissions les autres sauveteurs lorsque nous changions de clients problématiques. Je ne me souviens pas que quiconque se soit comporté de la manière que vous avez décrite, mais cette personne aurait immédiatement vu son adhésion révoquée. Les sauveteurs font plus que sauver des gens, la plupart de notre temps est consacré à la gestion des clients.

Je signalerais certainement l'incident à la direction de la piscine parce qu'elle doit être mise au courant de la situation. Je suppose que ce n'est pas un problème ponctuel et que cet homme va probablement agresser quelqu'un d'autre s'il ne l'a pas déjà fait. La direction doit le savoir pour pouvoir s'occuper de lui et protéger les autres clients.

A l'avenir, si quelque chose comme cela se produit ou même si vous le revoyez à la piscine, dites au maître-nageur de service ce qui s'est passé et il saura qu'il doit garder un œil sur vous.

Vous n'avez pas besoin de vivre avec ce genre de harcèlement et vous devriez pouvoir vous rendre à la piscine sans craindre ce qui pourrait arriver. La meilleure façon de l'éviter à l'avenir est d'en parler maintenant.

26
21
2017-11-01 13:16:51 +0000

Vous lui avez dit explicitement que vous n'aviez aucun intérêt pour lui. Même après cela, il vous a suivi dans l'eau et vous a agressé physiquement.

C'est une affaire de police. Il est absolument une menace (si ce n'est pour vous, alors pour la prochaine femme) et si quelque chose se reproduit à l'avenir, le fait d'avoir signalé le premier incident pèse lourdement en votre faveur.

Il devrait également être signalé au maître-nageur de service qui aurait dû l'enlever immédiatement.

Veuillez ne pas considérer le fait de le signaler comme une réaction excessive ou supposer qu'il s'agit d'un problème ponctuel.

21
12
2017-11-01 18:49:41 +0000

Comme je ne pouvais pas me débarrasser du gars, je me suis échappé dans les vestiaires et j'ai attendu qu'il parte.

...

Dites-le au maître-nageur ? Mais son travail consiste à sauver les gens de l'eau, et non du harcèlement sexuel ?

Si vous vous trouvez un jour dans une situation où vous craignez légitimement pour votre sécurité, il est tout à fait approprié de porter la situation à l'attention des figures d'autorité. Le complexe est là pour que vous puissiez nager, pas pour que vous vous cachiez dans les vestiaires. Si vous ne savez pas nager, alors vous êtes privé de l'usage du complexe sportif.

Ce que vous "auriez dû" faire : (note : je mets "devrait" entre guillemets parce que je veux souligner qu'il ne s'agit en aucun cas de "choses que vous devriez faire mal en ne faisant pas" ou de quoi que ce soit de ce genre. )

  • Une fois qu'il est devenu clair qu'il n'allait pas prendre "non" pour une réponse, dites-lui qu'il vous met mal à l'aise et que vous ne voulez pas qu'il interagisse avec vous plus longtemps. S'il continue à vous harceler, parlez à la direction, à la sécurité et au service de protection de la vie, et demandez-lui de vous dire que s'il continue à le harceler, il sera banni du complexe.
  • Quand il vous a touché : dites-lui à voix haute d'arrêter de vous toucher. Allez à la direction/sécurité/gardien de la vie et demandez-lui de vous dire de quitter le complexe. Faites un rapport de police.

Ce que vous devez faire maintenant :

  1. Faites un rapport de police.
  2. Contactez la direction du complexe, demandez-leur de lui interdire l'accès au complexe, sinon dites-lui que s'il vous harcèle encore, il sera interdit d'accès.
  3. Si la direction refuse de faire l'un ou l'autre, demandez à quelqu'un d'autre de lui dire que vous ne souhaitez plus le fréquenter, et s'il continue à vous harceler, vous demanderez qu'il soit banni du complexe, et vous engagerez probablement une action en justice. Ne vous engagez pas vous-même avec lui si vous pouvez l'aider. S'il communique avec vous avant que vous ne puissiez le faire, dites-lui simplement ce qui précède vous-même et ne communiquez plus avec lui.
  4. S'il communique avec vous après que vous avez fait 3), contactez la direction et demandez qu'il soit banni du complexe.
  5. Si le complexe refuse, votre prochaine action dépend de votre relation avec le complexe. S'il s'agit d'un complexe privé, vous devez au moins demander le remboursement de vos cotisations, voire engager des poursuites. S'il s'agit d'un complexe public (financé par les contribuables) ou si vous avez accès au complexe en vertu d'un contrat à long terme (par exemple, s'il fait partie de votre immeuble d'appartements ou de vos installations universitaires), il est tout à fait approprié d'intenter une action en justice ; vous avez le droit d'utiliser l'installation (dans le premier cas, en tant que citoyen, dans le second, en vertu d'un contrat), et le fait de ne pas rendre votre utilisation de l'installation tolérable constitue une privation de ce droit. (Note : les autres causes d'action dépendent quelque peu de la juridiction. Si vous êtes aux États-Unis, une autre cause d'action serait le Titre IX.)
  6. Si le complexe accepte le point 2), et qu'il vous harcèle davantage, contactez la direction et demandez qu'il soit renvoyé. Si vous le voyez dans le complexe après son interdiction, contactez la direction et appelez la police.
  7. Si le complexe l'interdit, mais ne fait rien pour qu'il continue à se montrer (s'il persiste, ils devraient le poursuivre pour intrusion), voir 5) et 6).
12
1
2017-11-02 08:52:19 +0000

Une attention non désirée consiste à vous inviter à sortir à quelques reprises alors que vous n'êtes pas intéressé. Le fait de vous demander plus de dix fois de sortir avec quelqu'un sans jamais en avoir la moindre idée commence à devenir du harcèlement. Vous pousser dans la piscine, surtout lorsque vous avez clairement indiqué que vous n'êtes pas intéressé, est définitivement autre chose qu'une "attention non désirée". Vous avez l'air d'être une femme vraiment sympa et cool, et j'aimerais connaître d'autres personnes comme vous. Je sais que certaines femmes persécuteraient des hommes pour beaucoup moins que cela.

Je pense qu'il est temps de fixer des limites. Es-tu prête à arrêter de nager à cause de lui ? Non ? Alors il devra arrêter son comportement, et s'il ne le fait pas de son plein gré, vous pourriez utiliser ce dont vous disposez, comme le dénoncer et obtenir l'aide d'amis (demander ici est un bon début).

Nous vivons dans un système social, heureusement ou malheureusement - c'est un autre sujet. C'est pourquoi nous devons (malheureusement) payer un loyer, des impôts, etc.

La société dans laquelle nous vivons est soumise à certaines règles, l'une d'entre elles étant que les contacts sexuels non désirés/forcés ne sont pas tolérés. Ce type sait probablement maintenant qu'il ne respecte pas ces règles, et que cela pourrait le désavantager, socialement parlant.

1

Questions connexes