Les relations interpersonnelles
2018-09-28 07:44:56 +0000 2018-09-28 07:44:56 +0000
41

Quelle est l'étiquette pour demander si une personne a un régime alimentaire particulier

Existe-t-il une étiquette pour demander s'il y a certaines choses qu'une personne ne veut ou ne peut pas manger ? Si je cuisine pour un groupe de personnes, est-ce à elles de m'en parler ou dois-je leur demander ? Si c'est à moi de le leur demander, comment puis-je le faire sans insinuer qu'ils ont par exemple des problèmes de santé ?

Le régime alimentaire peut être dû à plusieurs choses :

  • La religion
  • Un choix qu'ils ont fait (végétalien / végétarien)
  • Les allergies / Les problèmes de santé
  • ...

Edit : Je suis belge :)

Réponses [10]

81
2018-09-28 08:46:30 +0000

L'étiquette veut que les personnes ayant des restrictions alimentaires en parlent à l'avance à l'hôte. Mais il arrive que ces personnes oublient d'en parler à l'hôte, et pour éviter des situations gênantes à table, il est parfaitement normal (très agréable et même accommodant) en tant qu'hôte de demander au groupe ses restrictions alimentaires.

Pour éviter qu'une telle question ne soit gênante ou n'implique quoi que ce soit, l'hôte peut poser la question à tout le groupe et non à une seule personne. Il est tout à fait possible de poser une question dans le sens suivant :

"Y a-t-il des restrictions alimentaires dont je devrais être informé ?"

ou

"Veuillez me faire savoir d'ici le [jour X] s'il y a des restrictions alimentaires, afin que je puisse me préparer en conséquence. "Ne demandez pas de restrictions spécifiques, comme "Dois-je utiliser des ingrédients à faible teneur en matière grasse ?" car c'est exactement ce que vous insinuez, car ils ont des problèmes (de santé). Laissez-les vous dire s'ils ont des demandes spécifiques.

81
15
2018-09-28 08:53:01 +0000

Il vaut mieux demander que d'attendre qu'ils vous le disent, car il y a plusieurs raisons pour lesquelles ils peuvent ne pas vous le dire. Il se peut que cela leur échappe, qu'ils pensent que vous le savez déjà, ou qu'ils supposent qu'il y aura de toute façon quelque chose pour répondre à leurs besoins. Cela pourrait convaincre quelqu'un qui hésite à accepter.

Comment demander

Lorsque vous cuisinez pour un groupe de personnes, posez-le directement dans l'invitation.

Comme mentionné ci-dessus, cela montre d'emblée que vous êtes prêt à les accommoder et que vous êtes un bon hôte.

En outre, en le mettant dans l'invitation, vous demandez en général. Si vous craignez que le fait de demander personnellement puisse impliquer quelque chose, voici votre chance d'éviter cela.

15
2
2018-09-28 08:36:52 +0000

En général, c'est à eux de vous le dire, mais c'est gentil à vous de le leur demander. Demander montre que vous vous souciez de leurs besoins et de leurs exigences particulières et je ne pense pas que quiconque trouverait cela grossier ou gênant ou que cela implique une maladie.

Une bonne idée est de demander à l'avance si quelqu'un a des restrictions alimentaires afin de pouvoir planifier la nourriture pour lui et non pas pendant la réunion lorsque toute la nourriture est déjà préparée.

2
2
2018-09-28 10:38:14 +0000

Comme il n'y a pas de balise de localisation, je répondrai d'un point de vue néerlandais. Vous dites : "Avez-vous un régime alimentaire particulier ?". C'est aussi simple que cela.

Tout le monde comprendra pourquoi la question est posée (les raisons que vous avez déjà résumées) et comprendra également que de telles choses ne peuvent pas être vues de l'extérieur. Personne ne s'en offusquera, car on leur pose la même question chaque fois qu'ils mangent avec des étrangers, que ce soit au restaurant ou chez des particuliers.

En fait, si quelqu'un s'offusquait, ce serait lui qui enfreindrait l'étiquette, car une telle question est considérée comme inoffensive, polie et attendue.

En y réfléchissant bien, je dois ajouter que ne pas poser la question pourrait vous faire sourciller. Les restaurants fournissent normalement les informations nécessaires dans leurs menus, mais dans un cadre privé, on s'attend plus ou moins à ce que vous posiez la question au préalable.

2
2
2018-09-28 07:48:41 +0000

Les personnes que je connais qui organisent des repas pour des événements qui attirent de nombreuses personnes ayant des souhaits alimentaires très différents se sont mises à appeler cette collection "Handicaps culinaires", bien que cela puisse dépendre du cadre dans lequel les gens apprécient ou non une description comme celle-là.

Probablement que "exigences alimentaires" est une façon plus sûre de le dire.

(Je ne suis pas sûr que ce soit sur le sujet pour les compétences interpersonnelles, cependant. Cela ressemble plus à une question de l'English Language Learners. Ou peut-être une question sur la cuisine).

2
0
2018-09-30 12:46:32 +0000

Dans la plupart des cas, les invités diront à leurs hôtes s'ils suivent un régime alimentaire particulier. Toutefois, s'ils ne le font pas ou s'ils l'oublient, il est souvent préférable de le leur demander à l'avance. Il est préférable de le faire indirectement, par le biais d'une démarche du type :

Alors, avez-vous envie de quelque chose en particulier ?

Cela leur donnera la possibilité de suggérer quelque chose (ce qu'ils suggèrent sera bien sûr conforme à leur régime alimentaire spécial). Cependant, s'ils n'ont rien à suggérer, il leur suffit de demander :

Oui, alors, y a-t-il quelque chose que vous ne pouvez pas manger ? Une fois, j'ai cuisiné ces grosses côtes levées au barbecue pour mon ami, mais j'ai découvert qu'elles étaient végétaliennes et c'était incroyablement gênant, alors depuis, je me souviens toujours de demander aux gens.

Cette approche est assez bonne parce qu'elle permet de garder les choses informelles et décontractées. Elle montre également à la personne que vous ne lui demandez pas seulement à elle, que vous demandez à tout le monde et, surtout, elle contribue à détendre l'atmosphère avec un peu d'humour, ce qui rendra l'échange moins gênant et moins tendu.

0
0
2018-09-30 11:43:36 +0000

Si je ne vous le dis pas et que vous ne me le demandez pas, c'est à moi (en tant qu'invité) de décider si je dois prendre ce qu'on me sert. Si je ne veux pas quelque chose, je peux dire "Non merci", sur le moment - mais certains hôtes/hôtesses considèrent que c'est une mauvaise chose (même si c'est mon choix), ce qui est gênant, alors il vaut mieux communiquer à l'avance.

Je considère comme socialement habile de leur part si, une fois informé, quelqu'un se souvient de ma préférence alimentaire la fois suivante sans me le demander à nouveau.

comment puis-je faire cela sans laisser entendre qu'ils ont par exemple des problèmes de santé ?

"Y a-t-il quelque chose que vous ne mangez pas ?"

0
0
2018-10-01 01:10:27 +0000

Je me dis que si je connais quelqu'un assez bien pour lui faire la cuisine, alors je le connais assez bien pour lui demander s'il voudra vraiment manger ce que je lui prépare.

Je demande généralement aux gens s'il y a quelque chose qu'ils ne mangent pas. Ils peuvent me renseigner, ou non, sur l'importance relative de leur statut "ne mange pas". Ainsi, par exemple, je sais que mon ami juif ne mangera pas de sandwich au bacon et qu'il n'est pas du tout négociable sur ce point, que mon ami qui a besoin d'un régime sans gluten ne mangera pas de pain et qu'il n'est pas négociable sur ce point, et que mon ami qui ne s'intéresse pas beaucoup aux oignons préférerait ne pas en manger mais qu'il peut les choisir sur un coup de tête.

Si quelqu'un présente une liste d'exigences si ardue qu'il est pratiquement impossible de lui plaire, faites de votre mieux cette fois-ci et ne l'invitez plus.

Ne peut pas encore commenter, donc pour clarifier. Si quelqu'un est un mangeur si difficile qu'il est pratiquement impossible de le satisfaire, il se peut qu'il soit plus facile de ne pas prendre la peine d'essayer. Il est assez facile de choisir quelque chose pour satisfaire une restriction ou une préférence bien définie, par exemple ne pas servir de bacon lorsque mon ami juif me rend visite (en sachant que non seulement il ne mangera pas le bacon mais aussi qu'il ne mangera rien qui ait pu toucher le bacon).

J'ai connu quelqu'un il y a quelques années qui souffrait de graves allergies alimentaires qui semblaient évoluer constamment. Elle ne pouvait pas manger de produits laitiers, de blé, de fruits de mer de quelque type que ce soit, et il était loin d'être rare que chaque visite lui apporte un aliment différent auquel elle était sensible. Il était pratiquement impossible de cuisiner quoi que ce soit qui fonctionne, notamment parce que le plat qu'elle aurait pu manger la dernière fois que je l'ai vue la rendrait physiquement malade cette fois-ci. Dans un cas simple où vous recevez une ou deux personnes (dans ce cas, la dame et son mari), c'est plus facile à gérer. Si vous essayez de divertir un groupe de personnes et qu'une personne ne peut ou ne veut rien manger, il peut arriver qu'il soit plus facile de ne pas l'inviter. Je me suis dit qu'il allait de soi que si la personne en question est suffisamment importante pour vous pour que vous vouliez l'accueillir quoi qu'il arrive, alors vous l'accueillerez quoi qu'il arrive.

0
-1
2018-09-28 16:26:56 +0000

Je pense qu'il n'est pas si simple de demander des "restrictions alimentaires" ou quoi que ce soit d'autre à l'avance, car il peut y avoir des cas, que vous pensez parfaitement normaux de faire et que certaines personnes pensent qu'il est tout à fait normal d'éviter à tout prix, au point de ne pas considérer cela comme une "restriction". La liste de ce qui ne serait pas le bienvenu sera longue ou incomplète, probablement les deux (hé, je ne pense pas à mentionner que je n'aimerais pas manger d'araignées vivantes par exemple... mais je ne le ferais pas). "

Il appartient alors aux gens de dire "oui, c'est bon pour moi" ou de dire "Désolé, je ne mange pas de porc", "Je ne voudrais même pas manger d'oeufs, car ce sont des bébés animaux" ou "Je ne peux pas manger de pain s'il contient du gluten car j'y suis allergique"

Vous voyez donc que le choix initial n'était pas le meilleur pour ce groupe et, compte tenu des ingrédients disponibles (maintenant et ici), vous proposez autre chose : "Et que diriez-vous d'une salade de légumes à l'huile d'olive ? "et maintenant, tout va bien sauf la dame qui dit "je préfère l'avoir sans huile du tout" (car elle essaie de perdre du poids avant la saison) et vous dites "oui, pas de problème, je ne l'ajouterai pas dans votre assiette"

Tout le monde est content et vous savez que vous pouvez fournir cela. Et personne n'a à résoudre de longues énigmes sur les araignées vivantes, la cervelle de singe, les champignons et tous les autres aliments possibles, que quelqu'un "n'aime tout simplement pas" pour une raison personnelle (aversion, allergie, religion, culture, etc.).


Je parie que pour TOUT aliment, il existe au moins une personne qui ne veut pas le manger. Certains de mes amis sont végétaliens, d'autres disent que "ce n'est pas de la nourriture s'il n'y a pas de viande" (ce qui signifie au moins 75%) ... certains disent que faire des steaks "saignants" devrait être puni par la loi, d'autres aiment "vraiment, vraiment bien fait" (ce n'est qu'un petit pas sous "totalement carbonisé") ... Mais généralement, même dans les grands groupes, il est possible de trouver un petit nombre de sous-groupes qui aimeraient avoir QUELQUE CHOSE de commun pour le sous-groupe et il est donc possible de préparer 2 à 4 sortes de nourriture et de rendre tout le monde heureux. Mais l'IMHO est mieux de proposer ce que vous pouvez faire (avoir accès aux ingrédients, s'entraîner avec et ainsi de suite) et de demander si tout le monde est d'accord (et ensuite cibler les parties qui ne conviennent pas), que de demander à tout le monde ce qu'il/elle peut faire. ... aimerait (car vous terminez avec autant de demande que les gens de la fête) ou demandez ce que chacun N'aime PAS (car il en résulte de longues listes incomplètes et cela met beaucoup de gens mal à l'aise de parler longuement de tout ce qu'ils ne peuvent/ne veulent pas manger. Mais dire "Je préférerais une salade sans huile et juste de l'eau au lieu de la bière" n'est pas si difficile et est facile à remplir).

-1
-3
2018-09-28 12:15:53 +0000

Il y a une grande variété de végétariens, il y a beaucoup de problèmes de santé, il y a des régimes alimentaires pour des raisons éthiques ou simplement pour se sentir mieux, il y a beaucoup de gens qui n'aiment tout simplement pas certains aliments. Cela arrive partout et il n'est absolument pas étrange de demander cela.

Je recommande donc de ne pas parler de "régime", "exigence", "restriction" ou d'autres termes qui pourraient impliquer certains problèmes. Ces mots font que votre question ressemble à "hé, certains d'entre vous sont en surpoids ou ont l'air malade...". Vous ne voulez pas ressembler à la notice d'un médicament ? Alors évitez simplement ces termes.

Pour moi (Europe centrale), l'utilisation de ces phrases montre trop de prédiction sur une personne. Laissez-moi vous montrer deux exemples de questions et ce que je pourrais en penser.

Êtes-vous au régime ou soumis à des restrictions ?

  • Tout le monde ne l'est pas. Qu'est-ce qui me fait croire que je le suis ? Est-ce que j'ai l'air d'être en surpoids ou malade ?
  • Ou : je le suis vraiment. Pourquoi le signalent-ils de cette façon ? Je me sens "pris".
  • Ou : je n'aime tout simplement pas X - mais si je dis cela maintenant, ils pourraient penser que j'ai un de ces problèmes.

Mangez-vous tout ou avez-vous des souhaits particuliers ?

  • Certaines personnes n'aiment pas tout, cette question s'occupe de cela - bien. Mais bon, tout ce que je mange me convient.
  • Ou : s'il vous plaît, pas de porc pour moi. Je n'explique pas plus loin et la question n'indique pas de direction.
  • Ou : du café sans sucre pour moi. Personne ne sait si je suis au régime ou si je n'aime tout simplement pas qu'il soit aussi sucré.
-3

Questions connexes