Les relations interpersonnelles
2017-10-20 16:44:20 +0000 2017-10-20 16:44:20 +0000
61

J'ai rendu un "cadeau" à un ami après qu'il me l'ait demandé, et maintenant il essaie de me taxer pour l'avoir utilisé

Je suis généralement doué pour ce genre de choses mais je ne sais pas comment gérer cette situation. Je vais commencer par le début.


Histoire

Il y a environ 2 ou 3 ans, un de mes bons amis, Henry, a volé un broyeur à un autre de ses "amis" et me l'a donné. Je n'en voulais pas au début, mais il m'a convaincu de le prendre car il allait "seulement le jeter" parce qu'il ne pourrait pas l'utiliser devant l'autre "ami". N'étant pas directement impliqué dans cette situation ni dans celle de l'autre "ami", j'ai alors pris le broyeur et je l'ai utilisé moi-même pendant un an et demi.

Il y a environ 6 à 9 mois, Henry et son "ami" ne sont plus amis et il décide qu'il veut récupérer ce broyeur. Aujourd'hui, Henry a été un très bon ami pour moi et, bien que je trouve que demander un cadeau de retour est très impoli, j'ai décidé de le lui rendre et de m'acheter un nouveau broyeur. J'ai fini par acheter le même modèle, qui m'a coûté 45 €.

Ça ne m'a pas dérangé d'en acheter un nouveau parce que j'avais beaucoup d'argent à l'époque. Cela m'a dérangé qu'il demande à le récupérer, mais comme Henry peut être très conflictuel parfois, j'ai décidé qu'argumenter sur ce que je ressentais ne valait pas la peine et que tout cela serait oublié peu de temps après.

Jusqu'à présent, il n'y avait pas de problème. J'avais mon broyeur, et Henry avait le sien. Cependant, Henry a décidé d'échanger le compartiment supérieur de son broyeur avec le mien - au début, c'était juste une blague, mais quand j'ai demandé à récupérer la partie supérieure du mien, il m'a dit qu'il pensait qu'il était juste de la garder parce qu'il m'avait donné le broyeur à utiliser il y a tout ce temps. Je lui ai dit que la plupart des gens ne rendent pas les choses qu'ils reçoivent en cadeau et que c'était gentil de ma part de les rendre. "F*** **" était la réponse à cela.


Le problème

Maintenant, je ne me soucie pas de l'argent, et la fonctionnalité du broyeur est identique, donc en ce qui concerne l'impact pratique, cela ne fait vraiment pas de différence pour moi. Cependant, je ne peux pas m'empêcher de me sentir totalement irrespecté par tout cela. Je ne voulais pas du broyeur au départ, et s'il m'avait dit le jour où il me l'a donné qu'il allait simplement me le demander plus tard, et essayer de prendre une partie de mon nouveau broyeur comme taxe, je ne l'aurais pas pris - pourquoi aurais-je fait un marché avec peu ou pas d'avantages pour moi ?

Quoi qu'il en soit, cela ressemble à un piège et cela ne me convient pas. Je suis perdante ici et je n'ai rien fait de mal.

Les autres facteurs importants sont que je fais beaucoup de choses avec Henry. Nous vivons tous les deux dans la même localité et nous fréquentons la même université à une heure et demie de distance. Nous vivons également ensemble pour cette année de collège. Il a organisé la maison pour y vivre et comme je ne conduis pas, c'est mon seul moyen de me déplacer chaque semaine pour aller et venir de l'université. Cela me permet également d'économiser une somme d'argent phénoménale, car les transports publics dans mon pays sont extrêmement coûteux et peu fiables, surtout quand on vit à la campagne. Je veux lui dire à quel point je pense qu'il a été minable et égoïste de sa part de me demander ce que je pensais être un cadeau en retour simplement parce que cela lui convenait le mieux, puis de voler une partie de mon broyeur et d'essayer de le faire passer pour une taxe pour quelque chose que je pensais déjà terminé. Cela finira certainement par qu'il me dise comment il fait tant pour moi, puis qu'il me dise d'aller me faire voir. Je devrais alors m'occuper d'une maison gênante et payer 60 % de mes revenus en voyage. Ce n'est pas le meilleur résultat OMI. 2. Je ne dis rien, j'embouteille et j'espère que cette bouteille ne débordera pas. 3. Je vais probablement opter pour l'option 2, parce que c'est celle qui me crée le moins de problèmes - mais être dans une telle position me mine et me fait me sentir impuissant - au point que je suis venu demander de l'aide à l'internet !

Quelle est la bonne chose à faire ?


Plus d'infos

Juste pour clarifier certaines choses :

  1. Dans mon pays, il est très, très difficile de trouver un logement. Il y a une crise nationale du logement en ce moment et les étudiants sont parmi les plus touchés. L'idée de pouvoir se procurer un appartement d'une chambre à coucher, et encore moins de pouvoir se le permettre, est hors de question.
  2. Il n'est pas non plus question de se procurer une voiture. Bien que j'aie presque obtenu mon permis de conduire complet, le prix de l'assurance pour un premier conducteur dans mon pays dépasse les 3 000 euros - sans compter le prix d'une voiture. Il n'est tout simplement pas judicieux, à l'heure actuelle, de dépenser toutes mes économies pour en acheter une.
  3. Je ne bois pas et je ne fume pas. Je ne fais que vaporiser du cannabis. Cela rend l'habitude très bon marché pour moi.

Réponses [12]

165
2017-10-20 17:21:46 +0000

Cet incident devrait vraiment vous dire tout ce que vous devez savoir sur votre ami. Je veux dire ... il a "volé" le broyeur à quelqu'un d'autre pour commencer. Et puis il vous l'a "volé" en retour, profitant encore plus de vous en échangeant les pièces utilisées avec vos pièces nouvelles dans le processus.

On dirait vraiment que ce type ne fait que veiller sur le numéro un : **lui-même. Tous les autres ne sont qu'une ressource à laquelle il a recours quand il en a besoin. Je pense que si vous analysez votre relation avec lui de manière très objective, vous trouverez beaucoup d'autres exemples où il vous force à faire quelque chose qui, bien qu'apparemment anodin, joue en sa faveur, sans tenir compte de vos propres souhaits ou opinions. Par exemple, prendre le broyeur en premier lieu. Vous ne le vouliez pas vraiment, mais il vous a manipulé pour que vous le lui enleviez, vous obligeant ainsi à le stocker pour lui jusqu'à ce qu'il en ait à nouveau besoin.

Je vous recommande de prendre du recul et de réévaluer votre relation avec cette personne. Ce n'est pas une chose facile à faire, mais cela pourrait très bien vous épargner beaucoup de chagrin à l'avenir.

Vous n'avez pas besoin de l'exclure complètement de votre vie, mais il serait peut-être préférable que vous créiez un peu plus de distance entre vous deux. Regardez s'il va essayer d'arranger les choses entre vous, ou s'il perd simplement le contact une fois qu'il a réalisé qu'il ne peut pas vous manipuler pour répondre à ses besoins.

Par exemple, s'il a besoin que vous rangiez quelque chose dans votre garage pour lui pendant un certain temps (qui, si je reconnais le type, se transformera en mois), dites-lui que vous ne pouvez pas l'accommoder pour le moment. S'il a besoin d'une voiture, etc., refusez poliment. Ne vous sentez pas coupable non plus ! Je suis sûr que vous l'avez beaucoup aidé dans le passé.

Voyez juste comment il réagit quand il n'obtient pas ce qu'il veut. Essaye-t-il de vous manipuler pour que vous l'aidiez ? Se met-il en colère si vous continuez à le faire taire ? Prenez d'autres décisions en fonction de ses réactions.

165
72
2017-10-20 18:05:05 +0000

Dans cette situation, vous avez une personne qui :

  • vole un ami
  • utilise un autre ami pour le couvrir
  • renie un "cadeau" quand cela lui convient
  • réorganise la situation à sa convenance

Il s'agit d'une personne égocentrique, avec quelques tendances à l'intimidation. Une relation comme celle-ci sera toujours à sens unique, penchée en sa faveur. Le seul moment où il fera des choses pour les autres, c'est quand cela lui convient.

Les deux commentaires qui sont révélateurs, sont :

Je ne dis rien, j'embouteille et j'espère que cette bouteille ne débordera pas

Une option où je peux faire passer mon message et ne pas risquer de perdre un ami ou d'avoir une dispute

Est-ce un "ami" que vous tenez vraiment à garder ? Je comprends que vous devez faire face à une situation de vie, mais honnêtement, il y a certaines relations qui ne valent tout simplement pas la peine d'être gardées.

Malheureusement, vous faites également preuve de certains aspects de la mentalité de victime, c'est-à-dire que vous préférez apaiser plutôt qu'affronter, ignorer une situation pour éviter un conflit, etc. Bien que vous ne vouliez pas l'entendre, vous faites des choix qui lui permettent d'avoir facilement ce pouvoir sur vous. Vous pouvez vous permettre de dépenser 45 euros pour un broyeur, et quel que soit le prix de votre cannabis, mais vous ne pouvez pas vous permettre de vous déplacer ?

J'essaie de souligner que les choix ont des conséquences. Vous pouvez choisir de déménager et d'acheter un vélo pendant 9 mois, ou de le faire disparaître et de le laisser vous manger pendant 9 mois. Ou encore, comme vous le souhaitez. Tout ce que je dis, c'est que vous devez décider de ce qui est important pour vous et le faire. Si ce choix l'apaise pendant 9 mois, tant mieux. Si cela signifie déménager et s'occuper du transport ou d'autres problèmes, très bien. Assurez-vous simplement que vous faites ce choix dans votre propre intérêt, et pas seulement pour vous en sortir facilement.

72
23
2017-10-21 00:29:00 +0000

Les gens, surtout lorsqu'ils sont jeunes, ont tendance à supposer que ceux avec qui ils traînent ne sont pas trompeurs... et donc à les croire jusqu'à ce que quelque chose les choque en leur faisant réaliser que l'"ami" n'est pas une source fiable d'information ou de jugement. Ainsi, vous avez cru que lorsque votre "ami" disait qu'il avait volé quelque chose à quelqu'un d'autre uniquement pour "égaliser" les choses après que l'autre personne l'ait volé, vous pouviez généralement vous fier à son sens de ce qui était "juste" et puisque vous n'étiez pas un voleur... votre ami ne vous volerait pas.

Maintenant, à la fin de sa version de ce qu'il considère comme "juste" -- simplement vous prendre quelque chose, sans la moindre justification pour le faire sauf qu'il vous a donné quelque chose une fois et que vous avez utilisé la chose qu'il vous a donnée, jusqu'à ce qu'il la reprenne ( !) -- vous pouvez voir que peut-être son sens de la "justice" ne peut PAS être invoqué, mais fonctionne plutôt comme une excuse pour son vol. La leçon à tirer de cette partie particulière de votre histoire n'est pas de supposer que, simplement parce que vous connaissez quelqu'un, ou parce qu'il vous a profité d'une manière ou d'une autre, c'est une personne bonne ou digne de confiance. Auparavant, il ne vous était apparemment pas venu à l'esprit que son "vol" était un drapeau rouge, ce qui aurait dû vous rendre suspect de son sens de la justice. Les personnes qui imposent leurs "solutions" unilatérales à d'autres par la tromperie ou la force doivent être surveillées de très près et ne pas se voir accorder le bénéfice du doute. Si la seule raison que vous avez de croire que son ami était en fait un voleur est sa déclaration justifiant son propre vol... ce n'est pas une raison suffisante, et vous ne pouvez vraiment pas vous permettre d'ignorer si vos amis sont de mauvaises personnes.

De nombreuses autres personnes vous ont donné d'excellents conseils sur la façon de réduire votre sentiment d'impuissance et d'atténuer la situation réelle. J'ajouterai seulement que vous devez y réfléchir attentivement et vous souvenir de ce que vous avez appris. Si vous traitez une personne comme étant digne de confiance avant qu'elle ne se soit réellement montrée digne de confiance, et que vous vous trompez, elle vous fera beaucoup de mal. Ce type vous a probablement piégé délibérément, sachant que votre naïveté ne durerait pas et qu'il gagnerait à ce que vous acceptiez son aide que vous seriez réticent à perdre, ainsi qu'à ce que l'apparence d'amitié vous empêche de réaliser qu'il n'est PAS votre ami.

Reconnaissez simplement la leçon, apprenez-en et réduisez le mal que vous vous faites à vous-même et aux autres. Je suppose aussi que maintenant que vous réalisez à quel point il a été violent envers vous, tout en le qualifiant de juste, vous pouvez réévaluer l'acceptation passée de préjudices similaires qu'il a causés à d'autres - que vous étiez prêt à négliger auparavant parce que vous ne vouliez pas contester sa prétention de "justice". Il y a des gens qui fonctionnent sur la base qu'ils méritent tout ce qu'ils peuvent obtenir, et vous ne pouvez pas être ami avec eux à moins que votre version de l'amitié ne comprenne la défense constante de vous-même, de vos biens, de votre réputation, etc. contre leurs tentatives de déprédation - en bref, une version de l'amitié qui est indissociable de l'inimitié.

Se défaire de sa naïveté et acquérir de la maturité est très souvent douloureux. Vous avez déjà ressenti une partie de cette douleur et vous aurez plus à évaluer la pleine dimension de votre cécité précédente. La seule chose que vous puissiez faire, après vous être installé de cette façon et être ensuite tombé dans le trou de votre propre creusement, est de trouver comment ne pas recommencer.

23
13
2017-10-20 20:15:11 +0000

Maintenant que vous avez déjà compris que vous devriez déménager et l'écarter de votre vie après le collège (ce qui semble être presque terminé pour vous).

Je vais répondre à vos autres préoccupations.

Cela me permet également d'économiser une somme d'argent phénoménale, car les transports publics dans mon pays sont extrêmement coûteux et peu fiables, surtout quand on vit à la campagne. Cela le met un peu en position de pouvoir sur moi.

Arrêtez d'alimenter votre ressentiment. Vous avez fait une erreur. Vous allez bientôt corriger cette erreur (dès que le Collège sera terminé). Bien !

Maintenant que vous avez pris cette décision, pensez à ce qui se passe en termes purement financiers.

Faites les calculs. Si vous deviez déménager demain, combien cela vous coûterait-il ? Combien économisez-vous chaque mois parce qu'il vous conduit à l'école ? Combien contribuez-vous à l'essence et à son assurance/à l'entretien de son véhicule ? Bien entendu, gardez ces informations pour vous. Il n'a pas besoin de le savoir.

Économisez-vous 45 € par mois ? 100 € ? 300 € ? Ne gaspillez pas cette épargne, mettez-la dans une sorte de fonds pour les mauvais jours (il n'est pas nécessaire que ce soit le montant total, il pourrait simplement s'agir d'une petite partie de celui-ci chaque mois).

C'est juste pour prendre une nouvelle habitude.

Cela le met un peu en position de pouvoir sur moi.

La liberté coûte de la planification, du temps et de l'argent. La liberté a généralement un prix.

C'est pourquoi je vous suggère de commencer à économiser une partie de cet argent.

Il a organisé la maison pour y vivre et comme je ne conduis pas...

La première chose que je ferais si j'étais vous, c'est d'obtenir un permis de conduire pour une voiture. Ou si c'est trop difficile dans votre pays, j'essaierais d'obtenir un permis pour une moto ou un cyclomoteur.

Vous n'avez pas besoin d'acheter une voiture ou quelque chose comme ça, je vous suggère juste de commencer à faire des petits pas vers l'indépendance. Même si c'est un tout petit pas, le faire vous rendra un peu de contrôle au lieu de vous sentir impuissant (puisque vous n'êtes pas capable de partir à l'instant même).

Et la deuxième chose que je vous suggère de faire, c'est de planifier soigneusement votre sortie. Déménager prend du temps. Planifier un déménagement (à moins que vous ne rentriez chez vous ou que vous n'emménagiez dans un dortoir pour étudiants diplômés) demande des recherches et de la préparation. Choisissez vos prochains colocataires/colocataires/amis avec beaucoup plus de soin. Ne laissez pas ce genre de choses au hasard.

Supposez que vous n'allez pas récupérer votre caution et qu'une partie de vos biens personnels peut disparaître juste avant votre déménagement. Essayez de rester cordial jusque-là, sinon les choses risquent d'empirer. Votre colocataire n'a évidemment aucun respect pour les biens personnels. Il inventera n'importe quelle excuse pour prendre les affaires qu'il veut, surtout s'il pense que vous ne voulez plus être ami avec lui, alors ne jetez pas de l'huile sur le feu en lui disant que vous ne voulez plus être ami/bon copain avec lui une fois que vous en aurez fini avec l'université.

13
12
2017-10-20 19:38:11 +0000

Je pense donc qu'il est assez clair, d'après tous les autres posts, qu'Internet est d'accord sur le fait que ce Henry n'est pas le genre de personne avec qui on veut vraiment être ami. Mais quoi qu'il en soit, nous devons trouver un moyen de prendre le contrôle de la situation.

Vous avez un avantage : vous n'avez rien de matériel à perdre :

Maintenant, je ne me soucie pas de l'argent, et la fonctionnalité du broyeur est identique, donc en ce qui concerne l'impact réel, cela ne fait vraiment pas de différence pour moi.

Vous avez aussi une énorme faiblesse : vous êtes dépendant de lui :

...il est mon seul moyen de voyager de haut en bas de l'université chaque semaine... Cela le met un peu en position de pouvoir sur moi.

Maintenant, la première partie signifie qu'il s'agit d'une interaction purement sociale. Il n'y a pas vraiment lieu de remettre en cause la propriété. L'approche que j'adopterais habituellement est aujourd'hui :

Je considère que le fait que vous preniez le compartiment du broyeur est un vol. Vous êtes libre de penser différemment, mais sachez que mon interaction avec vous va inclure le fait que je considère que vous avez volé mon à compartiment.

Étant donné qu'il est apparemment heureux de voler des broyeurs entiers, c'est une réclamation assez facile à défendre.

Maintenant, le plus difficile est que vous dépendez de lui pour voyager. Tant que c'est vrai, vous lui avez donné un pouvoir sur vous, et il est connu pour être un voleur narcissique. La solution à long terme est de sortir de cette relation et de devenir un autre individu avec lequel Henry n'est plus "ami". Cependant, le processus pour y parvenir dépasse le cadre de cette question. C'est un défi beaucoup plus profond.

Ne sachant pas comment cela devrait se passer, je ne peux pas vraiment dire ce que vous devriez faire dans ce problème plus étroit. Cependant, une approche que vous pourriez essayer est :

Vous savez quoi, je ne vais pas vous combattre pour le conteneur du broyeur. Cependant, je considère cela comme une réflexion sur la façon dont vous traitez vos amis.

Et n'en parlons plus. Voyez s'il se soucie de sa réputation, et partez de là. Cette réponse est bien moins qu'une accusation de vol, mais elle vous donne un certain pouvoir : il devient évident que l'opinion que vous avez de lui n'appartient qu'à vous, et qu'il ne peut pas vous dicter ce que vous devez ressentir à son égard.

12
9
2017-10-20 18:42:51 +0000

Les réponses ici couvrent assez bien l'angle des relations. Pour moi, la chose la plus importante que vous ayez dite est que vous vous sentez impuissant.

Et vous êtes toujours dans une position où vous devez traiter avec cette personne pendant 9 mois. C'est une longue période pour que vous vous sentiez impuissant.

En tant que tel, votre priorité devrait être de trouver des moyens de réduire votre dépendance à son égard. Une méthode pour récupérer au moins mentalement une partie de votre pouvoir consiste à conclure que vous pouvez faire face au fait qu'il ne vous transporte pas et qu'il est un colocataire gênant. Vous préférez ne pas le faire car la perte de 60% de vos revenus au profit des transports publics est un coup dur, tout comme les désagréments. Mais c'est quelque chose que vous pourriez gérer. Vous n'êtes pas totalement dépendante de lui. Vous êtes à l'université, vous pouvez essayer de trouver un appartement à louer. Ou si c'est une situation assignée, il devrait y avoir un conseiller ou un arbitre de l'école auquel vous pouvez faire appel.

Accordé, vous ne le voudrez peut-être pas si le cannabis est illégal là où vous êtes. Les options sont toujours là.

Une fois que vous avez accepté dans votre propre esprit que son "pouvoir" n'est qu'une commodité pour vous, le confronter directement à propos de n'importe quoi devrait être beaucoup plus facile.

Vous pouvez toujours choisir de vous taire ici si vous décidez que la commodité en vaut la peine. Mais la décision doit être prise pour des raisons pratiques, et non par peur de la confrontation ou de l'anxiété. Et après avoir pris cette décision, vous ne devez pas vous sentir impuissant.

9
5
2017-10-20 17:46:28 +0000

Hmm, ok, il semble que vous vous attendiez à ce que votre "ami" Henry (qui vole des trucs à ses copains) se comporte comme un honnête gentleman. Il y a quelque chose d'un peu bizarre ici, vous ne trouvez pas ?

Jusqu'à présent, il n'y avait pas de problème. J'avais mon broyeur, et Henry avait le sien. Cependant, Henry a décidé d'échanger le compartiment supérieur de son broyeur avec le mien - au début, c'était juste une blague, mais quand j'ai demandé à récupérer la partie supérieure du mien, il m'a dit qu'il pensait qu'il était juste de la garder parce qu'il m'avait donné le broyeur à utiliser il y a tout ce temps.

C'est de l'intimidation classique, tu te souviens du gamin au lycée qui prend tes affaires et qui dit ensuite "c'est à moi maintenant".

Cette brute n'a pas pris ton stylo parce qu'il avait besoin d'un nouveau stylo. Il l'a fait pour t'humilier et te dominer.

Cependant, je ne peux pas m'empêcher de me sentir complètement irrespecté par tout ça.

Oui, c'est ça l'idée. Il semblerait que ton pote traite les gens comme des marchandises à exploiter, mais il ne serait pas contre le fait de les humilier un peu plus.

De plus, tant que tu ne réagis pas à son manque de respect, il considérera que tu es libre d'exploiter, d'intimider et d'utiliser comme récepteur son humeur de merde, comme :

"F*** *" était la réponse à ça.

Je ne conduis pas, c'est ma seule façon de faire des allers-retours entre la fac et moi chaque semaine. (...) Cela le met un peu en position de pouvoir sur moi.

Voici votre solution :

  • Etape 1 : Arrêtez d'acheter des médicaments, ce qui vous permettra d'économiser assez d'argent pour...
  • Etape 2 : Trouvez un endroit proche de la fac pour y vivre (même si c'est un petit appartement d'une chambre, au moins il n'y aura pas d'Henry dedans pour vous rendre la vie misérable)
  • Etape 3 : Déménagez et continuez votre vie
5
5
2017-10-22 08:09:54 +0000

s'il m'avait dit le jour où il me l'a donné qu'il allait juste le demander plus tard, et essayer de prendre une partie de mon nouveau broyeur comme impôt, je ne l'aurais pas pris - pourquoi aurais-je fait un marché avec peu ou pas d'avantages pour moi ?

Hmm. Peut-être devriez-vous retourner lire ce que vous avez écrit :

Cela me permet également d'économiser une somme d'argent phénoménale, car les transports publics dans mon pays sont extrêmement coûteux et peu fiables, surtout quand on vit à la campagne. Cela le met un peu en position de pouvoir sur moi._

Cela montre assez clairement pourquoi vous lui donneriez une pièce de votre nouveau broyeur. Il vous fait économiser une "somme d'argent phénoménale", probablement bien plus que les 45 euros que vous avez dépensés pour le broyeur. L'accord vous profite... dans le cadre d'un accord plus large. Aussi déséquilibrée que soit cette partie particulière de son traitement à votre égard, vous obtenez apparemment plus que ce que vous donnez globalement.

Cela ne veut pas dire qu'il vous traite bien ou respectueusement. Je dis simplement que vous devez faire un choix. Vous pouvez soit continuer à économiser une "somme d'argent phénoménale", soit vous venger de lui pour avoir participé au rôle. Ne vous attendez pas à faire les deux. Décidez lequel est le plus important pour vous.

Je veux lui dire à quel point je pense que c'était minable et égoïste de sa part de me demander ce que je pensais être un cadeau en retour simplement parce que cela lui convenait le mieux, puis de voler une partie de mon broyeur et d'essayer de le faire passer pour un impôt pour quelque chose que je pensais déjà terminé. Cela finira certainement par qu'il me dise comment il fait tant pour moi, puis qu'il me dise d'aller me faire foutre. Je devrais alors m'occuper d'une maison gênante et payer 60 % de mes revenus en voyage. Ce n'est pas le meilleur résultat OMI.

C'est une cause perdue. Vous lui avez déjà dit ce que vous pensiez. Il a dit : "Va te faire foutre." Le répéter, plus longuement, avec des adjectifs et des jurons plus désobligeants ne va pas aider votre cause. Au mieux, cela l'ennuiera pour qu'il s'énerve à nouveau. Il a repris le broyeur. Vous vous êtes plaint, mais vous avez acheté un nouveau broyeur. Apparemment, la plainte l'a contrarié. Il a donc volé la pièce du nouveau broyeur. Arrêtez d'alimenter le cycle.

Notez comment vous avez obtenu le broyeur en premier lieu. Il avait un problème avec quelqu'un d'autre et l'a volé dans le seul but de blesser cette personne. Si vous le réprimandez, vous ne devriez pas simplement arrêter de faire la navette ensemble. Vous devriez trouver un nouvel endroit. Vous ne pouvez pas lui confier l'accès à des choses comme votre portefeuille après avoir fait une pause.

Si vous allez continuer à y vivre, vous devez considérer les 45 euros que vous avez dépensés pour un nouveau broyeur comme un paiement pour l'argent qu'il vous a fait économiser sur vos déplacements. Si vous n'y arrivez pas, vous devriez trouver

  1. Un nouveau compagnon de trajet (ou une voiture, mais vous ne voulez pas faire cela).
  2. Un nouvel endroit pour vivre.
  3. Si vous ne pouvez pas laisser passer cela, vous devriez commencer à chercher ces choses immédiatement. Les deux premiers éléments sont une nécessité absolue. La troisième peut faciliter les choses avec les autres personnes de la maison.

Vous finirez probablement par payer les deux places pendant un mois. C'est le prix à payer pour tenir compagnie à quelqu'un comme ça. Après tout, vous connaissiez le genre de personne qu'il était il y a des années (quand il a volé le broyeur), mais vous le laissez toujours vous entraîner dans l'arrangement actuel. Et vous devrez déménager avant de lui dire que vous partez. Parce qu'on ne sait pas ce qu'il pourrait faire de l'accès à vos affaires et d'une rancune.

Il est possible que la relation ait déjà dépassé le point de rupture. Il se peut qu'il continue à faire des choses. Il est très probable qu'il se rende compte qu'il contrôle la situation. Donc, même si vous décidez de laisser tomber, gardez un œil sur un nouveau partenaire de trajet. La situation pourrait se dégrader très rapidement. Il pourrait avoir un comportement encore plus mauvais en lui, même sans autre provocation.

La seule autre chose que vous pouvez faire est d'essayer de savoir s'il vous en veut pour autre chose que vous pouvez régler. C'est une possibilité. C'est la seule façon pour moi de voir l'amitié perdurer au-delà de cette année. Le seul problème, c'est qu'il est difficile de demander. S'il réagit à une faiblesse en l'exploitant, cela pourrait l'encourager.

Peut-être qu'un colocataire ou un ami commun pourrait lui demander de te voir. Ce serait peut-être mieux. Vous pourriez attendre qu'il fasse autre chose avant de le faire. Cela minimiserait le risque que vous le provoquiez davantage en lui demandant, directement ou indirectement. Et cela donne une ouverture à la discussion "Qu'est-ce qui se passe avec ... ?

5
4
2017-10-24 08:46:28 +0000

J'ai eu une colocataire comme la vôtre il y a quelques années. IPS n'existait pas à l'époque et je n'ai pas trouvé de réponse diplomatique, mais ce que je peux dire, c'est que toute confrontation ne se terminera pas bien. Et n'ayez pas une mauvaise idée comme "essayons de parler de lui à d'autres personnes de l'université". Cela ne marchera pas la plupart du temps, cela se retournera probablement contre vous plus tard.

C'est le genre de personnes qui crieront plus fort que vous et qui n'hésiteront probablement pas à recourir à la violence si nécessaire. Ou du moins c'est ce que je suppose en lisant votre question.

Une chose dont vous avez besoin est de protéger vos biens de cette personne, avant de faire quoi que ce soit d'autre. Parce que, comme d'autres l'ont dit, essayer de l'affronter, de gagner en indépendance, de déménager, etc. le déclenchera très probablement.

Quelques astuces à utiliser à cette fin :

-Ne laissez jamais rien dans les salles communes. Si nécessaire, gardez même un set de couverts près de vous, afin de ne pas vous retrouver un jour sans fourchettes et sans couteaux à manger. Oui, certaines personnes aiment faire cela...

-Ne quittez jamais votre ordinateur sans faire une petite fenêtre+L. C'est de la sécurité informatique de base, mais c'est vraiment nécessaire. En règle générale, ne laissez pas votre ordinateur au même endroit que Henry pendant une longue période. Même s'il ne le vole pas, il pourrait faire beaucoup de mal en branchant des choses non désirées. http://searchsecurity.techtarget.com/definition/evil-maid-attack ). Si vous pensez qu'il pourrait le voler, il existe des logiciels pour suivre votre ordinateur en cas de vol ou de perte. La même chose s'applique à votre smartphone.

  • Si vous devez partir quelques jours (vacances, week-ends, voyage scolaire), il serait bon de prendre une photo de votre chambre avant de partir. Juste au cas où.

-En sortant de votre chambre, placer une chaise ou un objet encombrant derrière vous avec des affaires serait un bon piège. Si lorsque vous entrez dans votre chambre, cet objet encombrant n'est pas placé contre la porte, alors quelqu'un est entré. Si vous êtes assez paranoïaque, vous pouvez même placer cet objet en équilibre contre la porte, avec un morceau de tissu dessus, de sorte qu'il tombe chaque fois que quelqu'un entre dans votre chambre. Et si vous voyez ce même vêtement par terre après être entré dans votre chambre, vous savez alors que quelqu'un vous a rendu une petite visite indésirable.

  • Vérifier de temps en temps certaines de vos affaires pourrait être une bonne idée. Il y a des biens qui peuvent facilement être volés sans que vous vous en rendiez compte : les DVD, les CD, les aliments emballés comme les biscuits vous viennent à l'esprit.

  • Vérifiez régulièrement votre boîte aux lettres. Vous ne voudriez pas que ce type vole votre lettre à cette personne très importante, n'est-ce pas ?

  • Faites tout le nécessaire pour ne jamais perdre vos clés et/ou votre carte de transport public. Cela vous mettrait dans une position encore plus faible vis-à-vis de Henry.

Je vous souhaite bonne chance pour vous occuper de votre Henry.

4
4
2017-10-22 16:21:36 +0000

Quels sont vos objectifs ? C'est ce que vous devez d'abord découvrir. Pour le moment, vous disposez de moyens de transport bon marché pour vous rendre à votre université et en revenir, ce qui vaut beaucoup d'argent et que vous ne voulez pas perdre. Vous partagez une chambre avec votre "ami", de sorte qu'une dispute serait très inconfortable et/ou gênante. Enfin, vous voudriez récupérer le haut de votre moulin, et vous voudriez apprendre à votre ami que ce n'est pas une façon de traiter les gens.

Je dirais qu'en toute franchise, vous ne pouvez pas atteindre tous ces objectifs à la fois. Vous devez aussi considérer que votre ami n'est pas du tout fiable, vous saviez déjà que c'est un voleur, vous savez maintenant qu'il ne se soucie pas du tout de vos sentiments. En d'autres termes, il n'est pas votre ami.

Au lieu de le considérer comme votre ami, considérez-le comme votre ticket de bus bon marché et votre colocataire. Le ticket de bus bon marché vaut beaucoup plus que le broyeur. Vous savez quel genre de personne il est, et que vous êtes une meilleure personne, cela doit suffire ; n'essayez même pas de lui apprendre à mieux se comporter. Alors, gardez le gentil, gardez votre ticket de bus bon marché, sentez-vous bien d'être la meilleure personne, amortissez le coût mineur du haut du broyeur. Considérez cela comme une transaction commerciale.

4
3
2017-10-20 18:21:14 +0000

Écoutez, étant donné votre description du comportement de votre ami et votre réaction, vous avez un problème qui est probablement insurmontable, en supposant que vous ne changiez pas radicalement votre comportement (et étant donné que vous êtes venu sur un site comme celui-ci pour demander comment gérer la situation, je doute que vous ayez dans votre personnalité la capacité de gérer cela).

Tout d'abord, si votre ami vous a répondu F*** à ce commentaire, il se fiche que vous le trouviez minable. Il y a une raison à cela : je ne veux pas utiliser de mots désobligeants, mais il est clairement dominant dans cette relation, et j'espère que vous pouvez comprendre ce que cela implique pour vous.

Si vous ne voulez pas que cette personne continue à vous traiter comme ça, vous devez soit faire la paire et lui tenir tête, soit mettre fin à la relation, car sinon, vous continuerez à être victime d'intimidation. C'est aussi simple que cela.

3
2
2017-10-22 01:15:48 +0000

Une chose qui pourrait bien fonctionner serait d'écrire ce que vous ressentez.

En écrivant, vous avez le temps de réfléchir, de lui faire savoir ce que vous ressentez, d'éviter les discussions, le risque de vous mettre en colère et de l'insulter en parlant, etc.

Bien qu'il semble qu'Henry puisse n'être qu'un con, étant donné certaines expériences que j'ai vécues, ce pourrait être sa façon d'exprimer sa colère à propos de quelque chose avec vous. Il ne sait peut-être pas comment vous dire qu'il pense que vous devriez compenser le fait qu'il vous emmène à l'université, que vous n'aidez pas assez à la maison, que vous êtes trop proche de sa petite amie ou autre. Ou alors, il pourrait être comme Henry.

Compte tenu de votre problème et des facteurs que vous avez mentionnés (les trajets en voiture et le fait de vivre avec lui), je vous recommanderais quelque chose comme :

Cher Henry,

Je voulais vous dire que j'ai été bouleversé par ce qui s'est passé avec le broyeur. Je ne me soucie pas vraiment de la chose elle-même, s'il te plaît, garde-la, mais je me sens insulté (ou peu importe comment tu t'es senti) par ta décision de reprendre ton cadeau et de prendre une partie de mon nouveau broyeur.

Tu es mon ami et je suis vraiment reconnaissant de partager un foyer avec toi, et j'apprécie vraiment que tu m'emmènes à l'université. Mais ton attitude avec cet autre truc m'a fait me sentir vraiment mal, et je voulais que tu le saches.

S'il y a quelque chose que j'ai fait pour que tu agisses de cette façon, fais-le moi savoir, pour que nous puissions en parler.

Tu n'as pas à répondre à ça si tu ne veux pas, et si tu vas me dire de f** o**, s'il te plaît ne le fais pas.

Amour,

Dough John

Bonne chance.

2

Questions connexes