Les relations interpersonnelles
2017-10-10 22:31:16 +0000 2017-10-10 22:31:16 +0000
54

Comment ma femme doit-elle traiter un admirateur fiancé et sa fiancée ?

Ma femme est actuellement à l'université (dernière année) et, au cours de nos 8 années de relation, elle a attiré par inadvertance l'attention d'un certain nombre de personnes qui cherchent à avoir une relation avec elle (elle est assez belle au dire de tous). Il s'agit pour la plupart d'écoliers ou de lycéens que l'on peut laisser tomber, mais au cours de la dernière année et demie, l'un de ses camarades d'université est devenu très avancé dans ses avances, notamment en l'embrassant alors qu'il est sous influence, en la reconduisant chez elle par un détour pittoresque (y compris en s'arrêtant pour bavarder) et en tentant de lui faire des avances physiques après l'avoir déposée chez elle à une autre occasion. Elle s'est mise à exprimer ces deux dernières situations sur les médias sociaux, en particulier auprès de ses pairs, ce qui a suffi à le faire reculer.

Maintenant, ces événements et ses avances continues à l'université ont suffi à lui faire garder ses distances, même s'il reste aussi proche que possible, même en s'asseyant à côté d'elle lors des conférences et en essayant de l'engager quand elle l'ignore.

Le problème général est qu'elle est très amie avec sa fiancée, et qu'ils ont également 3 enfants (dont 2 sont paternellement les siens), dont l'un s'entend assez bien avec notre enfant de 2,5 ans. C'est pourquoi nous pensons que lui parler de ses avances serait préjudiciable à leur relation et causerait des problèmes aux enfants - nous ne voulons vraiment pas que les enfants soient blessés. Nous pensons également que si l'amitié persiste, il considérera que ma femme est à l'aise avec lui et ses avances - ce qui n'est certainement pas le cas.

Alors, comment ma femme maintient-elle l'amitié avec sa fiancée, et l'amitié des enfants, sans qu'il ne devienne trop à l'aise ou ne se sente habilité autour d'elle.

Si cela peut vous aider, nous sommes dans le Yorkshire, au Royaume-Uni. Ma femme et moi avons respectivement 23 et 22 ans, et l'admirateur et sa fiancée ont respectivement 26 et 30 ans.

Mise à jour:

Merci beaucoup à tous pour votre contribution, j'ai du mal à croire la popularité de cette question. Donc, après délibération, nous allons poursuivre avec la réponse acceptée si nous voyons des indices que le comportement continue. La dernière préoccupation était le trajet de retour à la maison, et ce depuis des mois.

De nombreuses réponses et commentaires ont détourné l'attention de ma question actuelle, qui était simplement "Comment ma femme reste-t-elle amie avec son fiancé admirateur ? - l'admirateur n'a peut-être pas fait d'avances depuis des mois, mais les sentiments négatifs de ma femme l'empêchent de vouloir fréquenter le fiancé. Je n'ai pas besoin qu'on me dise de défendre ma femme ni qu'on me dise qu'elle est une "salope" de la part de ceux qui ne la connaissent pas. Je n'ai pas eu besoin de conseils sur la manière de traiter l'admirateur - je peux le traiter - il s'agissait de sa fiancée et je pense que la réponse choisie est la meilleure solution.

Réponses [12]

118
2017-10-10 23:20:07 +0000

J'encourage votre femme à en parler à son fiancé.

La personne la plus à même de mettre fin à cette situation est le fiancé. Même si elle ne le peut pas, elle doit savoir à qui elle est fiancée avant d'être légalement liée à quelqu'un qui est - au minimum - très attiré par une femme assez jeune pour la traquer et la harceler - et qui pourrait un jour "attraper" une autre femme qui n'est pas aussi réticente que votre femme et commencer une liaison.

Dans un article du Huffington Post , ils ont demandé à un psychiatre et à un thérapeute conjugal et familial si vous deviez dire à quelqu'un que son partenaire le trompe et ils ont rompu par type de relation. Leur réponse pour l'ami proche est la suivante :

Que diriez-vous d'un ami proche ?

Dans ce cas, vous êtes dans une position unique pour dire à votre ami si vous venez apporter des preuves, a déclaré M. Haltzman, bien qu'il ait dit qu'il était préférable de formuler les questions comme des préoccupations plutôt que des accusations.

Meyers a dit que vous seriez un "complice caché" si vous ne parliez pas - mais faites attention.

"Si cela vous surprend complètement, votre ami peut se mettre dans le déni, devenir sur la défensive, être embarrassé ou se sentir dévasté et en colère, parfois contre vous pour avoir fait éclater la bulle", a-t-elle dit. "Quelle que soit la réaction, soyez compatissant"

Il s'agit de tricher plutôt que de harceler/traquer, mais je pense que c'est un bon conseil. Oui, cela peut mettre fin temporairement ou définitivement à la relation de votre femme avec le fiancé mais, en tant qu'ami, quel est le meilleur conseil à votre avis ?

  • accepter un certain nombre d'avances sexuelles de sa part pour "protéger" l'amitié (qui peut se terminer lorsqu'elle découvre que votre femme savait ce qu'il faisait et ne lui en a pas parlé)
  • lui dire d'emblée, en tant qu'ami de soutien, que son mari agit de manière inappropriée et que vous pensez qu'elle devrait le savoir ?

Je pense que cette dernière solution est la meilleure et que j'aurais préféré que cela se passe à la place de la fiancée.


De plus, ou si votre femme ne peut tout simplement pas le dire à la fiancée, alors elle doit interdire complètement à cet homme d'interagir avec elle, en particulier s'ils se retrouvent sans personne autour d'elle. Son comportement est totalement inapproprié et doit cesser immédiatement.

  • Elle ne doit certainement pas le laisser s'asseoir à côté d'elle lors des conférences,
  • Elle ne doit pas être obligée de rentrer à la maison en voiture avec lui
  • Elle doit l'empêcher de la contacter
  • Elle doit faire plus que l'ignorer lorsqu'il lui parle - elle doit partir (dans la limite du raisonnable).
  • Elle doit envisager de le dénoncer à l'université pour harcèlement s'il ne cesse pas sa poursuite.

Si un groupe de personnes l'entoure ou si elle est chez lui, elle peut interagir avec lui comme elle le souhaite mais elle doit lui dire quelles sont ses limites et vous devez être là pour la soutenir lorsqu'elle le fait. Vous dites que vous vous inquiétez des difficultés que la séparation de ces parents pourrait entraîner dans votre vie... c'est effectivement difficile, mais j'espère vous rassurer en vous donnant les informations suivantes :

  1. vous ne savez pas qu'ils vont se séparer.
  2. Des études ont montré ](https://www.scientificamerican.com/article/is-divorce-bad-for-children/) que les enfants de parents divorcés ayant au moins une relation parentale solide sont à peu près les mêmes que les enfants de familles mariées.

  3. [ des études montrent ]&3 que les enfants préfèrent que leurs parents divorcent plutôt que de rester ensemble pour la famille.

118
56
2017-10-11 13:01:23 +0000

Cette ligne dit tout ce que vous devez savoir.

y compris l'embrasser alors qu'elle est sous influence

Selon la législation britannique, il s'agit de harcèlement sexuel et votre femme a toutes les raisons de le dénoncer. Un étudiant universitaire est considéré par l'agence pour l'emploi comme un employé. Je ne vois pas pourquoi il ne serait pas protégé de la même manière qu'un employé. Personnellement, j'ai été dans un bureau il y a de nombreuses années et il m'est arrivé la même chose. Je regrette toujours de n'avoir rien fait à ce sujet. Oui, il était marié et je suis un fait dont il était bien conscient. Vous devez soutenir votre femme dans toute décision qu'elle prendra en fin de compte. Le seul autre commentaire que j'ai à faire est que votre femme est peut-être l'une des nombreuses personnes qu'il a harcelées. Les universités sont beaucoup plus informées aujourd'hui et devraient mettre en place des procédures de plainte solides.

56
20
2017-10-10 23:09:42 +0000

D'après ce que le fiancé sait déjà, ou du moins a des raisons de soupçonner que son futur mari a, pour le dire le plus gentiment possible, "un œil errant". Et il y a de fortes chances que s'il a fait des avances à votre femme, il en ait aussi fait à d'autres femmes...

Dans cette optique, la protection de leur relation n'est pas de votre ressort. Eh bien, honnêtement, ce n'est pas votre responsabilité en tout cas, mais cette information peut vous faire sentir un peu mieux à ce sujet...

En ce qui concerne l'arrêt de ses avances, votre femme est probablement la mieux placée pour le faire. Étant donné qu'il a déjà été publiquement dénoncé pour ce comportement, il n'est pas nécessaire d'être très poli à ce sujet non plus. Quelque chose du genre :

Écoutez, vous savez que c'est inapproprié et que je ne suis pas intéressé et que cela doit cesser. Ne me touchez pas, ne me suivez pas et ne vous faites pas d'illusions, parce que cela n'arrivera pas. Je suis amie avec votre fiancé pour l'amour de Dieu, alors lâchez-moi.

Cela devrait faire passer le message clairement et sans aucune possibilité de mauvaise interprétation.

Quant à maintenir une relation avec le fiancé et les enfants, eh bien cela dépend en quelque sorte du fiancé... Si elle le sait et ferme les yeux, elle peut être un peu contrariée par le fait que ses indiscrétions deviennent un problème. D'un autre côté, elle appréciera probablement que votre femme le fasse taire. Une fois la poussière retombée, ils peuvent se rapprocher encore plus.

Gardez à l'esprit que le fait d'essayer activement de "protéger" les gens de la vérité se retourne souvent contre vous de façon spectaculaire... Si le fiancé ne sait pas et découvre plus tard que vous ou votre femme étiez au courant et ne vous êtes pas manifestés, il est probable qu'il dirigera une partie de ses sentiments blessés vers vous deux.

20
17
2017-10-11 13:19:54 +0000

La personne problématique en question est une menace pour votre femme. Vous devez tous les deux le traiter sous cet angle, en priorité.

Je dis cela parce qu'il s'est mal comporté à deux reprises et continue sur la même ligne malgré qu'on lui ait dit d'arrêter. Il est à la limite du comportement criminel, s'il n'est pas déjà punissable.

La première priorité devrait être de se désengager du "troll" quelles que soient les conséquences pour les autres relations, qui sont précieuses mais pas au point de tolérer un comportement criminel pour leur bien.

Le fait de sécuriser les autres relations comme condition préalable à toute solution de désengagement de la personne, vous restreint autant qu'il l'enhardit, car lui aussi doit être conscient de vos difficultés. Si sa fiancée prend connaissance de la situation et le quitte, ce n'est pas votre faute et vous pouvez la traiter séparément.

17
9
2017-10-12 20:08:23 +0000

Pourquoi continue-t-elle à se mettre dans de telles situations ?

Après un baiser non désiré, ne pas absolument ramener cette personne chez elle.

Après qu'elle l'ait fait de toute façon, et qu'il s'agit d'un tour de voiture effrayant non désiré, ne pas faire un autre tour.

Après qu'elle l'ait fait de toute façon, et qu'il s'agit d'un autre tour de voiture effrayant avec contact physique, Cesser d'avoir tout contact avec cette personne.

Elle doit être responsable d'elle-même. Elle va avoir une vie difficile si elle ne peut pas apprendre à mettre un terme à ses avances non désirées et à couper de ses interactions les personnes qui nuisent à votre relation.

Vous pourriez résoudre ce problème pour elle en parlant au gars et au fiancé, mais cela se reproduira. Elle doit apprendre à se défendre. C'est-à-dire, si elle veut vraiment que ça s'arrête. Certaines personnes aiment simplement attirer l'attention, puis blâment les parties qu'elles ont attirées lorsqu'elles sont trop impliquées. Si, à un moment donné, elle ne met pas un terme à cette situation, vous devez également vous interroger sur ses motivations. Pour la plupart, ce point est déjà atteint.

9
8
2017-10-13 01:45:02 +0000

Mon fils avait un ami dont le père semblait venir me voir. J'étais embarrassé mais j'avais l'impression qu'il me testait et voyait jusqu'où il pouvait aller. J'en ai parlé à mon mari qui m'a dit de ne pas avoir d'interaction avec cet homme. Mon mari n'a parlé qu'à lui. L'homme a compris. La fois suivante où je l'ai vu, il a demandé après mon mari.

Je pense que vous devez fixer des limites et empêcher les gens de les franchir. Si plusieurs hommes ont eu le béguin pour votre femme, peut-être que vous devriez tous les deux fixer des limites. Et s'ils franchissent la ligne, mettez votre doigt dans leur poitrine.

8
3
2017-10-12 14:45:21 +0000

Si votre femme lui a déjà dit "non", et il semble que ce soit le cas, il se peut qu'elle ne puisse pas lui dire grand-chose pour l'inciter à arrêter.

C'est une réalité désagréable dans la culture occidentale que les femmes sont encore traitées comme des citoyens de seconde zone ou des non-personnes par un pourcentage inconfortablement élevé de la population 1 2 (plus par les hommes que par les femmes, mais le préjugé inconscient se retrouve encore chez les femmes). Un bon exemple de cette situation est que les médecins ont tendance à minimiser les symptômes signalés par les femmes 3 4 - en particulier la rémunération 5 6 . Un autre exemple est que certains hommes considèrent les femmes comme des prix à gagner, et interprètent le rejet comme un "jeu difficile à obtenir", recadrent le harcèlement comme une "persistance romantique", et des rationalisations similaires pour la poursuite d'un comportement indésirable 7 8 9

Cela étant dit, vous ne pouvez pas intervenir et faire le "chevalier blanc" pour effrayer des prétendants potentiels, car cela est irrespectueux envers votre femme et cause toutes sortes de problèmes. Ce que vous pouvez faire, c'est vous assurer de garder les lignes de communication ouvertes et de fournir un soutien quand on vous le demande, en faisant ce qu'elle vous demande de faire. Mon père m'a donné ce conseil quand j'étais adolescent, et cela m'a servi de ligne directrice :

Il y aura une file interminable d'hommes qui chercheront à voler votre relation avec votre femme, et tant qu'elle ne vous demandera pas votre aide, vous ne pourrez ou ne devrez rien y faire. Une fois qu'elle vous demande, il y a très peu de choses que vous ne pouvez ou ne devriez pas faire pour la protéger.

Dans ce cas, tout ce que vous pouvez faire est de vous assurer qu'elle sait que vous la soutenez, en particulier que son jugement est sain et que son comportement est extrêmement inapproprié (et limite, voire criminel). Ayez confiance en sa capacité à gérer la situation jusqu'à ce qu'elle demande de l'aide ou qu'elle soit physiquement incapable de le faire - il a déjà eu recours à l'alcool, sans doute la plus ancienne des drogues du viol, et il pourrait donc essayer quelque chose de plus puissant à un moment donné. Si elle vous demande d'intervenir, laissez-la fixer les limites et faire disparaître le problème - dans ces limites. Si elle vous donne le champ libre, rappelez-vous que vous n'êtes utile à personne en prison pour des accusations de coups et blessures, alors faites preuve d'intelligence. Dénoncez-le 2. Dites-le à son fiancé (apportez des preuves) 3. Dénoncez-le à la police (apportez d'autres preuves), etc.

Ne soyez pas le premier à vous faire agresser, mais s'il lève la main sur elle ou sur vous, brisez-la. N'allez pas plus loin que ce que vous pouvez justifier, et arrêtez dès qu'il n'est plus une menace.

Surtout, rappelez-vous : passer par ce type d'expérience peut être extrêmement traumatisant, n'aggravez pas la situation en diminuant son sens de l'agence ou de la personne.

Vous ne devez fournir qu'un soutien demandé ou d'urgence pour garantir que personne ne limite ou ne néglige sa capacité à prendre des décisions concernant son corps. Aidez-la à faire respecter ses décisions concernant ce qu'elle permettra ou non de faire avec son corps - ne soyez pas une autre personne qui essaie de la contrôler.

Gardez cela à l'esprit et vous devriez vous en sortir.

3
3
2017-10-11 14:59:30 +0000

Je pense qu'il n'y a pas beaucoup de place pour la diplomatie ici. Apparemment, il n'est pas conscient des risques qu'il prend. Elle peut le confronter directement en lui disant d'arrêter, ou elle signalera son comportement à sa fiancée.

Vous êtes bien trop proche de moi. Arrêtez maintenant, ne me parlez pas, restez à l'écart, ou je vais dire à votre fiancée ce qui se passe. Nous verrons ce qu'elle en pense.

Il pourrait aussi être utile que cette confrontation ait lieu à l'université, entre deux cours, à voix haute, dans la journée. La pression sociale empêcherait une mauvaise réaction de sa part, et faire savoir aux autres étudiants qu'elle ne veut pas qu'il s'asseye à côté d'elle ou qu'il lui parle pourrait suffire à faire cesser ces comportements. En bref, faire une grande scène pourrait protéger votre femme de l'amant latin. :)

Maintenant, deux situations se présentent :

  • L'amant latin est une personne normale. Il est maintenant conscient de son comportement, il a peur que votre femme le dénonce avec sa fiancée, et tout s'arrête sans que votre femme ait à dire quoi que ce soit à sa fiancée.

  • L'amant latin est plutôt du type "agresseur"_. Il ne fera plus rien à l'université (il saurait qu'il pourrait provoquer une autre scène), mais il la harcèlera quand même à l'extérieur.

Si la seconde, elle devrait certainement aller parler à sa fiancée. Il a eu son avertissement et sa chance de bien se comporter, il savait quelles seraient les conséquences de ses avances et il les a ignorées. Maintenant, c'est une raison encore plus sérieuse de lui parler, même si cela a provoqué leur rupture.

De plus, s'il s'avère que c'est un sale type, l'approche du chevalier blanc suggérée par Beejamin ne ferait pas de mal. Il saurait que toute nouvelle tentative avec votre femme provoquerait une réaction de votre part.

3
1
2017-10-15 19:14:01 +0000

L'objectif de votre femme est de ne pas être harcelée, tout en restant amie avec le fiancé. La réponse de Blueeye permettra de réaliser la première mi-temps en beauté tout en échouant avec la seconde. Parler à la femme a encore une bonne chance de détruire l'amitié. Ne pas parler à la femme peut également détruire l'amitié si jamais elle l'apprend. Ainsi, rien de ce que vous et votre femme pouvez faire ne peut garantir le succès et atteindre tous ses objectifs.

Je pense que ce que vous voulez atteindre, c'est que l'homme fasse marche arrière, tout en gardant le silence. Je pense que la meilleure chance d'y parvenir est d'avoir une discussion avec vous, votre femme et cet homme. En lui expliquant que (a) son comportement n'est absolument pas souhaité. (b) qu'il a déjà dépassé les bornes au point de pouvoir être dénoncé avec succès pour harcèlement. (c) que cela le séparerait probablement de sa fiancée. (d) que continuer son comportement signifie qu'il ne devrait pas entrer seul dans des ruelles sombres.

Et (e) que sa meilleure stratégie à long terme est de parler à sa fiancée, en lui expliquant qu'il a un problème, mais que rien de grave ne s'est passé et que rien de grave ne se serait passé, et de promettre de s'améliorer.

Le risque, auquel il faut penser : Qu'il n'ait pas seulement de sérieux problèmes de jugement, mais qu'il soit complètement déséquilibré et devienne un réel danger pour votre femme. Ou qu'il aille voir sa fiancée, qu'il rejette tout sur votre femme et qu'il détruise l'amitié qu'elle a avec elle. Le premier cas est peu probable. Le second risque ne peut être évité.

1
0
2017-10-11 14:23:14 +0000

Évitez l'homme autant que possible et continuez votre vie. Si votre fiancé ne peut pas éviter ses avances, je le menacerais de faire appel à la police. Dans quelques mois, ce sera terminé et vous n'aurez plus à vous occuper du problème. Coupez vos liens avec sa fiancée et leurs enfants. C'est la vie, rien ne reste pareil.

Et en post-scriptum, il ne vous appartient pas d'"éclairer" sa fiancée sur son mauvais comportement - l'expérience vous montrera que s'impliquer trop dans les relations des autres est toujours une très mauvaise idée, et les gens blâment TOUJOURS le messager.

0
-1
2017-10-11 08:49:31 +0000

Si nous essayons de le voir du point de vue des admirateurs, le vrai problème se révèle.

Il a évidemment le problème d'être attiré par une autre femme (très probablement "juste" sexuellement). Vous, votre femme et sa fiancée êtes les "victimes" de son problème, mais pas la raison.

(Edit : Pour être plus clair : je ne dis pas que vous ne devriez pas vous en soucier. Je veux vous révéler la bonne perspective pour faire face à ce problème)

Puisqu'il est fiancé et qu'il sait que vous êtes mariés, je suis sûr qu'il aime toujours sa fiancée et qu'il ne veut pas être en couple avec votre femme. C'est pourquoi je pense que l'attirance n'est que sexuelle. Cela deviendrait d'autant plus probable que lui et sa fiancée sont en couple depuis longtemps.

Au cas où j'aurais raison concernant ses motivations, la meilleure façon de gérer cette situation est de le faire parler de son problème avec sa fiancée. C'est à eux de trouver une solution viable pour son problème.

Ce genre de problèmes est vraiment difficile à résoudre. D'après ma propre expérience, je peux vous dire que c'est toujours la meilleure façon de parler de ce genre de problèmes et de trouver une solution ensemble (ici : l'admirateur et sa fiancée). Ma petite amie et moi avons le même âge et sommes un couple heureux depuis environ 10 ans maintenant. Nous résolvons tous les gros problèmes en trouvant une solution ensemble et ça marche toujours.

Ne faites pas l'erreur de simplement blâmer son comportement, si vous voulez vraiment trouver une bonne solution pour tous les participants. Essayez plutôt de régler son problème.

-1
-7
2017-10-11 07:37:22 +0000

Comme je le vois ici, ce n'est pas votre problème, mais celui de votre femme.

Vous ne pouvez rien faire ici. Si vous lui parlez en tant que "mâle alpha", vous risquez de mettre votre femme en colère, parce que si elle voulait que vous lui parliez, elle devrait vous dire si vous pouvez le faire, ou au moins vous montrer.

Vous ne devriez pas non plus dire ces choses sur les réseaux sociaux, c'est enfantin. Si votre femme a des preuves que ce garçon flirte avec elle, montrez-les à sa femme. Si vous n'avez rien d'autre que des habitudes suspectes, ne dites rien à sa femme parce qu'elle se fâchera contre vous et essaiera peut-être de faire porter la responsabilité à votre femme.

Si vous n'avez pas de preuve évidente qu'il flirte avec votre femme, celle-ci doit continuer à l'ignorer, en mettant de la distance entre eux jusqu'à ce qu'il arrête. C'est tout. Si cela permet de mettre de la distance entre vous et l'ami de votre femme et que son ami demande à votre femme quelles en sont les raisons, elle peut toujours raconter les actions de son mari et dire qu'elle ne se sent pas à l'aise avec lui dans les parages, mais ne lui dites pas qu'il essaie de vous tromper si vous n'avez pas de preuve. Laissez l'ami de votre femme décider.

Cependant, si vous avez des preuves, des messages ou autres, vous devez immédiatement en parler à l'ami de votre femme, car c'est un ami. Si elle peut comprendre que c'est son problème et non le vôtre, peut-être que si vous perdez un ami parce qu'il se soucie d'elle et lui dit la vérité, il vaut mieux le perdre.

D'autre part, vous devez confirmer vos sources sur l'histoire. Etes-vous sûr que c'est bien ça ? Ne pensez-vous pas qu'il n'y a peut-être pas que des admirateurs, mais aussi des coups d'un soir qui se font trop attacher ? Je ne connais pas votre véritable histoire, mais ce que vous racontez semble correspondre à ce que votre femme vous a dit, et non à ce que vous avez vu.

y compris l'embrasser alors qu'elle est sous influence, la reconduire chez elle par un détour pittoresque (y compris en s'arrêtant pour discuter) et tenter de lui faire une avance physique après l'avoir déposée chez elle à une autre occasion

Une personne qui n'aime pas que quelqu'un flirte avec elle, à la première tentative de se faire embrasser, s'en va. Mais un baiser est une chose à deux, car un détour scénique est quelque chose que vous ne pouvez pas faire si vous êtes en colère. Vous pensez vraiment que votre femme était en colère parce qu'il va plus loin qu'embrasser et rester ensemble pour essayer de faire l'amour, ou bien est-elle en colère parce qu'il a embrassé ? Peut-être que ces anciens admirateurs ne sont pas tous des admirateurs. Selon mon expérience, lorsqu'une personne a des gens qui flirtent avec elle, cela n'indique pas clairement qu'elle a une relation. Il faut juste garder un œil ouvert.

-7