Les relations interpersonnelles
2017-09-29 08:02:39 +0000 2017-09-29 08:02:39 +0000
55

Convaincre quelqu'un d'arrêter de flirter avec moi

Brief Summary

Donc, je me suis trouvé dans une situation un peu délicate récemment : une de mes collègues (femme, je suis un homme d'ailleurs) a commencé à flirter avec moi. Elle a commencé par me lancer des choses comme "hey, ma belle", et je l'ai pris comme une blague. Mais elle est devenue de plus en plus insistante, et c'est maintenant une situation où cela me pose problème à plusieurs niveaux.

Comme on me l'a demandé, voici quelques exemples de son comportement:

  • Commentaires sur mon apparence, des choses comme "Hey beaufull" ou "Nice ass"
  • Contact physique non désiré, des choses comme toucher ma jambe, se presser contre moi

Ce que j'ai essayé jusqu'à présent (par ordre chronologique):

  • Soyez clair sur mon manque d'intérêt pour elle.
  • Lui dire que j'ai une petite amie, et que je ne suis donc pas "disponible"
  • Se mettre en colère contre elle quand elle se comporte ainsi
  • En parler à son mari, qui ne semble pas s'en soucier
  • Se plaindre à notre responsable ET de la police, et ils m'ont dit en gros de "faire de la lèche"

Ce que je ne peux pas faire

Je ne peux pas demander à être mis dans une autre équipe, ni l'éviter sur le lieu de travail (je travaille dans une entreprise de 5 personnes).

Je ne peux pas quitter mon emploi, du moins pas pour l'instant - pour de nombreuses raisons personnelles, quitter maintenant serait problématique, et je ne pense pas pouvoir le faire avant plus de 10 mois.

Toute tactique "œil pour œil", violence, etc. n'est pas acceptable, pour des raisons évidentes.

Ma question

Y a-t-il un moyen de l'amener à arrêter son comportement ?

Réponses [11]

46
2017-09-29 10:41:06 +0000

Y a-t-il un moyen de l'amener à cesser ce comportement ?

Malheureusement, cela semble totalement impossible par des moyens humains. Vous vous êtes fait comprendre, vous l'avez ignorée, vous vous êtes plaint, vous avez bougé, vous avez menacé, etc...

Que reste-t-il ?

  1. Démissionnez et éloignez-vous de cet environnement toxique (plus tard, comme vous l'avez dit).
  2. Allez chercher de l'aide.
  3. Engagez une action en justice.

AVERTISSEMENT : Je ne suis pas avocat, mais je connais le français, je parle français et je pourrais poser des questions à des gens en France, et faire des recherches sur le web en français. Ce qui suit est basé sur ces éléments. Les liens ne sont pas fournis car ils ne sont pas en anglais, mais peuvent être facilement trouvés par les utilisateurs français.

Etape 2 : vous pouvez obtenir de l'aide au numéro dédié 08 842 846 37 (géré par le gouvernement). Ce numéro est destiné aux personnes qui souffrent de harcèlement sexuel (victime ou témoin).

Vous pouvez également obtenir de l'aide auprès de vos syndicats locaux, s'il y en a dans votre entreprise, mais aussi en dehors de l'entreprise. Je crois qu'il est assez facile d'obtenir les numéros de téléphone locaux. NOTE : en tant que particulier, vous pouvez aller déposer vous-même une plainte auprès du Conseil de prud'hommes 1 ou de l'Inspection du travail 2.

Etape 3 : déposer une plainte auprès du tribunal spécial (Conseil de prud'hommes) ou obtenir de l'aide et des conseils de l'Inspection du travail) ou de la police (peut également se faire en ligne en France).

Faites très attention, car vous devez prouver ce que vous dites, donc vous devez tout documenter.


LOIS : (France) : Code pénal - Art. 222-33 (2012/08/06) / Droit du travail - L1153-1 (2012/08/06 - 2012/08/08) - Europe - Art. 2002/73/CE (2002/09/23).

Et dites à votre patron qu'il est responsable même si cela se passe en dehors du lieu de travail ! (Cass. soc., 19 oct. 2011, n°09-72.672).

Cela pourrait aider, car s'il fait l'objet d'une action en justice, et s'il est jugé responsable, il va probablement faire un geste avant, et lui parler / la virer.

Pour que les choses soient plus claires (après les commentaires) : Je parlerais à nouveau à votre patron, et lui expliquerais soigneusement ce qui se passe, à quel point vous êtes dérangé, et comment cela affecte à la fois votre travail et votre vie privée. Choisissez vos mots avec soin, il doit savoir, mais aussi ne pas se sentir menacé par une action en justice.


  1. Il s'agit d'un tribunal spécial qui, comme vous le savez (pour les lecteurs non-francophones), ne s'occupe seulement que du droit du travail et des questions professionnelles.

  2. Il s'agit d'un organisme gouvernemental qui régit l'environnement de travail des personnes et des entreprises.

46
20
2017-09-29 14:38:05 +0000

Une autre affiche mentionnait le fait de l'ignorer, ce qui, à mon avis, est l'une des meilleures options. Cependant, si vous devez interagir avec elle de quelque manière que ce soit pour des raisons professionnelles, la réponse à l'extinction sera moins efficace.

De plus, vous devez non seulement l'ignorer avec vos mots, mais aussi avec votre réponse faciale. Cependant, étant donné le niveau d'émotion et de frustration que je ressens dans votre poste, je pense que ce sera difficile pour vous.

Souvent, flirter avec des femmes (et parfois des hommes) n'est pas un moyen de tenter de vous séduire, mais plutôt d'exprimer un désir de validation.

Cherchez d'autres moyens de lui donner la validation dont elle a besoin, tout en essayant d'ignorer ses flirts. Elle finira par se rendre compte que le flirt n'est pas le meilleur moyen d'obtenir ce qu'elle recherche.


Vous, "Wow, ce rapport que vous avez rédigé pour le patron a l'air super ! Un coup de fusil pour cette promotion, hein ? Nous sommes très chanceux de vous avoir ici ! " :)


Elle, "Wow, tu es sexy avec cette cravate aujourd'hui !"

Toi, "peu importe, le temps est nul aujourd'hui, fais-moi savoir quand tu auras fini le reportage."

(Vous avez complètement invalidé sa tentative de flirt avec vous)


Je sais qu'il n'est pas juste que vous deviez être l'une de celles qui lui fournissent une validation ; ce n'est pas votre travail, mais la vie n'est pas toujours juste, et à mon avis, ce serait l'une des solutions les plus efficaces. Je suis désolé que vous soyez dans cette situation, et que vous deviez prendre des responsabilités supplémentaires pour y faire face.

20
9
2017-09-29 14:22:36 +0000

Comme vous le dites, vous ne pouvez pas changer votre travail et vous ne pouvez pas obtenir l'aide de votre directeur et de la police. Bravo pour avoir pris toutes les mesures que vous avez déjà prises !

Je ne pense pas que vous puissiez changer les autres. Vous pouvez peut-être changer la façon dont ils vous traitent. Cela peut être mis en œuvre, surtout dans les organisations. Mais votre manager ne voit pas votre problème.


Mais vous pouvez changer la façon dont vous traitez cela, donc:

Documentez tout. Donc si vous voulez porter plainte, vous pouvez prouver ce qui s'est passé.

Parlez-en avec votre petite amie, vous avez besoin de son soutien (et de celui d'autres membres de votre famille et de vos amis) pour gérer cette situation.

Connaissez la loi, si ou quand votre collègue franchit cette ligne, vous savez quoi faire. Ce n'est pas une chose facile à faire. Mais si vous devez le faire, sachez quelles sont vos options.

Ignorez son flirt, laissez couler, faites comme si elle n'était pas là. Agissez comme vous le feriez avec un enfant qui recherche l'attention d'une manière que vous ne voulez pas. Ou un chiot qui saute. Vous avez clairement indiqué que vous ne voulez pas flirter, ou quoi que ce soit d'autre de sa part, pour qu'elle le sache. Ignorez-le. Essayez de garder vos émotions en dehors de cela, laissez l'interaction de votre côté être neutre. Pas de colère, pas de plaisir, pas de flirt. Faites votre visage impassible. Faites comme si vous vous en fichiez. Et gardez vos limites (physiques).

Ce n'est pas une chose facile à faire. J'aimerais qu'il y ait de meilleures façons de contrer son flirt, et j'espère que quelqu'un d'autre en trouvera une. Mais elle a déjà montré qu'elle ne respecte pas vos limites. Si cela ne fonctionne pas, restez dans votre emploi actuel jusqu'à ce que vous puissiez en trouver un autre. Très peu de choses durent éternellement, cela aussi, passera.

Pour les actions si / quand elle franchit la ligne légale, veuillez voir OldPadawan's answer.

9
8
2017-09-29 18:13:55 +0000

Je trouve fou ce que les gens suggèrent :

  • Quitter le lieu de travail
  • Ignorer le comportement
  • Insérer une réponse intelligente ici, pour essayer de détourner l'attention.

Je pense que c'est clair et net. Je n'ai jamais été du genre à donner ou à recevoir du harcèlement sexuel, mais ma copine l'a été ; heureusement pour elle, le secteur est - je suppose - à 99,9% de toutes les entreprises et ils ont viré le gars immédiatement.

Je ne pense pas que le pays d'où vous écrivez importe beaucoup. Ce qu'elle fait, c'est du harcèlement et c'est contraire à la loi.

Peut-être que la police ne fera rien pour y remédier. Mais contactez un avocat, et ils le feront.

L'entreprise n'enfreint-elle pas une myriade de lois pour ne pas s'être occupée du harcèlement sexuel ?

Je sais que ça craint, mais il est peut-être de votre responsabilité, en tant qu'être humain raisonnable et juste, d'avoir le courage de contacter un avocat et de poursuivre cette dame (et l'IMHO encore plus) et l'entreprise en justice. La société qui vous dit de faire de la lèche, c'est la partie la plus folle de l'histoire.

Je sais que c'est un peu méchant, mais vous êtes sur un site web et vous écrivez sur un problème qui vous stresse vraiment / une détresse émotionnelle. Aux yeux de la loi, (je pense...je ne sais pas) je crois que cela a un prix associé !

DOCUMENTER TOUT. ARRÊTEZ CE COMPORTEMENT ET CRÉEZ UN PRÉCÉDENT !

8
4
2017-09-29 14:50:10 +0000

Vous avez l'impression qu'elle veut coucher avec vous ? mais se comporte-t-elle de la même façon avec les autres ?

Il est important de mettre cela en perspective avant d'agir.

Je demande parce que, comme vous, la copine d'un de mes amis m'appelle par mon prénom "beauté", m'envoie des SMS pour mon anniversaire et est même venue me voir seule pour parler pendant une de ses pauses (ma belle-mère était là pour ce dernier événement, et elle a démissionné quand c'est arrivé parce qu'elle a ressenti un "malaise")

Oui, j'ai ressenti la même chose que vous, en demandant pourquoi elle a fait ça, mais finalement je l'ai vue faire ça avec d'autres et maintenant je ne me soucie plus de ce genre de choses, car c'est une bonne personne de toute façon.

Je l'ignorerais ou je quitterais ce lieu de travail si vous ne pouvez pas.

Comme le problème auquel vous êtes confronté est que pour la société, le harcèlement sexuel est un problème de femme/fille, pas un problème d'homme/garçon... Les gens voient cela comme une plaisanterie. Par exemple : http://www.nbcnews.com/id/19536167/ns/business-careers/t/male-sexual-harassment-not-joke/ . Le problème si vous vous battez trop, c'est que cela peut vous laisser avec de mauvaises références pour un futur emploi, c'est pourquoi je vous suggère de quitter ou ignore.

4
3
2017-09-29 15:57:10 +0000

Pourquoi persiste-t-elle à vous faire cela ? Eh bien, parce que c'est facile, sûr et amusant. Vous pouvez aborder le problème sous l'un de ces trois angles.

Sûr -- Non, vous n'allez pas la harponner avec une agrafeuse. Et on dirait que vous êtes déjà allé aux RH (qui pourraient menacer son emploi) sans joie, alors laissez "safe" tranquille pendant un moment.

Facile -- Eh bien, vous êtes là et accessible, c'est un petit bureau. Vous n'avez pas envie de déménager pour un nouveau travail. Ok, laissons "facile" tranquille aussi.

Fun -- C'est ici que vous pouvez agir. Faites en sorte que ce soit pas amusant de flirter avec vous. Ne t'énerve pas, ne flippe pas. Ayez l'air ennuyé et dites : "Je n'ai pas le temps pour ça, Smith. Qu'est-ce que tu veux ?" chaque fois qu'elle se met en colère contre toi.

3
2
2017-09-29 09:46:39 +0000

Vous lui avez fait part de votre point de vue à différents niveaux. Elle n'a pas non plus été découragée par une éventuelle plainte à la police. Il devrait être évident à présent qu'elle ne se soucie pas de savoir si vous la voulez. Tous ceux qui pourraient l'influencer ne sont pas prêts à vous aider.

Vous pourriez probablement faire passer son attention de l'affection à la haine. Par exemple, si vous l'embarrassez au travail en utilisant son affection pour vous. Mais avec une telle personne, ce serait comme sauter de la poêle à frire dans le feu.

Il n'y a aucun moyen de se débarrasser de son attention envers vous. Essayez de minimiser le contact avec elle. Vous pouvez peut-être changer de table ou de bureau. Mais en fin de compte, vous devez changer votre lieu de travail.

2
1
2017-10-01 13:41:55 +0000

D'après ce que vous avez déclaré ci-dessus, il semble que vous ayez essayé la plupart des itinéraires habituels et que rien ne semble fonctionner. Elle se moque que vous ayez dit que vous n'étiez pas intéressé et elle ne respecte pas vos souhaits puisqu'elle n'écoute pas, donc je dirais que cela vous donne le droit de cesser de la respecter.

Je suis pour gérer les situations avec gentillesse, on me reproche d'être trop gentil parfois et de ne pas tenir mon bout. Mais pour les gens qui ne veulent pas abandonner, il faut leur imposer des limites et les empêcher de le faire. Faites en sorte que ce soit une expérience misérable pour eux. Elle vous insulte en ne respectant pas vos limites, alors insultez-la en retour. Dites-lui qu'elle est laide ou qu'elle est odieuse/rude parce qu'elle ne respecte pas vos souhaits et que vous ne la supportez pas.

Elle pense peut-être que vous jouez les difficiles pour une raison quelconque, mais si elle se rend compte que vous la détestez/dépréciez, cela devrait lui couper l'herbe sous le pied. Ça craint toujours d'être la personne la plus méchante, mais parfois il faut le faire.

Si elle ne se fait pas réprimander pour harcèlement sexuel, alors vous ne devriez pas non plus vous faire réprimander pour avoir parlé durement à son égard. Elle ne semble pas être le genre de personne qui s'arrêterait si vous l'ignorez et si la police ou votre patron ne la prend pas au sérieux, alors vous devrez mettre un frein à cette situation. Oui, elle pourrait finir par vous mépriser, mais c'est mieux que d'être malheureux tous les jours au travail.

1
1
2017-09-29 13:31:04 +0000

J'aimerais mettre mes cinq cents ici et affirmer que quitter un lieu de travail, parce qu'il y a une seule personne dont le comportement ne vous plaît pas, est une mauvaise solution au problème. OP a ses propres raisons de travailler à cet endroit. Le problème n'est pas si important, l'OP ne peut pas continuer à travailler comme d'habitude et n'aggrave pas son travail suffisamment pour le quitter. La situation est aussi mauvaise que si une personne, qui souvent (pas 24h/24 et 7j/7 comme je peux le deviner d'après les informations fournies) plaisante sur le sujet que vous détestez et vous irrite. Vous pouvez donc vous en occuper (bien sûr, après avoir essayé tous les autres moyens appropriés pour résoudre le problème, mais je n'ai pas réussi à en trouver un seul), comme s'il y avait eu une blague inappropriée, mais la personne aime plaisanter, même si vous ne riez pas.

Au fait, depuis quand un homme adulte peut-il prêter autant d'attention négative à un flirt ?

1
1
2017-09-29 19:49:16 +0000

Ce n'est pas un conseil pour l'ignorer, mais comment vous pouvez l'ignorer si vous le faites, alors que vous ne pouvez pas lui faire respecter la loi ou autre chose. Ne la laissez pas empirer votre journée quand elle ne fait rien ou vous laisser seul. Passez votre journée, faites votre travail, ne lui parlez que du travail et seulement du strict nécessaire, puis "disparaissez" à nouveau. C'est surtout pour prendre soin de vous et ne pas laisser les mauvais sentiments venir d'elle.

  1. Si elle vous parle, assurez-vous qu'il s'agit bien de travail. Si ce n'est pas le cas, mettez-vous en sourdine et restez ainsi. Ne dites rien exprès, même pas un "bonjour". C'est pour la maintenir en isolement. En lui donnant de l'attention, vous la brisez et vous lui donnez la possibilité de se sentir en confiance dans la situation. En agissant ainsi, vous avez la possibilité de lui faire sentir qu'elle est mal à l'aise par rapport à ce qu'elle fait.

  2. N'alimentez pas ses provocations, ne lui donnez pas de feedback, ne répondez pas à des questions simples. Mêmes raisons que 2.

  3. Dites-lui de ne pas vous toucher si elle le fait. Si vous pensez que c'est nécessaire, commencez à enregistrer avec votre téléphone. **Ne vous éloignez pas, ne la laissez pas prendre ou limiter votre espace, elle doit le respecter. Le harcèlement commence par le flirt, puis la provocation et enfin l'intimidation. C'est pour lui faire savoir que cette chose est sacrément sérieuse.

  4. Ecrivez à ce sujet et préparez-vous à donner l'histoire aux médias. Rassemblez des témoins. Racontez l'histoire comme vous la ressentez. En gros, c'est ça : "attaquer" en retour sans être agressif.

  5. Donnez-vous le droit d'être en colère et le droit d'être méchant et mauvais avec elle. Si vous voulez faire quelque chose, FAITES-LE, mais gardez la loi de votre côté. Ne respectez pas ceux qui ne vous respectent pas, ne soyez pas civilisé avec les gens non civilisés. Tu dois rester confiant et au-dessus d'elle, pas en dessous. Les mauvaises personnes ne devraient pas être au-dessus de nous.

Toutes ces choses (je pense) peuvent vous rendre un peu moins fragile, non seulement dans cette situation mais aussi dans d'autres.

1
1
2017-09-29 15:50:38 +0000

La meilleure solution est ici la plus simple. Il suffit de l'ignorer.

Si le sujet en question n'est pas lié au lieu de travail ou à la sécurité, il n'y a (autant que je puisse l'imaginer) aucune raison de répondre à cette personne.

Le plus gros problème que je vois dans votre question est que vous réagissez à son comportement. Cela ne fait que le renforcer et le faire perdurer.

Si vous ne réagissez pas à un tel comportement, je pense qu'elle va soit reculer, soit monter le chauffage.

Dans le premier cas, problème résolu.

Dans le cas de la seconde, il est clair que le harcèlement pourrait être évoqué. Cependant, à moins que des actions sur le lieu de travail ou des actions de maintien de l'ordre ne soient possibles (ce qui ne semble pas être le cas), cela n'ira pas loin.

Mais je ne compterais pas uniquement sur votre responsable (ou sur d'autres responsables) ou sur la police. S'ils ne peuvent prendre aucune mesure, vous devriez consulter un avocat spécialisé dans les questions d'emploi.
Ce n'est pas parce qu'ils ne veulent pas s'en mêler qu'il n'y a pas de protection juridique disponible.

Cependant, en prenant une telle mesure, vous devrez tenir compte de votre implication jusqu'à présent. Si vous êtes complice de quelque manière que ce soit, cela peut poser des problèmes. En gros, il doit être clair que vous n'avez pas encouragé son comportement de quelque manière que ce soit.
Et soyez prudent car le piège peut être une motivation dans des cas comme celui-ci (en gros, elle fait quelque chose pour vous attirer des ennuis).

Je suppose que l'essentiel est de savoir pourquoi vous réagissez. S'il y a des raisons spécifiques, vous devez les ajouter à votre question.

1

Questions connexes