Les relations interpersonnelles
2017-09-18 04:02:21 +0000 2017-09-18 04:02:21 +0000
64

Comment traiter avec les personnes qui ne peuvent pas faire face aux coutumes de paiement locales ?

Je vis au Japon. Le Japon a toujours une société très orientée vers l'argent liquide, surtout en ce qui concerne les restaurants.

Souvent, quelqu'un viendra de l'extérieur de la ville et s'attendra à pouvoir (1) payer avec une carte de crédit et (2) ne payer que sa part sur sa carte. Cela finit souvent par se transformer en un fiasco de 10 à 20 minutes.

Tout d'abord, tous les habitants sont choqués. Ensuite, ils doivent appeler le personnel du restaurant et demander. En général, ils demandent : "Est-il possible de payer avec une carte de crédit ? Dans les rares cas où c'est possible, le client américain demande "Puis-je mettre ma part sur la carte ?", puis le restaurant fait un ourlet et une grimace en essayant de trouver un moyen de les accommoder, mais n'a aucune expérience en la matière et/ou ne dispose d'aucun équipement et finit par devoir appeler les restaurants voisins ou la société de carte de crédit, etc.

Comment communiquer aux visiteurs qu'ils sont des imbéciles en n'acceptant pas les coutumes locales et en utilisant de l'argent liquide ? Qu'ils gênent tout notre groupe en mettant les restaurateurs sur la sellette ? Et qu'ils nous font perdre tout notre temps en provoquant cette agitation ?

Un client a récemment fait cela 5 fois de suite et la première fois a été la pire, car non seulement le restaurant n'avait jamais chargé une carte, mais il a accidentellement chargé toute l'addition. Ils n'avaient aucune idée de la façon de la défaire (n'ayant jamais eu besoin de le faire auparavant). Ils ont appelé leur processeur de crédit, mais c'était après les heures de bureau et personne ne répondait. Ils se sont donc excusés à profusion et ont demandé si le client pouvait revenir le lendemain matin. Après 5 à 10 minutes de négociation, un des autres employés a réussi à joindre la société de carte de crédit et à annuler le paiement.

On pourrait penser qu'après tout, l'invité ne reviendrait pas les 4 fois suivantes où nous nous sommes rencontrés (groupes de 8 à 12 personnes), mais non. Chaque fois, ils ont essayé de payer avec une carte et c'était une grosse épreuve car le restaurant a essayé de s'en occuper.

Ma question est la suivante : y a-t-il une façon polie et amicale de dire : "S'il vous plaît, pensez à transporter de l'argent liquide pendant que vous êtes ici. Demander à utiliser une carte est un fardeau pour tous ceux qui vous entourent".


Mise à jour : en regardant les réponses et les commentaires, il y a quelques éléments qui semblent manquer aux gens

  1. Le 1er magasin n'a pas fait de publicité sur l'utilisation des cartes. Il n'avait pas de panneau indiquant "cartes acceptées". Le fait qu'ils aient une machine de traitement des cartes est un problème distinct de celui de l'acceptation des cartes. Ils ont peut-être reçu la machine gratuitement dans le cadre d'un service plus large, mais ils n'avaient pas l'intention de l'utiliser. Peut-être ne voulaient-ils pas payer de frais de traitement. En tant que magasin japonais, aucun client n'avait jamais demandé à payer par carte de crédit dans l'histoire de leur magasin. Mais, être accommodant est une coutume japonaise, surtout lorsqu'il s'agit d'étrangers, ils se sont sentis obligés d'essayer d'accommoder le client. Il aurait clairement été plus intelligent de leur part de dire simplement non, mais comme c'est la première fois qu'on leur demande, ils n'ont pas encore réalisé cela. Mais, ce n'est pas vraiment le but de cette question.

  2. La question ne porte pas seulement sur le fait que de nombreux magasins japonais n'acceptent pas les cartes de crédit. La question concerne également une personne qui, à maintes reprises, était trop inconsciente pour voir à quel point elle faisait du mal à tous ses amis et aux magasins et comment en parler avec elle. Il est bon de savoir comment en parler à ses amis avant de leur rendre visite et ces réponses sont appréciées. Mais cette question particulière porte également sur la façon de le faire savoir à quelqu'un qui aurait déjà dû recevoir le message après la première fois, sans parler de la cinquième.

  3. Il ne s'agit pas seulement de demander à payer avec une carte de crédit. Il s'agit aussi de demander de payer sa portion individuelle avec une carte de crédit après le repas.

Réponses [7]

41
2017-09-18 05:10:39 +0000

J'ai moi-même été témoin de ce phénomène, où les amis touristes ignorent complètement les coutumes locales et supposent que les personnes avec lesquelles ils interagissent (personnel de salle, personnel de vente, hôtellerie, etc.) se plient à leur façon de faire. Ce n'est pas faux, c'est simplement culturel - aux États-Unis par exemple, la croyance selon laquelle le client est roi est très répandue, et on s'attend presque à ce qu'un serveur, un directeur d'hôtel, etc. aille relativement loin pour rendre le client heureux. Il se trouve que ces postes qui devraient à tout prix plaire au client sont précisément les mêmes que ceux avec lesquels les touristes sont appelés à interagir.

En général, il est difficile de s'attaquer de front à ce problème et cela ne peut qu'échouer, car on ne combat pas un comportement, mais une norme culturelle. Une bien meilleure façon, selon mon expérience, est d'éviter la cause première et d'essayer subtilement de créer chez vos amis touristes une habitude de suivre la coutume donnée.

Par exemple, je m'attaquerais à cette situation - les amis touristes s'attendent à pouvoir payer par carte - en laissant entendre que les lieux n'acceptent généralement pas les cartes du tout, et peut-être même en remettant à vos amis un peu d'argent liquide "comme une faveur" qu'ils pourront vous rembourser plus tard. Ce n'est pas faux, car tout restaurant dans une société axée sur les espèces "n'accepte généralement pas les cartes", et cela créera l'habitude de payer les choses en espèces. Par exemple, je pourrais commencer par dire à vos amis qu'ils "n'acceptent pas les cartes" et leur remettre un billet de 5 000 yens chacun, en leur disant simplement "ne vous inquiétez pas, vous pourrez me rembourser plus tard". Je ne dirais pas "ils ne prennent pas de carte ici", ce qui implique qu'ils prennent des cartes ailleurs, et j'irais même jusqu'à dire "la plupart des endroits ici ne prennent pas de carte", ce qui est toujours vrai.

Si ça ne marche pas, ou si vous n'avez pas envie de financer vos amis en prêt jusqu'à ce qu'ils apprennent, vous pouvez être un peu plus direct et jouer la carte de la culpabilité. Insinuez que beaucoup de gens dans le quartier vous connaissent (beaucoup plus facile si c'est vous qui recommandez les restaurants) et que vous êtes gêné par cette personne qui essaie d'utiliser la carte "là où ils n'acceptent pas les cartes". Les gens ont tendance à être beaucoup plus attentifs à leur comportement lorsqu'ils savent qu'il s'agit d'un fardeau pour une personne dont ils sont proches ou qu'ils connaissent.

Enfin, si c'est le moment de payer et que vous devez prévenir les problèmes en cas d'urgence, et à condition, là encore, d'être capable et disposé à accorder un petit prêt évanescent, vous pourriez simplement vous payer, en liquide, "parce qu'ils ne prennent que du liquide" ou même "pour gagner du temps", ce que vos amis considéreront comme une faveur pour eux si vous la jouez bien, et lorsqu'ils vous montreront de la gratitude, ce qu'ils feront probablement, dites simplement "Venmo/PayPal/etc. me later".

La clé est de se rappeler que la cause profonde du problème n'est pas que les amis touristes soient intentionnellement grossiers, mais plutôt qu'ils appliquent les mauvaises règles à une situation qu'ils n'ont jamais rencontrée auparavant, et que les gens ont tendance à prendre durement le fait que leurs règles soient remises en question. Soyez donc subtils si possible, et essayez d'inculquer gentiment une habitude d'argent aux amis. On attrape plus de mouches avec du miel qu'avec du vinaigre.

41
18
2017-09-18 09:35:22 +0000

Dans les entreprises où le paiement par carte est très important, la réponse à la question "est-il possible de payer par carte" devrait être non. *Si la réponse est oui, alors il est juste que le client suppose qu'il peut payer par carte *

Je considérerais cela comme assez élémentaire et interculturel, répondre oui quand la réalité est non est juste un mensonge.

Poser une telle question en premier lieu serait ce que je considérerais, en tant qu'occidental très peu exposé à la culture japonaise, comme un moyen universellement poli d'obtenir des informations. Comme le souligne Anjou dans ses commentaires sur cette réponse, poser des questions par oui/non peut être embarrassant en soi, car "Non" est considéré comme ultra-rudimentaire au Japon, alors que pour moi, il s'agit simplement d'une réponse informative à une question. Vos visiteurs ne s'en rendent peut-être pas compte non plus ! C'est un élément fondamental de la communication occidentale et beaucoup ne se rendent pas compte qu'ils doivent faire des recherches dans ce domaine.

Votre travail ici, en tant qu'ami local, est d'expliquer ces coutumes _avant qu'elles ne deviennent un problème. Avant un repas, avant de sortir, ou même juste après leur arrivée avec vous, avertissez les membres du groupe afin qu'ils aient le temps de s'assurer qu'ils ont de l'argent à leur disposition. Proposez éventuellement de passer par un distributeur automatique, une banque appropriée ou un bureau de change, avant toute sortie pouvant nécessiter des paiements. Il peut être aussi simple que de prévenir les invités :

Note rapide, les commerces locaux n'acceptent généralement pas les cartes de paiement et seront gênés s'ils ne peuvent pas vous aider à payer par carte. Veillez à avoir de l'argent liquide sur vous si vous souhaitez payer des choses, comme des repas, etc. Si vous souhaitez obtenir de l'argent liquide à un distributeur automatique, à une banque ou à un bureau de change, veuillez me le faire savoir et nous pourrons passer à l'un d'entre eux.

PS : N'oubliez pas que les touristes se méfieront de transporter beaucoup d'argent liquide dans un pays qu'ils visitent. Ils devront donc se rendre plus souvent aux distributeurs automatiques ou dans les banques. Vous devrez leur faciliter la tâche en vérifiant avec eux s'ils ont besoin de plus d'argent et en leur laissant le temps, quel que soit leur horaire, de faire ces déplacements.

PPS : D'après le peu que je connais des services bancaires personnels aux États-Unis, j'ai l'impression que les banques peuvent facturer des frais assez élevés lorsqu'elles utilisent les services bancaires en espèces en dehors des États-Unis, surtout pour des pays dont la culture est aussi différente que le Japon. J'imagine que les Usoniens qui se rendent au Japon sont alors pris entre le désir de réduire les frais bancaires et celui de ne pas transporter trop d'argent liquide là où ils ne se sentent pas en sécurité.

18
15
2017-09-18 17:31:44 +0000

Je vis également au Japon et j'ai parfois eu des invités qui voulaient payer un repas par carte de crédit. Dans ce cas, je disais à l'invité : "ah, vous ne pourrez peut-être pas payer par carte - le Japon est une société basée sur l'argent liquide". S'ils n'ont pas d'argent liquide, je leur en prêterais jusqu'à ce qu'ils puissent se rendre à un distributeur.

L'expression "société basée sur l'argent liquide" leur fait savoir qu'ils sont susceptibles de faire cette expérience partout, et leur prêter de l'argent les sort de cette situation et les encourage à se rendre à un distributeur (pour vous rembourser).

Il convient également de leur mentionner que le Japon est incroyablement sûr et qu'ils n'auront absolument aucun problème à transporter des dizaines de milliers de yens avec eux, et aussi qu'ils peuvent utiliser leur carte étrangère dans le distributeur automatique de n'importe quel magasin Seven Eleven.

15
6
2017-09-18 06:07:46 +0000

Tout d'abord, je suis d'accord pour dire que, lorsque nous parlons de tourisme de masse, un peu de compréhension culturelle rendrait le monde meilleur. Ce que je vais dire peut sembler très stupide, mais dans le monde occidental, nous considérons le Japon comme le pays de la technologie, de sorte que l'équation Japon = Technologie = Paiement électronique me vient à l'esprit.

Vous essayez d'accommoder les clients avec leurs problèmes de carte de crédit... Bravo à vous. Vous devriez plutôt penser au karma quand vous faites quelque chose comme ça.

DISCLAIMER : Je n'insinue en aucune façon que le client a le droit de faire ce qu'il veut.

Maintenant, mettons nous un instant dans la peau du touriste "con" qui vient dans votre restaurant. Ce que je veux dire, c'est que ces gens peuvent ne pas être des imbéciles après tout (bien sûr, si vous êtes certain qu'ils le sont, c'est une autre histoire) :

  • Se pourrait-il que ces touristes soient prudents et ne veuillent pas remplir leur portefeuille d'argent (qui peut être volé plus facilement) ?
  • Se pourrait-il qu'il s'agisse d'hommes d'affaires, qui n'ont qu'une seule soirée pour sortir dîner dans un endroit local (alors pourquoi quelqu'un irait-il chercher de l'argent à un distributeur automatique, payant ainsi des frais de change et de distributeur ? - en supposant qu'ils n'ont pas le temps d'aller chercher un buro de change).

Entre la première et la deuxième possibilité, il existe une pléthore de situations, dans lesquelles une carte de crédit est une denrée très utile pour un touriste (affaires ou plaisir).

Vous pouvez, dans le cas que j'ai écrit ci-dessus, expliquer à votre client que le Japon a une culture centrée sur l'argent liquide , et bien que les serveurs aient fait de leur mieux pour satisfaire les besoins des clients, vous leur donnerez un petit conseil, en leur disant la prochaine fois de préférer l'argent liquide aux cartes de crédit au Japon, quand c'est possible.

Je sais que si quelqu'un m'expliquait cela de manière agréable, je le remercierais beaucoup, en m'excusant éventuellement de ne pas savoir, et je lui donnerais un généreux pourboire. Et vous faciliteriez la vie des autres (bonus de karma).

Donc pour répondre à la question du PO :

Y a-t-il une façon polie et amicale de dire : "S'il vous plaît, pensez à transporter de l'argent liquide pendant que vous êtes ici. Demander à utiliser une carte est un fardeau pour tous ceux qui vous entourent" _

Oui. Je dirais

"Veuillez considérer que c'est une forme de respect de payer en liquide dans les petites entreprises japonaises, car culturellement elles n'aiment pas les cartes de crédit".

6
4
2017-09-19 16:52:52 +0000

C'est exactement ce que je leur dirais. En Amérique, il n'est pas impoli de signaler des changements de coutumes à des collègues et amis en visite, alors dites

Pour votre information, lorsque vous sortez dîner, assurez-vous d'apporter de l'argent liquide car la plupart des restaurants ne disposent pas de distributeurs de cartes de crédit, et il peut être difficile pour le restaurant de traiter votre paiement.

Ainsi, même s'ils essaient d'utiliser une carte, ils sont conscients de la difficulté que cela représente pour le restaurant.

Ayant voyagé dans d'autres pays, et ayant utilisé une carte, je n'aurais jamais su que le Japon est principalement basé sur l'argent liquide, car il semble si technologiquement avancé à bien des égards, et aurait presque certainement été pris sur le fait, en mangeant au restaurant, sans argent liquide.

4
1
2018-04-13 11:58:33 +0000

Avant de commander, vous demandez à voix haute "Y a-t-il quelqu'un ici qui n'a pas d'argent ? Ce restaurant est au Japon, vous ne pourrez pas payer par carte de crédit". Si quelqu'un n'a pas d'argent liquide, il a le choix entre trouver quelqu'un qui lui prêtera de l'argent liquide ou se rendre à pied à la banque la plus proche.

En visitant récemment diverses régions d'Asie de l'Est, ma première question dans n'importe quel magasin était "acceptez-vous ma carte Visa", et si ce n'était pas le cas, je partais.

1
0
2017-09-19 04:28:23 +0000

Comment faire comprendre aux visiteurs qu'ils sont des imbéciles en n'acceptant pas les coutumes locales et en utilisant de l'argent liquide.

Vous n'en avez pas. Il s'agit d'un problème de communication ; le personnel japonais est incapable de communiquer clairement.

Quelle que soit la situation, rien ne justifie de faire attendre les clients 20 minutes juste pour payer une facture. Je serais furieux si c'était moi. Le personnel du restaurant doit apprendre à communiquer avec les étrangers, surtout avec l'augmentation du tourisme ici ces derniers temps.

Oui, dans un monde parfait, les clients parleraient couramment le japonais et auraient une connaissance de la culture au niveau natif, mais c'est évidemment irréaliste.

Si les invités sont directement liés à vous d'une manière ou d'une autre, à vos collègues, etc. Vous avez des connaissances locales et vous pouvez prévoir ces problèmes.

Mise à jour : si vous connaissez les invités, expliquez clairement la situation et ce qui s'est passé dans le passé avant de vous rendre dans ces endroits.

"N'essayez pas de payer avec une carte de crédit. Le personnel japonais fera tout son possible pour vous aider et vous éviter de dire non. Dans la culture japonaise, c'est une situation très stressante et inconfortable pour eux. Dans le passé [insérer les expériences].

Veuillez vous assurer que vous avez plus que suffisamment d'argent liquide avant de sortir".

0

Questions connexes