Les relations interpersonnelles
2018-09-21 08:22:49 +0000 2018-09-21 08:22:49 +0000
96

Comment traitez-vous avec des collègues, des connaissances qui vous demandent des connaissances que vous avez acquises avec des mois d'efforts ?

Je suis presque sûr que ce sont des choses auxquelles nous sommes tous confrontés. Disons que vous avez passé des mois à faire des recherches sur quelque chose (que ce soit passer d'un emploi à plein temps à un travail en free-lance, créer un site web, démarrer une entreprise, etc.) ). Certains collègues ne vous parlent pas, mais veulent apprendre de vous comment ils peuvent faire ce que vous avez fait sans aucun autre intérêt pour vous.

Prenons le cas du lancement d'un site web non commercial. J'ai demandé à mes amis, à mes connaissances et aucun d'entre eux n'a pu m'aider en me donnant des informations. Ensuite J'ai passé des mois à rechercher différentes façons de construire un site, différents sites d'hébergement, comment procéder à l'hébergement de mon site, le concevoir, quels logiciels utiliser, quelles personnalisations appliquer. Tout cela en dehors de mes 80 heures de travail par semaine.

Après des mois d'efforts constants et de sacrifices d'autres objectifs, j'ai pu publier mon site web. Et maintenant, les gens s'approchent de moi, me disent à quel point le site est génial, et veulent savoir quel logiciel spécifique j'ai utilisé pour créer mon site. Une fois que j'ai répondu, ils me questionnent sur divers autres sujets sur la façon dont ils peuvent le créer eux-mêmes. Une fois qu'ils ont répondu à leurs questions, ils s'en vont, pour ne plus jamais me parler.

Je n'ai donc pas envie de partager ces informations avec quelqu'un qui n'est pas intéressé à établir un lien avec moi. De plus, c'est parce que j'ai sacrifié beaucoup d'énergie pour l'obtenir. Si un bon ami me demande, je suis plus qu'heureux de partager ce que j'ai appris. Cependant, lorsque des collègues ou des connaissances me demandent sur quelle API, quels outils, quels logiciels est basé mon site web, je ne veux pas le leur déclarer parce qu'ils n'ont pas construit assez d'amitié avec moi pour mériter le fruit de mon travail.

**Comment ne pas révéler des informations lorsque des collègues ou des connaissances vous demandent quelque chose sans être méchant avec eux ?

Réponses [17]

423
2018-09-21 08:38:58 +0000

Vous posez cette question sur Stack Exchange, un site web construit sur l'idée même d'obtenir des informations d'autres personnes sans grand intérêt pour elles personnellement.

Pouvez-vous imaginer que tout le monde sur Internet ait l'attitude suivante : "Eh bien, je passe beaucoup de temps à comprendre cela, alors pourquoi devrais-je fournir ces informations librement" ? Il n'y aurait pas de tutoriels, pas de documentation et pas de Stack Exchange.

Cela ne signifie pas que vous devriez fournir librement tout ce que vous savez, mais cela devrait vous aider à être un peu plus utile. Vous dites que vous avez passé beaucoup de temps à chercher la bonne approche. Dirigez-les vers les informations que vous avez trouvées et qui vous ont mené à ce que vous avez fait. Vous ne devez pas nécessairement partager l'information elle-même, mais le fait de partager la source de l'information peut être vraiment utile sans que cela ne vous coûte beaucoup d'efforts.

Il existe cependant une énorme différence entre l'ES et le contexte social : en matière d'ES, on n'attend pas de vous que vous fournissiez une réponse à chaque question que vous voyez - il n'y a pas de conséquences. Dans un contexte social, il y a de fortes répercussions négatives à "se mettre à l'écart" et à ne pas répondre à une question qui vous est posée. En ce sens, vous êtes tenu en otage jusqu'à ce que vous fournissiez une réponse, ce qui ne se produit pas sur SE. Dans une telle circonstance, je pense qu'il devient une "issue" appropriée et diplomatique de les diriger vers un tutoriel ou une base de connaissances du logiciel/quel que soit ce que vous avez utilisé.

423
80
2018-09-21 09:49:54 +0000

Comme l'a déjà souligné @JAD dans son excellente réponse , l'idée que nous devrions ne pas partager ce que nous savons avec les autres ne tient pas la route sur ce site. Partager librement l'information, c'est exactement ce que fait Stack Exchange ]

Cela dit, je comprends certains des sentiments exprimés dans votre question. Il est très frustrant de voir les gens s'emparer de votre travail et l'utiliser pour vous donner un avantage sur vous, par exemple en obtenant une promotion au travail qui aurait peut-être dû être la vôtre. Il y a une énorme différence entre le type de "connaissances" que l'on acquiert par de longues recherches et le type de connaissances que l'on obtient en demandant à quelqu'un d'autre sa conclusion personnelle. La personne qui a fait la recherche a compris pourquoi sa réponse était la bonne, ou la meilleure option.

Vous pouvez rapidement donner à quelqu'un des connaissances, mais vous ne pouvez pas lui donner rapidement de la compréhension. Les connaissances ne sont que des faits. Par exemple, imaginez que quelqu'un n'a jamais entendu parler d'une tomate ou n'y a jamais goûté. Vous pourriez lui dire, de façon tout à fait factuelle, que c'est un fruit, et que vous venez de lui transmettre un certain savoir. Mais à moins qu'il n'ait un peu plus de compréhension de son goût et de son utilisation, il ne réalisera peut-être pas qu'elle n'a pas sa place dans une salade de fruits.

Donc si par "mois de recherche" vous entendez simplement la recherche de la bonne ressource pour apprendre (comme Stack Exchange), ou la comparaison de différentes sources ou méthodes jusqu'à ce que vous décidiez laquelle est la meilleure, pourquoi ne pas transmettre cela ? Si quelqu'un avait fait cela pour vous, il aurait pu vous faire gagner des mois de votre temps ! S'il y a encore quelque chose à apprendre de cette ressource, alors le destinataire doit encore faire cette lecture et pratiquer cette compétence comme vous l'avez fait.

Si, d'un autre côté, vous voulez dire que quelqu'un veut le résultat de votre travail afin de pouvoir éviter d'avoir à l'élaborer lui-même - eh bien, quand quelqu'un "fait semblant" et passe pour savoir quelque chose alors qu'il n'a fait que s'infiltrer chez quelqu'un d'autre et effleurer la surface, il finira par se décoller. S'ils étaient mis au défi, ils ne pourraient pas expliquer pourquoi c'est la bonne ou la meilleure réponse. Et si quelqu'un a été promu à un poste sur la base d'une telle fraude, il deviendra vite évident qu'il ne peut pas faire le travail.

Je pense qu'il est également utile de considérer les deux significations très différentes de "libre" qui sont parfois confondues lorsqu'on parle d'ouverture et de liberté d'information. Un exemple célèbre utilisé pour faire la distinction est celui de la différence entre libre bière et libre parole. Bien sûr, vous ne pouvez pas tout faire gratuitement - vous devez gagner votre vie, et c'est ce que vous faites - ce dilemme se pose sur votre lieu de travail où vous êtes payé pour être là et bénéficier à l'entreprise de toutes les façons qu'elle attend de vous. Mais voulez-vous vivre dans un monde où vous ne pouvez pas accéder gratuitement à l'information ? Je ne le souhaite pas. Et c'est dans cet esprit que j'ai apporté plus de 200 contributions à ce site.

Donc, par tous les moyens, partagez ce que vous savez avec les autres, surtout sur le lieu de travail car, franchement, votre employeur l'attendrait probablement de vous. Si vous pensez que vous êtes "utilisé" et même négligé, alors pourquoi ne pas informer votre supérieur de toute "formation" que vous donnez à vos collègues ? Vous pourriez dire quelque chose du genre "Je vérifie juste avec vous qu'il est correct de prendre [x temps] pour montrer à [nom du collègue] comment...". Vous ne vous retenez pas d'aider les autres, mais vous obtiendrez, espérons-le, une reconnaissance égale.

80
63
2018-09-21 19:29:57 +0000

Je voudrais d'abord clarifier quelque chose, je ne suis pas tout à fait d'accord avec l'exemple de Stack Exchange (SE) dans les autres réponses. SE est un réseau qui demande à d'autres personnes de se porter volontaires pour répondre ; vous ne marquez pas une personne en particulier et lui demandez de répondre à chaque question. Et tout le monde est un étranger ici, sans relations sociales ni coût social.

Ce que vous vivez est similaire à ce que les techniciens ont habituellement, où les autres leur demandent simplement de l'aide pour leurs trucs techniques sans même considérer la valeur de l'aide qu'ils reçoivent. Ils ne sont en rien semblables.

Votre travail est à vous et vous pouvez dire non aux personnes qui n'en valent pas la peine. C'est pourquoi les trucs sur Internet ont des licences et des brevets. Rien n'est vraiment libre si vous ne voulez pas qu'il le soit et vous n'avez pas tort de vouloir qu'il ne le soit pas. Bien sûr, le revers de la médaille est que d'autres ont le même droit. C'est une question de choix et tout le monde a le droit de choisir l'IMHO.

En ce qui concerne votre question spécifique, si vous êtes vraiment d'accord pour partager quelques détails généraux et que vous n'êtes pas vraiment proches, pourquoi ne pas utiliser un mensonge blanc ?

Dites-leur que vous avez un ami technicien qui vous a aidé avec les détails et que vous n'avez fait que les parties les plus faciles et que vous devriez lui demander l'information. Et que tu ne connais que des bribes. Vous pouvez choisir de révéler ce que vous voulez mais évitez les détails spécifiques avec quelque chose comme

Je vais demander à mon ami mais il pourrait être occupé et ne pas être en mesure de répondre. Je peux partager un article qui m'a aidé à comprendre les choses.

De la part de la personne qui vous demande vos connaissances, si vous voulez de la reconnaissance/acceptation alors partagez-la, si vous voulez du profit alors échangez-la, si vous vous en fichez alors dites simplement non.

63
43
2018-09-21 08:38:58 +0000

Une approche qui fonctionnerait bien dans votre situation est de leur indiquer simplement où vous avez fait vos recherches. Par exemple, à la question "Quel logiciel avez-vous utilisé pour le créer ?", vous pouvez répondre quelque chose comme "Oh, il y a des centaines d'options pour cela, j'ai lu à ce sujet sur ...... ................................................................................................................................................................................................................................................ Différentes options y sont expliquées mieux que je ne pourrais vous l'expliquer, vous devriez vérifier".

De cette façon, vous ne les écartez pas totalement et vous renvoyez les gens aux sources qui vous ont aidé, ce qui aidera également les créateurs de ces sources. Si vous pensez que quelqu'un est assez proche pour entrer dans les détails, je pense que cela fonctionnera car cela donne aux gens un point de départ, ce dont ils ont besoin. J'ai aussi une meilleure réponse, mais votre seul intérêt pour moi est mon expertise sur ce sujet et j'ai passé beaucoup de temps à l'obtenir, donc je ne dis rien.

43
23
2018-09-21 08:38:34 +0000

Si vous ressentez le besoin d'éviter de partager vos connaissances et vos expériences avec vos collègues - ce qui est à mon avis dommage - alors dirigez-les vers des ressources en ligne (articles / tutoriels) qui vous permettraient de les aider à s'aider eux-mêmes. S'ils veulent une aide directe, faites-leur savoir que vous êtes occupé et que vous pourrez peut-être les aider plus tard dans la journée ou dans la semaine.

Je crois qu'il y a beaucoup de valeur à être quelqu'un à qui les gens viennent demander de l'aide. Si cela a un impact sur votre charge de travail, alors bien sûr, parlez-en à votre responsable pour obtenir des conseils. Il vous donnera peut-être le pouvoir de dire non aux gens aux moments de grande affluence. J'imagine qu'il préfère que vous aidiez les autres plutôt que de ne pas le faire.

D'après mon expérience, les connaissances dans un domaine particulier m'ont amené à être sollicité par de nombreuses personnes dans toute l'organisation pour obtenir de l'aide... et cela gênait le travail que je devais faire. Il m'a fallu du temps et partager / documenter mes connaissances dans ce domaine pour passer le relais, mais c'était une bonne chose pour mon projet, une bonne chose pour moi personnellement et une bonne chose pour l'organisation dans son ensemble.

Je sais qu'il est parfois difficile de se sentir "utilisé" par ses collègues, mais souvent les gens vont au travail pour faire des choses et voient les autres autour d'eux comme des ressources pour faire ce travail. Ce n'est pas personnel - ils ne sont pas sans cœur ou méchants - c'est juste la façon dont certains sont.

Et les relations interpersonnelles viendront avec le temps, si vous et les autres personnes veulent que cela se produise. Soyez amical lorsque vous aidez les gens et cela suivra naturellement.

23
19
2018-09-21 12:00:07 +0000

J'ai reçu une réponse en discutant avec ma femme et aussi après avoir réfléchi - ce qui est la meilleure réponse de l'OMI et j'aimerais la poster ici.

Concernant cette situation, il vaut mieux partager l'information parce que :

  • Ils peuvent le découvrir de toute façon. Partagez vos connaissances. Si quelqu'un veut vraiment savoir quel moteur vous avez utilisé, quels outils vous avez utilisés, alors il peut toujours le découvrir en examinant votre site en détail.
  • Vous pourriez finir par être d'une grande aide pour quelqu'un Si vous partagez, vous pourriez finir par aider quelqu'un à faire ce qu'il ne peut pas faire. Si vous n'avez pas envie d'aider quelqu'un parce que ce n'est pas un de vos amis, demandez-lui de visiter votre site immédiatement et de vous donner son avis, de vous faire part de ses réactions ou de poster un commentaire en échange. Cela leur prendra une minute au maximum et vous vous sentirez alors bien de les aider avec leur site.
19
15
2018-09-22 11:54:12 +0000

**

Vous dites que vous ne voulez pas partager ces connaissances s'ils ne sont pas intéressés à établir un lien avec vous, mais pourtant ils sont là à vous parler.

Parler, c'est établir un lien avec quelqu'un. Si cette personne est principalement intéressée par le site web, vous pouvez quand même en profiter pour établir un lien avec elle (même si on peut dire qu'elle cherchera cette information en ligne si c'est tout ce qu'elle recherche). S'ils sont également intéressés par l'établissement d'un lien avec vous, ils ont peut-être vu le site web comme une bonne occasion de le faire.

Maintenant, au fur et à mesure que je le lis (corrigez-moi si je me trompe), vous répondez simplement à leurs questions et n'exprimez aucun intérêt pour ce qui se passe réellement dans leur vie. Vous n'essayez pas de leur parler après cela, même s'ils ont fait le premier pas. Donc, de leur point de vue, vous êtes celui qui n'est pas intéressé à établir un lien.

Aussi, et plus précisément, ce sera une façon polie de détourner l'attention du site web et d'éviter ainsi de partager trop de connaissances que vous ne voulez pas partager.

Il faut également garder à l'esprit que de nombreuses personnes ont l'intention de créer des sites web qui ne verront jamais le jour, que beaucoup d'autres sont simplement curieux de ce genre de choses, qu'un groupe décent se contenterait de la première option disponible en termes d'outils ou d'hébergement, et que les très rares personnes qui feraient des mois de recherche ne suivraient probablement pas la première recommandation qu'elles reçoivent de quelqu'un d'autre, de sorte qu'il est peu probable (voire impossible) que le fait de partager ces informations les aide à éviter les mois de recherche que vous avez effectués.

Par exemple, pour leur poser des questions :

Eux : J'ai entendu dire que vous aviez créé un site web. Quels outils avez-vous utilisés pour cela ?

Vous : J'ai utilisé X, Y et Z. Pourquoi ? Vous construisez votre propre site web ?

Eux : Oui, bien que je n'en ai pas vraiment fait le tour.

Vous : Je comprends tout à fait, ça peut être difficile de trouver le temps. [Que faites-vous habituellement de votre temps libre ? / Quel sera le sujet du site web ?]

etc.

15
10
2018-09-21 13:41:54 +0000

Ce sentiment que vous avez est généralement à l'origine du savoir tribal - lorsqu'une personne ou un groupe au sein d'une entreprise s'accapare des connaissances sans laisser entrer des "étrangers" dans leur savoir-faire durement acquis. Méfiez-vous de ce sentiment, car il n'y a pas grand chose de bon à retenir le savoir. Ni pour la personne à qui on le cache, ni pour celle qui le détient.

Cela étant dit, j'aimerais examiner votre question sans me demander pourquoi ce serait ou non une mauvaise idée.

Examiner leurs attentes

Si les commentaires et les réponses qui suivent sont une indication, lorsque quelqu'un vous pose une question générale sur le travail que vous avez effectué - même s'il ne s'agit que d'une connaissance - il s'attend à ce que cette information soit donnée librement. Par conséquent, vous irez à contre-courant si vous ne voulez pas leur donner cette information. Dans les situations sociales, cela n'est généralement acceptable qu'avec une bonne explication ou une diversion. Si vous dites simplement non sans une explication solide, selon mon expérience, l'autre partie sera probablement soit contrariée, soit poussera plus fort pour obtenir l'information. "Pourquoi ne voulez-vous pas me le dire ? Je veux juste connaître XYZ, est-ce trop demander ? Pourquoi êtes-vous bizarre à ce sujet ?"

Encore une fois, si l'on en croit les réactions exprimées ici, le fait de donner votre véritable raisonnement peut provoquer l'incrédulité ou l'indignation. C'est pourquoi je détournerais la conversation tout en leur donnant une base de travail. Avec un sourire et une attitude bon enfant, vous pourriez dire :

Oh boy... J'ai passé tellement de temps à regarder ce projet, je le vois déjà dans mon sommeil - ne me le rappelez pas ! Mais si vous voulez en savoir plus, je peux vous envoyer certains des sites web que j'ai utilisés.

De cette façon, vous traitez la demande en personne quand elle se présente et vous pouvez leur envoyer toutes les ressources que vous jugez nécessaires après coup quand vous êtes de retour à votre bureau.

10
7
2018-09-22 18:27:52 +0000

Proposez donc ce qui vous donnera exactement ce que vous voulez : aucune information sans intérêt pour vous personnellement.

Wow, votre site est tellement génial ! Quel logiciel avez-vous utilisé pour le créer ?

You :

"Hé Joe, merci, j'apprécie les commentaires élogieux. Tu cherches à créer ton propre site ? C'est fantastique - c'est beaucoup de travail mais c'est vraiment gratifiant. Tu sais, le simple fait de savoir quel logiciel j'ai utilisé ne va pas t'aider beaucoup. Il y a tellement plus que cela. Si vous avez vraiment besoin de conseils à ce sujet, je serais heureux de m'asseoir avec vous et de vous aider à vous conseiller. Dites-vous quoi - prenons un café et passons en revue ce que vous avez en tête pour votre propre projet"

Au café, évitez de parler des détails techniques de votre site. Demandez ce que l'autre personne a en tête. Si le café se passe bien, dites alors,

"Joe, je pense que je peux t'aider. Je vais vous dire ce que je peux faire. En reconnaissance du fait qu'il m'a fallu des mois pour comprendre tout cela, et que je partage avec vous mes connaissances durement acquises qui pourraient finir par me concurrencer, pourquoi ne viendriez-vous pas chez moi vendredi soir à 18 heures et apportez 14 tacos de MyFavoriteTacoPlace. Je vous fournirai les boissons, et nous pourrons envisager de vous aider à démarrer"

Bien sûr, il faudrait que ce soit votre propre style - mais cela devrait suffire pour obtenir ce que vous cherchez. Ceux qui n'ont aucun intérêt pour le café ou un repas se retireront assez vite. Quand quelqu'un dit "mais ne pouvez-vous pas juste me dire le nom du logiciel ?" Vous pouvez répondre

"il y a des tonnes de façons de construire des sites. En quoi le fait de savoir ce que j'ai utilisé vous aide-t-il en soi ? Tout dépend de votre budget, des fonctionnalités requises, du temps que vous êtes prêt à y consacrer, etc. Les sites n'arrivent pas par hasard, ils sont planifiés"

Rien de tout cela n'est un mensonge et rien de tout cela n'essaie de repousser la personne indéfiniment. C'est juste une tentative pour qu'elle devienne sérieuse dans son interaction avec vous (sur un sujet que vous aimez probablement) plutôt que de simplement extraire des pépites d'or et s'enfuir avec elles.

7
6
2018-09-22 04:09:19 +0000

Ces deux phrases sont la clé de votre question.

"Et maintenant les gens s'approchent de moi, commentent la qualité du site, et veulent savoir quel logiciel spécifique j'ai utilisé pour créer mon site. Une fois que j'ai répondu, ils me questionnent sur divers autres sujets sur la façon dont ils peuvent le créer eux-mêmes. Après avoir répondu à leurs questions, ils s'en vont et ne me parlent plus jamais"

Ok, donc votre question est, en toute honnêteté, un peu décousu et un peu partout sur la carte. Mais c'est juste. Je pense que vous êtes peut-être un mais votre "question" finale en gras est plus claire :

** "Comment ne pas révéler d'informations lorsque des collègues ou des connaissances vous demandent quelque chose sans être méchant avec eux ?"

Ce n'est pas votre travail de rendre les gens heureux. Et ce n'est pas non plus votre travail d'être méchant avec eux. Voici le marché :

Vous devez être 100% honnête avec eux d'une manière qui vous respecte et qui les respecte.

Il me semble que vous pourriez assimiler la franchise et l'honnêteté à une réponse "impolie" à une situation comme celle-ci alors que la réalité est la franchise et que l'honnêteté n'est pas impolie du tout. En fait, être clairement direct et honnête est la meilleure façon de mettre fin à une discussion comme celle-ci avant qu'elle ne dégénère en quelque chose de (potentiellement) pire.

Sachant cela, tout ce que vous avez vraiment besoin de dire est :

"Eh bien, ce n'est pas aussi simple que de fournir une liste de logiciels à acheter. Cela a demandé beaucoup de travail de ma part et bien que j'apprécie que vous ayez aimé le site, je ne suis pas à l'aise pour entrer dans les détails sur la façon dont le site a été créé"

Vous pourriez avoir quelqu'un qui reviendrait vers vous en disant :

"Oh ! c'est donc super secret ! "Et vous pouvez alors simplement répondre :

"Ce n'est pas un grand secret, mais le codage et la programmation d'un site web n'est pas quelque chose que vous pouvez simplement expliquer à la légère"

Maintenant, au-delà de cela, quelqu'un pourrait en fait vous pousser plus loin et vouloir que vous créiez un site web pour lui. En fait, une grande partie de ce que vous décrivez ressemble terriblement à quelqu'un qui essaie passivement de dire : "Faites-moi un site web comme le vôtre ! Et si c'est le cas, dites clairement : "Désolé, j'apprécie que vous aimiez le site mais j'ai un travail à plein temps et c'était beaucoup de travail"

Et puis, honnêtement, vous devez peut-être répéter des variations de ce qui précède ou changer complètement de sujet. Cela dépend de vous.

Mais comme je l'ai dit, votre question semble complexe mais elle est simple : Vous ne voulez pas parler du site web à des gens comme ça, vous devez donc être 100% honnête et clair. Et si tout est dit et fait et qu'ils sont toujours insistants ou contrariés ? Eh bien, ce n'est pas votre problème. Dites simplement "Désolé" et partez.

6
4
2018-09-21 08:44:40 +0000

Cela me rappelle un camarade de classe qui demande à voir mes devoirs sans rien en retour. C'était comme si je travaillais très dur pour faire mes devoirs, et ils voient la solution pour gratuitement.

Je suggère de prendre ce dernier mot au pied de la lettre et de considérer cela comme du travail non rémunéré. Après tout, ils vous demandent des informations sur un sujet dont vous préféreriez ne pas parler et prennent votre temps sans rien vous donner en retour.

Donc, ce que je vous suggère de faire est :

  • Permettez-leur de vous poser quelques questions. Ils pourraient simplement être polis en montrant de l'intérêt.

  • Lorsque vous estimez qu'ils ont posé suffisamment de questions, dites-leur que :

Je suis désolé, mais je n'ai pas vraiment envie de parler de cela. Pouvons-nous parler de X/quelque chose d'autre à la place ?

Il est normal de ne pas être intéressé par le fait de parler de quelque chose et de suggérer de parler de quelque chose, mais montrez que vous êtes ouvert à la discussion avec eux, mais pas à propos de votre site web.

Alternativement, s'ils sont vraiment intéressés par la construction d'un site web, vous pouvez leur proposer un "cours privé" où vous agirez en tant que professeur en échange d'un peu d'argent.

4
3
2018-09-25 05:49:53 +0000

En général, la vie est meilleure si vous ne vous accrochez pas aux choses faciles à copier. Si vos connaissances sont assez faciles à transmettre en quelques minutes de conversation, il est assez facile d'apparaître sur un site de bricolage lorsque quelqu'un d'autre s'en aperçoit. Où serez-vous alors ?

Cela étant dit, la situation dans laquelle vous vous trouvez me rappelle beaucoup une question posée au début de l'année à propos des personnes qui "empruntent" une cigarette. C'était une situation similaire dans la mesure où ils avaient quelque chose de petite valeur qu'ils ne voulaient pas donner gratuitement. La morale de l'histoire de cette question était de faire en sorte que le processus d'obtention de la cigarette de votre part vaille le coût de l'abandon de la cigarette. Je vous recommande une approche similaire. Vous avez des marques qui s'approchent de vous, à la recherche d'informations. Pouvez-vous penser à quelque chose que vous voulez pratiquer et que vous pourriez pratiquer dans le processus de communication de cette information ? Peut-être y a-t-il quelque chose que vous voulez apprendre, et vous voulez vous entraîner à l'extraire de l'autre personne. J'ai un ami qui pourrait apprécier de tester les compétences de débat de toute personne qui pose de telles questions. Un autre a récemment lu un livre sur les négociations avec les otages et pourrait s'amuser à jouer avec ces compétences. Moi-même ? Si je peux vous faire écouter de la philosophie jusqu'à ce que votre oreille tombe, je suis heureux de vous distribuer quelques bibelots de connaissance en échange de vous amuser autant !

Vous avez quelqu'un qui vous approche et qui veut quelque chose. Profitez-en. Voyez ce que cela peut donner.

EDIT : J'avais évité de l'épeler, mais vous demandez spécifiquement un moyen d'éviter de donner des informations sans être méchant. Vous pouvez toujours chercher à glaner des informations sur la façon de ne pas être méchant quand vous ne leur donnez pas l'information. Vous pouvez toujours avoir une approche qui "fonctionne sur tout le monde", mais les rejets de ce type sont souvent plus doux s'ils sont adaptés à la personne concernée. La conversation vous donne le temps de trouver comment l'adapter. Les solutions "qui marchent pour tout le monde" donnent toujours l'impression de "marcher pour tout le monde", mais une réponse adaptée peut être très douce.

3
2
2018-09-26 00:53:00 +0000

Si aucun de vous n'a intérêt à établir une relation personnelle (par opposition à une relation d'affaires), vous pouvez leur faire payer cette information et le temps que vous consacrez à l'expliquer -- en fait, fournir un service de consultation professionnel sur le sujet. (Dans les relations personnelles, la récompense, au lieu de l'argent, est présumée être un service comparable en retour dans le futur)

Après tout, vous leur épargnez beaucoup de temps et d'efforts qu'ils passeraient à creuser eux-mêmes -- ce qui équivaut à beaucoup d'argent économisé pour eux. Il est donc tout à fait naturel de demander une petite part de cette économie (suffisamment importante pour vous satisfaire, mais suffisamment petite pour qu'elle en vaille encore la peine pour eux).

Puisque cette information n'a rien à voir avec votre travail ou celui de vos collègues (d'après ce que je peux voir), le partager avec eux ne relève pas de la collaboration de travail (comme semblent le penser les auteurs de certaines autres réponses). Ce qui, entre autres, suggère que vous ne devriez pas faire de séances de consultation pendant vos heures de travail rémunérées (à moins que le préjudice pour votre employeur ne soit négligeable, mais comme vous en faites tout un plat, il semble que ce ne soit pas le cas).

2
2
2018-09-28 18:39:50 +0000

La plupart des réponses sont très bonnes, mais il faut souligner ou au moins souligner un point.

Il était d'usage dans les professions libérales de ne pas divulguer les détails du "Comment faire" aux personnes extérieures à la profession. Faites référence à l'histoire des maçons ou de toute prêtrise dans les temps anciens. Le dicton de Shaw : "Toutes les professions sont une conspiration contre les laïcs" raconte l'histoire.

Avec l'avènement de l'ère informatique, les gens, généralement des jeunes, qui savaient comment, étaient plus qu'heureux de partager non seulement comment, mais qu'ils avaient compris comment. Depuis cette époque, il est rare que les gens ne partagent pas les bénéfices de leurs connaissances. Les consultants en sont souvent beaucoup plus conscients et sont susceptibles d'établir d'abord un contrat ou une autre relation avant de s'ouvrir à leurs réponses.

Les compétences qui ont été laissées de côté sont celles de traiter en tant que professionnel ; de se présenter comme travaillant pour gagner sa vie, de ne pas donner de résultats et de méthodes, d'attitudes de service, etc. Ce qui est nouveau, c'est le choc des adultes lorsqu'ils découvrent que d'autres adultes ne sont pas prêts à donner ce qu'ils estiment. Les professionnels ont de nombreuses manières polies de dire "Je suis désolé, je ne peux pas vous aider"

Edit : Merci, Fée Clochette, pour les conseils d'édition, et cela ne veut rien dire de sombre. Ma première entrée se termine par la réponse. Plusieurs autres expliquent en détail comment donner au collègue de l'OP exactement ce qu'il veut alors que l'OP demande comment ne pas le faire. D'après la question de l'OP, leur accent ;

*Comment ne pas révéler d'informations lorsque des collègues ou des connaissances vous demandent quelque chose sans être méchant avec eux ? *

Il semble que nous ayons tous les deux le même problème à différents niveaux de récursivité. Mon commentaire explique une réponse et se termine par celle-ci. Et voilà, c'est reparti : "Je suis désolé, je ne peux pas vous aider"

Dans le cadre des relations interpersonnelles, vous avez peut-être constaté que vous ne pouvez pas leur parler des données ou de votre expérience de collecte sans leur donner ensuite ce qu'ils veulent. De nombreuses façons de le faire ont été soigneusement présentées ci-dessus. Je veux dire par là que les gens en sont venus à s'attendre à une ouverture totale alors qu'auparavant, ils avaient des limites professionnelles ou personnelles

Le problème, c'est qu'ils essaient de vous engager sur ce sujet. Vous êtes libre, si vous préférez, de résister. Leur dire "C'est trop compliqué à décrire" ou "Je n'ai pas le temps de vous aider" sont des moyens de le faire. Elles sont aussi polies qu'elles doivent l'être. La façon dont ils se sentent mal n'est pas de votre ressort ni de votre responsabilité. Vous préférez peut-être leur dire que vous êtes ouvert à d'autres sujets. La phrase pourrait alors être : "Je suis désolé, je ne peux pas vous aider". Vous avez droit à vos propres méthodes et résultats. C'est vous qui ne devez pas vous sentir mal par rapport à vos choix à cet égard. Et j'espère que cela vous a été utile.

2
1
2018-09-29 18:27:02 +0000

Je pense qu'il manque un aspect à certains, à savoir que le temps d'apprendre les connaissances et de comprendre les choses est en quelque sorte un faux-fuyant. Bien que je ne sois pas en soi en désaccord avec la réponse acceptée, je pense qu'il manque encore quelque chose d'important.

Ce sont des gens qui vous demandent, à l'heure actuelle, de actuellement faire du travail gratuitement pour eux, avec la présomption que parce que le travail impliqué est vraisemblablement "juste" de "transmettre des connaissances", il ne porte aucun fardeau.

Le fait que certaines personnes volontaires consacrent leur temps et leurs compétences à répondre à des questions sur un site comme SE est également un faux-fuyant pour les situations où ce travail est directement demandé à quelqu'un, avec la présomption claire qu'on s'attend à ce qu'il soit simplement donné gratuitement. Il existe un certain nombre de différences contextuelles, mais la principale est l'évaluation du temps et des compétences de chacun et de l'agence.

Plutôt que de me concentrer sur les aspects plus "propriétaires" où la discussion a un coût associé pour vous (votre temps passé à apprendre), je serais plutôt franc que c'est un sujet complexe et que les résultats reposent sur une grande partie de votre propre travail et de vos connaissances, et pas seulement sur des choses que quelqu'un peut aller chercher sur un site web et installer quelque part et obtenir le même résultat de façon toute faite.

Soft Opening wrapping Firm Boundaries

Je commencerais personnellement par mentionner le résumé de base en termes génériques, comme "c'est un site basé sur WordPress principalement piloté par des plugins et des thèmes personnalisés", parce que si vous avez l'impression de donner quelque chose de spécial (quel que soit le domaine) avec un aperçu rapide des techniques fondamentales et des outils utilisés, je peux vous dire avec plaisir que ce n'est pas le cas. Même s'ils semblent demander des détails "spécifiques" (il est difficile de dire, d'après votre question, comment ils formulent habituellement cela), c'est ainsi que je répondrais dans un premier temps.

Je formulerais cela de manière à ce qu'il soit clair que vous présumez que cela couvre tout ce qui a été demandé de manière adéquate. Ne vous proposez pas d'aller plus loin dans les détails. Ne posez pas de questions sur ce qu'ils font ou veulent faire, à moins que vous ne soyez réellement intéressé par un éventuel travail de pêcheur ou que vous ne leur donniez au moins l'impression que vous voulez en discuter davantage. Si vous parlez à quelqu'un qui comprend le domaine et qui était juste curieux en général, cela suffira pour avoir expliqué "ce que vous avez fait" d'une manière générale. Je vous recommande également de prêter attention aux autres réponses, qui consistent à prendre la demande comme un compliment au départ, et en particulier à répondre de manière à la présenter comme telle et à tenir compte de sa nature complémentaire, et non de la demande elle-même (au-delà peut-être de ce que j'ai décrit plus haut, à savoir l'utilisation d'une vue d'ensemble générique).

Enfin, il n'est pas inutile de mentionner que c'était "beaucoup de travail" et, dans la mesure où cela a "pris beaucoup de temps pour apprendre/acquérir beaucoup de compétences/était quelque chose pour lequel vous étiez heureux d'avoir déjà été formé". En particulier tout travail sur mesure en tant que tel. Il est normal d'être fier de ce que vous avez fait et de la façon dont vous y êtes parvenu, et il est normal de signaler clairement la valeur de ce que vous avez fait. Les réponses décrivant l'orientation des personnes vers des endroits où "commencer" sont appropriées ici si la question de suivi est quelque chose comme "wow, comment êtes-vous arrivé à ce point ? "Mais si quelqu'un demande toujours plus de détails, il est tout à fait correct de se défendre, de défendre votre expertise et votre temps en tant que professionnel, d'une manière professionnelle et polie :

Eh bien, cela demanderait plus de détails techniques que je n'ai le temps d'entrer dans les détails, mais je suis consultant sur ce point : voici ma carte et je serais plus qu'heureux de programmer une consultation si vous êtes intéressé. Si vous voulez vraiment préciser d'emblée que ce ne sera pas gratuit même dans ce cas (bien que le signal de l'utilisation du mot "consulter" soit destiné à vous aider), vous pouvez suivre cette démarche soit en utilisant le lien suivant :

...contactez-moi, et nous pourrons discuter de mes tarifs.

Ou simplement

Suivez simplement le lien sur ma carte vers mon site, puis il se trouve sous "Consultation" dans le menu. Il n'y a rien de mal à préciser qu'il s'agit d'un aspect de votre profession et qu'il s'agit donc d'un travail, et que vous n'envisagez pas de faire du travail gratuitement simplement parce que quelqu'un d'autre l'exige de vous, naïvement ou non. Il y a une différence entre la curiosité professionnelle des pairs et la discussion amicale qui s'y rattache, et les personnes qui sont efficacement (même si involontairement / inconsciemment) dévaloriser votre travail et vos compétences afin de vous demander essentiellement de faire du travail pour eux, gratuitement. Peu importe qu'ils réalisent ou non que c'est ce qu'ils font. Parce que, oui, se tenir là expliquer en détail est un travail, même au-delà des discussions dans d'autres réponses de détails exclusifs ou non.

Se tenir là et avoir une discussion amicale entre pairs sur un détail ésotérique juste parce que vous l'avez trouvé intéressant et que la personne à qui vous parlez connaît le sujet et le trouve également intéressant est une histoire très différente. Je suppose que vous pouvez facilement faire la différence entre les deux conversations.

Une autre partie de cela, et la raison pour laquelle j'utilise le mot "consultation" à ce sujet, est que le contexte solidement structuré que vous créez fait en sorte que cela soit considéré de manière appropriée et aussi vu de manière appropriée par rapport à vos propres opinions. Ne suggérez pas que vous feriez cela pour "quelques bières" ou quelque chose de similaire. Enfin, pour être clair, on s'attend à ce qu'une fois que l'"argent réel" est en jeu, la plupart des personnes qui vous ont engagé par hasard sur ce sujet comme si vous alliez pouvoir leur dire comme par magie comment faire ce que vous avez fait dans l'espace d'une conversation exprimeront au mieux un certain intérêt pour le suivi et ne le feront jamais. Le fait de transformer cela en un "je travaillerai pour vous, mais c'est un vrai travail si je le fais" et "seulement pour de l'argent réel" fait fuir presque tous ceux qui ont créé un modèle mental dans lequel ils ont banalisé cela en quelque chose où le simple fait d'attendre de vous que vous vous teniez là et que vous leur disiez tout ce dont ils ont besoin sans rien dire va se produire et va leur permettre d'obtenir des résultats comme les vôtres, juste comme ça. Ma partenaire fait souvent remarquer que si elle avait un centime à chaque fois que quelqu'un lui demande une idée de dessin et qu'elle s'enfuit après une réponse sans engagement lorsqu'on lui donne un devis professionnel, elle serait millionnaire.

Et si elle esquivait simplement la question ?

Une autre possibilité consiste évidemment à dire simplement que vous n'êtes "pas intéressé à entrer dans les détails pour l'instant", mais ce type de démagogie passive n'aide pas à rétablir et à renforcer les attentes et les limites qui y sont liées. Le "tout de suite" peut aussi facilement être considéré comme un "oh, mais vous seriez heureux de le faire plus tard". Si vous faites le lien entre ces détails et le travail pour lequel vous pourriez être embauché, vous vous situez clairement dans le contexte de la nature de votre travail et de toutes les connotations qui l'entourent. En partie, cela se produira simplement parce que certaines personnes se sentent en droit d'exiger du travail des autres et refusent de le considérer comme tel. En fonction du temps que vous souhaitez passer et de l'acrimonie que vous ressentez, vous pouvez prendre le temps de leur demander quelle est leur profession, puis de leur demander s'ils s'attendent à être payés pour exercer leur profession, et, avec un peu de chance, les amener à comprendre pourquoi vous n'allez pas consulter (et je vous suggère de vous en tenir à l'utilisation de ce terme pour toute discussion ultérieure, car c'est un indice difficile qui force le contexte) gratuitement : si vous voulez adoucir davantage cela - en supposant que ce soit vrai - vous pouvez toujours dire que vous seriez heureux de le faire à votre "taux d'ami" mais c'est un travail pour vous et vous espérez qu'ils comprennent. Vous pouvez également vous appuyer sur le fait que c'est votre temps libre et que vous aimez avoir des limites raisonnables dans votre vie professionnelle et dans votre vie privée, et que cela fait partie de la façon dont vous les maintenez, car sinon les gens continuent à vous demander de travailler gratuitement pendant votre temps libre. Le dire de cette façon est assez passif et agressif (en particulier selon le ton), mais peut être reformulé pour être plus gentil ou non selon la situation.

Certaines personnes refuseront de comprendre quoi que ce soit, et peu importe à quel point vous êtes gentil, et je suggère de laisser tomber ou de déplacer le sujet de conversation à ce moment-là. Vous ne pouvez pas arranger tout le monde. Et oui, pour moi, c'est quelque chose qui mérite d'être décrit comme "cassé" lorsque quelqu'un d'autre refuse d'être poli à ce sujet.

J'ai vu cela se produire dans un certain nombre de domaines qui impliquent un travail intellectuel et surtout créatif. Certaines personnes ont l'impression erronée que ce n'est pas parce qu'en théorie générale "tout le monde peut le faire" (en termes de choses comme "tout le monde peut arranger des images sur une page !"), et que ce qu'elles considèrent comme le "travail" en question est "si simple", que cela signifie que le temps de le décrire ou même de le faire est quelque chose que quiconque s'y accroche devrait simplement leur accorder, et que toute autre chose serait en quelque sorte incivique. Il est difficile d'isoler la genèse de ce comportement, d'autant plus qu'il varie d'une personne à l'autre.

Bien que je pense qu'il soit agréable d'essayer de trouver et de corriger les défauts sous-jacents de leur schéma conduisant Pour ce type d'impression, c'est aussi une forme de travail émotionnel pour lequel je pense que personne ne devrait se sentir obligé de s'engager, et qui peut être une tâche sans espoir qui ne fait qu'entraîner de l'acrimonie à mesure qu'on se replie et qu'on se retranche. Je ne suggérerais pas non plus de faire appel à un professionnel pour obtenir des conseils à ce stade, à moins que vous n'ayez vraiment l'intention de les insulter (parce que c'est presque certainement ainsi que cela sera pris).

En bref (aka TL;DR)

J'ai personnellement constaté que le simple fait de fixer des limites claires et nettes, d'expliquer votre propre position d'une manière relatée (par exemple "c'est du travail pour moi, tout comme votre travail est du travail pour vous, et je ne vous demanderais pas de travailler pour moi gratuitement, s'il vous plaît respectez la même chose de moi"), et ne pas s'inquiéter de "réparer" leur modèle mental connexe, mais simplement terminer calmement la conversation s'ils insistent pour argumenter, est l'approche qui fonctionne le mieux dans l'ensemble, et si elle est faite correctement, elle vous fait également paraître avoir pris la "route supérieure" à toute autre personne présente. En dehors de l'aspect IPS, un avantage est que cela peut en fait générer un travail connexe pour vous, en supposant que cela vous intéresse. Bien que cette réponse puisse sembler présumer que vous le seriez, il est relativement facile d'ajuster cela pour ne pas vouloir ou avoir le temps de faire ledit travail, ce qui implique soit d'augmenter les prix (et je recommande généralement de les fixer fermement à une échelle raisonnablement élevée dans les deux cas) ou simplement de dire que vous êtes trop occupé pour l'avenir prévisible [mais vous pouvez renvoyer la personne à quelqu'un d'autre qui pourrait l'aider (en supposant que ce soit vrai - et cela peut être un bon moyen d'envoyer du travail à des amis/collègues qui travaillent en freelance)].

1
0
2018-09-21 10:38:31 +0000

Si vous essayez d'être un peu gentil, mais ferme, puisque vous avez mentionné des personnes qui posent les mêmes questions :

"Ecoutez, je l'ai déjà expliqué une douzaine de fois à d'autres personnes. Allez demander à * ou à **, j'en ai fini de répéter les mêmes choses."

En gros, c'est pousser la responsabilité sur quelqu'un d'autre. Vous ne refusez pas directement, vous donnez à la personne qui demande un moyen de s'en sortir, tout en lui fournissant une excuse pour vous-même.

Ou pour la première fois des questions :

"Écoutez, j'ai passé des mois à lire à ce sujet, et je ne peux pas y répondre en quelques mots. Voulez-vous vraiment que je passe des heures à tout vous expliquer ?"

Les gens ne sont pas idiots ; ils peuvent comprendre un indice et la plupart ne seront pas offensés par un refus tant que ce n'est pas impoli. En outre, vous ne faites qu'effrayer la personne avec la perspective de faire un effort ET de lui faire honte en lui disant que vous l'avez déjà fait, sans rien dire de tel directement.

Je peux aller assez loin dans le raisonnement ici, mais je pense que personne n'en a besoin. Lisez à vos risques et périls

Vous ne voulez pas donner une impression négative, donc vous ne pouvez pas nier directement, donc vous avez besoin d'une excuse légitime. Ce serait "fatigué" dans le premier cas et "c'est très compliqué" dans le second.

Vous ne voulez pas que la personne vous cherche à nouveau pour obtenir la réponse. Dans le premier cas, vous lui donnez une solution alternative (parfois plus facile si elle est plus amicale avec les autres personnes auxquelles vous faites référence) et dans le second, vous insinuez que cela lui demanderait plus d'efforts que ce qu'elle est prête à dépenser.

Maintenant, s'ils décident de faire du grabuge, vous avez besoin que la société soit de votre côté.

Les gens sont des animaux sociaux, et la société dans son ensemble considère toujours que vous lui êtes redevable juste parce que vous en faites partie. Les "bonnes manières", la "responsabilité sociale", etc. en font partie. De nombreuses interactions sociales inutiles sont un moyen pour les gens de rembourser cette dette. Vous dites "bonjour" à votre voisin tous les jours ? Vous avez payé votre dette et vous pouvez ne pas être gentil pour le reste de la journée, tant que le reste de la société est au courant. Vous n'interagissez pas beaucoup avec les autres ? Votre dette ne disparaît pas, et vous devez maintenant vous comporter correctement de peur d'être considéré comme un "paria".

Donc, puisque vous avez l'air de ne pas être très sociable, dans la plupart des arguments présentés au public, vous partirez d'un point plus bas, qu'une autre personne, tant qu'elle sort boire avec les autres régulièrement.

Maintenant, dans le premier cas, vous déclarez tout de suite que vous avez déjà remboursé la société et vous le faites même plus en montrant à l'autre personne où chercher une solution.

Dans le second cas, vous indiquez que vous êtes prêt à payer à la société, mais vous indiquez également que l'autre personne aura une dette assez importante envers la société pour avoir reçu la réponse. S'il insiste pour que vous lui expliquiez tout, cela signifie qu'il ne peut plus refuser les demandes assez importantes de l'autre personne, de peur qu'il ne devienne un "paria".

Et une petite chose à laquelle il faut penser : vous devez juger par vous-même, mais les gens qui se sentent "seniors" par rapport à vous vous demandent parfois ce que vous avez accompli, juste pour vous donner l'occasion de vous en vanter. Si c'est le cas, refuser est impoli, mais vous n'avez pas vraiment à expliquer quoi que ce soit, juste à faire la conversation.

La conversation est importante. C'est votre bouclier.

0
-1
2018-09-27 03:06:11 +0000

Vous gaspilleriez votre salive même si vous leur disiez.

note : ceci est une remise en cause de l'hypothèse sous-jacente selon laquelle la réponse est la partie valable.

Premièrement, les gens n'écoutent pas vraiment. Les gens sont de très mauvais élèves. Ils ne veulent pas de leçons ; ils veulent rester dans la zone de confort de leurs idées préconçues, ou au mieux, comprendre les choses par eux-mêmes. Il est donc tout aussi probable que la question porte sur le renforcement de l'ego : ils veulent vous entendre nommer un logiciel qu'ils aiment déjà, afin qu'il puisse affirmer leur propre décision. Si vous leur dites que vous avez utilisé Zyxxlon , dont personne n'a entendu parler, ils ne s'en souviendront même pas en rentrant chez eux.

Dans la série de romans Le guide de l'auto-stoppeur dans la galaxie, un gigantesque supercalculateur a été construit pour calculer la réponse ultime à la question de la vie, de l'univers et de tout le reste. Après 7,5 millions d'années, il a imprimé "42".

Deuxièmement, ce qui rend votre choix puissant pour vous n'est pas la réponse magique ("42"), mais la confiance dans le processus qui vous a amené à la réponse.

Vous pouvez leur dire "WordPress", mais il ne sera pas puissant pour eux de cette façon. Parce que vous ne pouvez pas transférer la confiance dans la qualité de cette réponse, et toute la recherche qui vous a amené à cette réponse.

Compris ? Le produit de valeur n'est pas la réponse ; c'est la recherche et la confiance dans la même chose. Et de toute façon, le meilleur pour eux n'est probablement pas le même que le meilleur pour vous. (Si c'était le cas, nous utiliserions tous la même plateforme). Ils ne prendraient pas, et ne devraient pas prendre votre réponse au pied de la lettre et se contenter d'utiliser votre choix ; ils ont besoin de trouver leur propre "42", tout comme vous l'avez fait.

Décrivez plutôt votre processus.

Ne leur dites pas "42". Racontez leur le processus par lequel vous avez décidé d'utiliser ou d'arriver à votre réponse. Après tout, c'est ce qu'ils finiront par devoir faire eux-mêmes.

Et voici votre réponse : n'approfondissez que ce que la relation justifie. Et vous pouvez aller assez loin dans votre processus si cela est nécessaire. Ou vous pouvez aller aussi superficiellement :

Wow, j'ai dû regarder 100 plateformes pour en trouver une qui me convienne. C'est plus personnel que vous ne le pensez, je ne pourrais pas vous dire ce qui vous convient.

Ici, vous ne décrivez pas vraiment le processus, parce que vous ne leur devez pas ça. C'est un indice, une graine, qu'ils pourraient planter et faire pousser leur propre processus.

Ce que je veux dire, c'est que vous pouvez légitimement répondre à leur question aussi légèrement que cela, et ne pas vous inquiéter d'avoir été grossier.

-1