Les relations interpersonnelles
2018-04-02 20:59:22 +0000 2018-04-02 20:59:22 +0000
205

Comment faire face aux personnes qui essaient de me convaincre de me maquiller ?

Je ne me maquille pas. J'en ai porté 3 fois dans ma vie, et la dernière fois, c'était une quantité très légère pour mon mariage il y a 10 ans.

Les raisons pour lesquelles je ne me maquille pas sont variées et personnelles. La principale raison est que je n'aime pas la sensation du produit sur mon visage. Mais c'est aussi parce que c'est cher et que je ne peux pas me donner la peine de me maquiller tous les jours juste pour me conformer aux normes de la société.

Maintenant, je reçois des commentaires de gens (surtout des connaissances (collègues, voisins)) sur mon manque de maquillage. En général, je n'hésite pas à leur expliquer pourquoi je ne me maquille pas et la conversation passe ensuite à autre chose.

Mais le problème survient lorsqu'ils essaient de me convaincre que je devrais me maquiller et que je serais "tellement plus belle" et "tellement mieux dans ma peau". Ils cherchent des moyens de nier mes raisons ("il existe des produits naturels", "vous n'avez pas besoin d'en mettre autant", "pourquoi ne pas simplement essayer"). Certaines personnes me proposent de me relooker.

Maintenant, ces commentaires me dérangent vraiment. Ils impliquent qu'actuellement, je ne me sens pas bien dans ma peau et que j'ai besoin d'être plus belle. Je ne fonde pas ma valeur personnelle sur mon apparence, et je ne veux pas que ma fille le fasse non plus. Je ne veux pas qu'elle entende ces commentaires. Maintenant, je sais que je ne suis pas la plus belle femme du monde, mais je suis acceptée par mon mari, ma famille et mes amis, et ils se moquent de ma politique de maquillage.

Comment mettre fin rapidement à la conversation lorsque les gens commencent à essayer de me convaincre de me maquiller ? Je ne veux pas de leur avis, je ne veux pas me justifier, je veux juste que ma décision soit respectée. Je ne me soucie même pas de changer leur propre opinion, je ne leur dirai pas que le maquillage est superficiel. Je veux juste qu'on me laisse tranquille.

Juste pour être clair, je ne veux pas que ma fille se base sur son apparence pour se valoriser. Elle est tout à fait libre de se maquiller si elle le souhaite. Je ne vais pas la forcer à ne pas le faire. À mon avis, ces deux choses n'ont aucun rapport.

Naturellement, je prends toujours soin de moi. Pas de maquillage n'implique pas une absence d'hygiène. J'ai toujours une bonne hygiène personnelle. Ma culture est afrikaner (Afrique du Sud), qui est similaire à la culture générale "occidentale" en ce qui concerne le maquillage.

Réponses [19]

177
2018-04-02 21:10:47 +0000

En tant que compagne qui ne porte pas de maquillage, je ressens votre douleur.

Habituellement, c'est ma mère qui me harcèle, et j'ai trouvé qu'il est plus efficace de dire quelque chose du genre :

"J'apprécie que vous essayiez de m'aider, mais j'ai déjà passé X années (je ne fais généralement qu'indiquer mon âge) à me sentir bien dans ma peau sans maquillage, donc je ne commencerai pas maintenant. "Ce que vous dites essentiellement à ces personnes (qui croient probablement sincèrement que le maquillage va vous rendre plus heureux, sur la base de leurs propres expériences) est :

"J'apprécie votre opinion, mais je ne la partage pas, donc non merci. "

S'ils essaient encore de vous pousser après que vous ayez gentiment exprimé votre désintérêt, répétez plus brièvement :

" Je ne vais pas commencer à me maquiller, alors pouvons-nous passer à un autre sujet ? "

Le but est d'essayer d'abord de les repousser avec gentillesse, car la plupart des gens prendront l'allusion sans avoir besoin d'être grossiers envers eux, mais ils deviennent plus fermes s'ils continuent à essayer d'en parler.

177
71
2018-04-03 07:47:51 +0000

A ajouter à la liste des réfutations suggérées :

J'ai soigneusement examiné la question, et j'ai décidé de ne pas le faire.

Pas de justifications, d'excuses ou de motifs. Vous avez déjà résolu le problème à votre satisfaction, et la personne à qui vous vous adressez n'a rien de nouveau à ajouter qui pourrait vous amener à rouvrir la discussion. Les détails ne feront que l'encourager à se pencher sur la formulation exacte tout en ignorant la situation dans son ensemble.

S'il continue à insister sur la question, ajoutez

Je considère que la question est réglée et n'en discuterai pas davantage. Si cela ne les dissuade pas, ils sont passés à l'impolitesse et une réponse plus brusque s'impose.

Franchement, mes choix personnels ne vous regardent pas, pas plus qu'ils ne regardaient la dernière douzaine de personnes qui m'ont harcelé à leur sujet. Passez une bonne journée !

71
45
2018-04-03 00:49:28 +0000

Je ne me maquille pas aussi bien et je suis passée par tout un processus de persuasion.

Les raisons pour lesquelles les gens vous disent de vous maquiller sont vraiment offensantes, en fait : elles impliquent que vous n'êtes pas assez beau ou que vous n'êtes pas à l'aise avec votre look. Ils franchissent clairement une limite et ils doivent savoir qu'ils doivent prendre du recul. Cela permet d'obtenir des réponses allant de "calme" à certaines qui pourraient être perçues comme passives-agressives.

S'il s'agit d'une personne que vous ne verrez probablement pas dans un bon moment, une réfutation permanente est "Peut-être la prochaine fois, merci ". Vous n'allez pas à l'encontre de leurs croyances ni des vôtres, ce n'est pas un oui et ce n'est pas non plus un non. Cela peut marcher à merveille.

Sinon (de la plus petite à la plus passive-agressive) :

  • Tu serais tellement plus belle !

  • Non, merci, je me sens déjà belle.

  • Pourquoi, tu ne me trouves pas déjà belle ?

  • Oh, c'est mieux si je ne le fais pas alors, je ne veux pas nuire à l'estime de soi des gens autour de moi. / Sinon, je suppose qu'ils parlent d'eux-mêmes et je contrebalance avec d'autres questions :

  • Tu te sentirais tellement mieux !

  • Non, ça va, merci.

  • Pourquoi je me sentirais mieux avec de la poudre sur le visage ?

  • Donc je comprends que tu ne te sentes pas bien sans maquillage ? C'est affreux, ma chère. Pourquoi ne vous sentez-vous pas bien avec votre apparence naturelle ?

Aussi, lorsque les gens me demandent pourquoi je ne me maquille pas et que je ne veux pas entamer une discussion approfondie, je leur donne des réponses idiotes - par exemple, que c'est parce que j'aime dormir : Je préfère passer cinq minutes de plus au lit que dans la salle de bains.

45
21
2018-04-03 07:45:16 +0000

Si vous pensez que cela n'offensera pas les personnes à qui vous dites cela, vous pouvez vous amuser un peu en retournant leurs conseils comme suit :

Pourquoi ne pas vous essayer d'y aller sans maquillage de temps en temps ? Je pense que cela vous rendrait beaucoup plus jolie et améliorerait votre estime de soi.

Essentiellement, vous utilisez le même raisonnement exact mais pour ne pas utiliser de maquillage.

Ou, pour vous moquer de leur tentative de "discours de vente non sollicité" :

Hmm, qu'essayez-vous de me vendre ? Oh, désolé, je ne suis pas intéressé. J'ai déjà tout ce dont j'ai besoin.

Ou...

Je suis content que mes talents de maquilleur perfectionné vous aient fait croire que je n'en porte pas vraiment !

Peut-être que cette approche légère vous permettra de vous amuser un peu et de détourner le sujet de discussion de manière inoffensive.

21
15
2018-04-03 06:52:24 +0000

Note : Il s'agit de collègues et d'un contexte de travail, et non de voisins ou d'amis personnels._

Dans certains secteurs et contextes, le port de maquillage est attendu pour une femme professionnelle, tout comme (par exemple) le fait de ne pas porter de barbe ou seulement une barbe très soignée pour un homme. Vous seul savez si c'est le cas ici, mais vos collègues pourraient essayer de vous aider à ne pas enfreindre l'étiquette.

... Je ne peux pas me donner la peine de passer par le processus de mise en place de ce matériel tous les jours juste pour me conformer aux normes de la société.

Vous pouvez consciemment enfreindre les normes de la société, mais tout le monde ne verra pas cela d'un bon œil. Les personnes qui n'ont pas une connaissance approfondie des raisons qui vous poussent à enfreindre les normes considèrent probablement que leurs conseils vous aident.

Par conséquent, la bonne approche semble être une *déclaration honnête selon laquelle vous êtes conscient de votre non-conformité, mais que vous préférez enfreindre les normes plutôt que de passer par le processus "d'enfiler ces trucs tous les jours". * Le fait de mentionner explicitement la non-conformité et les raisons qui la justifient dégonflera la plupart des arguments avant même qu'ils ne soient exprimés et montrera clairement que vous y avez pensé avant, mais que vous avez quand même décidé de suivre la voie que vous avez choisie.

15
12
2018-04-03 20:21:44 +0000

En fin de compte, le problème est que, dans l'esprit de ceux qui font ce genre de déclarations grossières, il ne s'agit pas vraiment de vous. Il s'agit de leur perception des normes sociales, ou de quelque chose qui s'y rapporte, qui essaie d'affirmer leur domination et de vous rabaisser publiquement ou de vous forcer à vous conformer.

En tant que personne qui varie la quantité de maquillage qu'elle porte (et qui se fait aussi parfois poser des questions intéressantes sur des "choix" de vie concernant des choses comme sa sexualité, ce qui entraîne un certain degré de pratique conversationnelle connexe), et qui a le sentiment que c'est un choix entièrement personnel et plus de pouvoir pour quiconque ne se soucie pas d'en porter, j'ai toute une gamme de réponses en fonction de ce que je ressens par rapport à la façon dont quelqu'un commente, mais l'essentiel est qu'ils se concentrent tous sur une chose :

Partir d'une plate-forme où l'on n'a rien à justifier à quiconque dans ce domaine, et ne JAMAIS perdre cela de vue.

Cela est souvent plus facile à dire qu'à faire, surtout pour ceux qui sont généralement polis et qui se soucient de ce que les autres ressentent et pensent au sens empathique, et qui aiment comprendre les gens et le monde qui les entoure. Parce qu'il est facile de vouloir essayer de transmettre cette compréhension de ses propres choix et actions aux autres. Ce qui serait bien si c'était la chose la plus importante ici, mais malheureusement, ce n'est généralement pas une fois que quelqu'un a posé une question comme celle-ci pour commencer, même si elle a été formulée "innocemment". Quelqu'un qui en fait avait votre avis ou vos sentiments à l'esprit n'aurait jamais posé une telle question au départ, et ne l'aurait certainement pas fait sans vous donner des indices clairs qu'il approuvait vos choix avant tout, et qu'il était simplement curieux de le connaître en tant qu'ami assez proche ou connaissance très proche. Le problème est que dès que vous commencez à considérer cela comme quelque chose que vous pouvez ou devez justifier, cela se transforme en débat. Ce n'est pas un débat. C'est votre choix, concernant votre corps et votre vie. La clé est donc de s'assurer que vous répondez par des déclarations qui ne sont tout simplement pas sujettes à débat, et si les choses ne peuvent toujours pas être dirigées, il est possible que vous alliez jusqu'à évoquer le but ou la nature des questions utilisées plutôt que votre propre choix de ne pas vous maquiller. Ce dernier point dépendra beaucoup de la situation sociale et de ce que vous ressentez pour la personne qui pose la question, et si cela vaut vraiment la peine de lui claquer la porte au nez. Une façon de le faire est de faire des déclarations qui le placent fermement dans le domaine de vos sentiments, et seulement dans le sens positif :

" **Je me sens mieux sans."

Mais...

"Non, **Je me sens mieux sans."

Pourquoi ?

" Parce que je me sens mieux sans. (et à ce stade, suivre immédiatement avec un changement flagrant de sujet sur le temps, le travail ou autre)"

Cela met immédiatement fin à tout le reste, parce que ce sont vos sentiments, et vous n'hésitez pas à exprimer votre point de vue dans ce cadre. Vous ne donnez pas de "raisons" (qui peuvent facilement être considérées comme des "excuses" du point de vue de l'autre personne), vous ne rationalisez pas, vous exprimez simplement et directement ce que vous ressentez. Toute réponse autre que "Oh". (y compris un "Pourquoi ?" répété) peut certainement se traduire par un "Excusez-moi" ou quelque chose de similaire, car personne d'autre ne peut vous dire ce que vous ressentez, ni laisser entendre que vos propres sentiments ne sont pas légitimes comme étant les vôtres. Toute personne qui tente de vous dissuader à ce stade est ouvertement et ouvertement grossière, et à moins que la situation sociale ne nécessite plus de finesse, je dirais généralement que vous pouvez le lui dire soit directement et littéralement, soit un peu moins directement mais de façon tout à fait évidente, comme "Eh bien, c'est bien que vous vous sentiez comme ça" et, avec un peu de chance, passer à autre chose à ce moment-là, d'une façon ou d'une autre. Si vous êtes confronté à des choses comme "Eh bien, vous avez essayé...", alors la réponse, si vous voulez même la donner, est tout simplement de répéter "Je me sens mieux sans maquillage". Pas de clarifications, pas de tentatives d'aborder le point qu'ils essaient de faire. Désengagez-vous avec une plate-forme solide de vos propres sentiments positifs pour votre choix, sans aucune rationalisation ou explication, changez de sujet, et laissez tomber. S'ils n'arrivent toujours pas à prendre un indice ou une direction claire à ce sujet, je me sentirais personnellement libre de l'interpréter comme intentionnel et de passer à l'action si vous n'êtes pas prêt à vous en aller (ce qui est le choix le plus judicieux si vous ne voulez probablement pas brûler les étapes à ce stade), parce que soyons honnêtes : c'était vraiment le but recherché dès le départ.

Honnêtement, je ne pense pas qu'être légèrement passivement agressif en réponse à quelqu'un qui commente votre maquillage ou votre "manque" de maquillage, entre autres choses, soit totalement faux, surtout si c'est Il est incroyablement passif, voire ouvertement agressif, de commenter négativement l'apparence d'une personne de cette manière au départ, et il est certainement pire de ne pas laisser tomber après avoir obtenu une réponse.

Une approche consiste à inverser les rôles : pour chaque fois qu'ils posent une question à votre sujet, ne répondez pas directement et demandez-leur plutôt pourquoi ils disent cela, et s'ils essaient de critiquer votre apparence. **S'ils vous répondent par la négative, n'hésitez pas à leur demander pourquoi ils feraient cela à ce moment-là. N'hésitez pas non plus à lui injecter un air d'incrédulité qu'il serait impoli de continuer à faire.

Un autre moyen est de leur demander encore plus ouvertement s'ils ont réfléchi à ce que cela est censé vous faire ressentir, et quel est vraiment leur point de vue. En général, si les choses ont progressé jusque-là, je leur demande ce qu'ils ressentiraient si quelqu'un commençait à faire des commentaires négatifs sur leur maquillage... "les choix". J'essaie aussi d'éviter de laisser les choses aller aussi loin. C'est censé être un exercice pour développer l'empathie et se concentrer sur le flux de l'interaction et sur la façon dont elle fait se sentir quelqu'un plutôt que sur votre choix personnel, mais je trouve souvent que l'exercice est perdu pour la plupart des gens qui n'abandonneraient pas plus tôt.

Enfin, si quelqu'un ne veut vraiment pas lâcher prise, il faut laisser une réponse tranchante et s'en aller. La réponse de LinuxBlanket pourrait facilement avoir des répercussions, mais si vous avez dépassé le stade où vous voulez être amical parce que quelqu'un ne peut pas prendre un "non" pour une réponse et continue à être grossier après la première tentative d'interruption, ce n'est pas tout à fait inapproprié non plus à un moment comme celui-ci, mais j'essaie d'éviter de le faire à moins que je ne sois vraiment sûr que c'est la façon dont je veux me présenter dans cette situation. Etre impoli en réponse à l'impolitesse de quelqu'un d'autre se transforme facilement en une situation où c'est vous qui êtes accusé d'être impoli. Parfois, c'est aussi la seule façon d'amener quelqu'un qui continue à vous donner des conseils "amicaux" qui ne sont pas du tout amicaux à vous laisser tranquille, mais il vaut mieux être sûr que vous voulez ce genre de résultat avant de vraiment repousser comme ça.

12
10
2018-04-03 03:37:31 +0000

Dans mon pays, il est assez courant que les femmes sortent sans maquillage, sauf s'il y a une fête, un mariage ou une occasion spéciale. Malgré cela, il y a toujours des gens qui me demandent pourquoi je ne me maquille pas. C'est parce que j'ai une peau grasse avec de l'acné et des cicatrices et que les gens se demandent pourquoi je ne les couvre pas. Même des étrangers m'approchent pour me faire des suggestions sur les soins de la peau et le maquillage.

Au début, je disais aux gens que je n'aimais pas me maquiller, mais cela m'obligeait à répondre à de nombreuses questions. Et même si je le disais gentiment, certaines personnes continuaient à m'importuner avec leurs suggestions. Alors maintenant, je leur dis que je suis allergique au maquillage (y compris aux marques populaires). Et même là, quelqu'un me suggère une marque bio que je peux essayer et je suis sûre que je vais vérifier et ils s'arrêtent là.

Alors pour répondre à votre question "Comment mettre fin à la conversation rapidement", vous pouvez essayer une approche similaire à la mienne et voir si elle fonctionne.

10
10
2018-04-03 13:52:07 +0000

Nous avons quelques bonnes réponses, mais il y a une nuance qui me semble manquer (et qui est trop longue pour un commentaire).

Vos sentiments envers le maquillage sont votre propre opinion, et vous avez tout à fait le droit de vous sentir comme vous le faites. Ces personnes ne respectent pas cela, vous devez donc aborder directement ce problème si vous voulez qu'elles arrêtent avec le moins de conflits possible. Voici quelques exemples :

"Pourquoi ne te maquilles-tu pas ?"

"Je n'aime pas ça"

"Mais ça te ferait te sentir/être mieux"

"Je suis parfaitement heureuse sans ça. "

"Laisse-moi te relooker une fois et tu verras !"

"Je ne suis même pas un peu intéressé, et j'aimerais que tu respectes ça et que tu passes à autre chose." (Il faudrait que ça aille le plus loin possible, il faudrait quelqu'un de vraiment dense pour maintenir le siège. Mais si c'est le cas...)

[toute autre incitation]

"Écoutez, je vous ai dit plusieurs fois que je ne suis pas intéressé. Vous me tapez sur les nerfs, vous êtes extrêmement grossier, vous allez trop loin, alors laissez tomber"

À ce stade, vous avez exposé les faits, vous avez souligné leur comportement grossier (sans être toxique) et vous leur avez donné une condition d'arrêt brutal. Si pour une raison quelconque, ils ne veulent toujours pas laisser tomber, mettez fin à la conversation et quittez-les. Vous aurez votre dignité intacte, et ils auront l'air (et se sentiront probablement) stupides de ne pas respecter une simple opinion. À moins qu'il ne s'agisse d'un individu très toxique, il est presque certain qu'il n'en parlera plus jamais.

Mais en réalité, toute personne raisonnable s'arrêterait bien avant ce point, donc si elle ne le peut pas, vous pourriez reconsidérer votre relation avec elle.

10
7
2018-04-03 09:19:42 +0000

Je suis un homme et, comme l'autre homme qui a répondu, j'opterais pour une approche directe ... mais cela pourrait ne pas vous plaire :

"Pourquoi ne vous maquillez-vous pas ?" - Parce que je n'aime pas ça.

Tout simplement. Simple et pas agressif (enfin, cela dépend de la façon dont vous le dites !). Et, veuillez noter que ceci n'est pas destiné à être impoli, mais à être une réponse authentique (c'est-à-dire qui ne dissimule pas vos pensées et sentiments réels) à une question. Si votre réponse arrive chez l'auteur de la question comme étant librement donnée, ne cachant rien, ne tentant aucune fausse piste, n'impliquant aucune critique de la question/interrogateur, etc. Lorsque la communication est faite de cette manière, elle peut parfois permettre à l'auteur de la question de se demander s'il souhaite adopter le même point de vue ("Oh, oui, c'est normal de ne pas aimer porter ce truc !").

Toutes les questions secondaires (pourquoi n'aimez-vous pas ? Vous vous sentiriez mieux... vous auriez meilleure mine...) ont déjà reçu des réponses d'autres personnes.

7
6
2018-04-03 09:43:40 +0000

Une chose qu'il est important de considérer est la suivante : le maquillage qui améliore l'apparence d'une personne est une vérité subjective (vraie ou non selon la personne à qui vous demandez). C'est vrai pour la personne qui vous le dit, c'est vrai pour "la norme", mais pas pour vous. Que ce ne soit pas vrai pour vous, ne le rend pas faux pour elle, et cela ne fait pas non plus la vérité objective.

Je vais le comparer au yaourt aux fraises. Peut-être que vous aimez mettre des fraises dans votre yaourt. Vous pensez qu'elles améliorent le yaourt. Mais je n'ai pas à être d'accord avec ça. Peut-être que je n'aime pas les fraises. Ou peut-être que j'aime le yaourt tout seul. Toutes les raisons pour lesquelles vous ne voulez pas de fraises dans votre yaourt sont bonnes, non ? C'est votre yaourt après tout. Je ne peux pas vous dire comment vous devez l'aimer et vous ne pouvez pas me dire comment je dois l'aimer. C'est la même chose pour le maquillage.

N'essayez pas d'argumenter des vérités subjectives. Les personnes que vous mentionnez ne respecteront pas votre vérité. Si elles le faisaient, elles ne l'auraient pas mentionné en premier lieu. Réalisez qu'ils veulent probablement vous aider. Ils vous voient manger votre yaourt sans fraises et voudraient vous faire savoir à quel point ils sont géniaux. Mentionnez-le de manière à ce qu'ils ne puissent pas l'écarter comme étant subjectif et fixer des limites.

Je ne veux actuellement pas investir du temps et de l'argent dans l'apprentissage du maquillage.

S'ils continuent à insister sur le sujet, faites une déclaration ferme.

J'ai déjà dit non. Je préfère consacrer mon temps et mon argent à des choses que je trouve plus agréables.

ou une des phrases de la réponse de Jess K.

6
6
2018-04-03 19:51:12 +0000

Un homme ici, pour ce que ça vaut. Je ne me maquille pas, mais comme tout le monde ici, j'interagis avec des humains qui souvent ne réfléchissent pas avant de parler - moi y compris.

Blague à part, alors que je lisais votre question sur les commentaires que font les gens lorsqu'ils essaient de vous convaincre de vous maquiller, c'est comme ça rude qu'il faut faire ces implications.

Pourquoi diriez-vous quelque chose d'aussi grossier à mon égard ?

Demandez-vous sincèrement, qu'est-ce que ça donne ? Inutile de sourire et de feindre joyeusement de vous réjouir d'avoir cette conversation pour la durée du 402842835. En leur demandant et en ne leur disant pas "vous êtes impoli", vous leur mettez la responsabilité de réfléchir à ce qu'ils viennent de dire, et de le justifier après avoir précisé qu'ils vous ont dit quelque chose d'offensant, et de se défendre.

6
5
2018-04-04 01:28:10 +0000

Il peut être utile de renverser la dynamique du pouvoir. C'est un moment de vulnérabilité que de se faire dire que le fait d'avoir un look naturel n'est pas à la hauteur des normes sociétales. Ici, sur SE, nous savons que vous êtes confiant quant au fait de ne pas porter de maquillage, alors peut-être pouvons-nous remettre ce problème entre vos mains.

En plus de vos commentaires originaux aux gens, vous pourriez faire un suivi avec :

Si jamais je change d'avis et que je m'intéresse au monde fou du maquillage, vous serez la première personne à qui je demanderai.

Cette technique consiste à dire "Je reconnais votre désir de me donner des conseils de maquillage mais je le prendrai selon mes conditions". Avant, les gens ont l'impression qu'ils peuvent donner des conseils non sollicités, mais vous reprenez ce pouvoir en jouant un rôle actif.

Lorsqu'ils persistent, c'est toujours une excuse ou une déclaration valable à faire. La balle est dans votre camp pour demander des conseils de réconciliation et nous savons que vous n'avez pas l'intention de changer d'avis.

5
3
2018-04-03 19:22:08 +0000

La réponse est basée sur la culture d'Europe centrale et pour les groupes où un certain niveau de sarcasme est acceptable.

Vous pensez que j'ai l'air si horrible que je dois le masquer ou porter un sac en papier sur le visage ?

Cette réponse ridiculement offensante explique clairement le message offensant qu'ils vous ont transmis en ce moment.

Je me sens bien sans ça et Bob aime ça aussi. C'est lui qui m'intéresse le plus, mais merci de me le demander.

Les gens adaptent généralement leur apparence pour impressionner la ou les personnes cibles et/ou afficher leur humeur ou leur opinion (politique) - Si vous indiquez clairement qui est votre groupe cible et quelle est leur opinion sur votre apparence, vos sages conseillers se taisent.

Est-ce que je fais des commentaires sur votre apparence ? Non ? J'apprécierais que vous ne le fassiez pas non plus.

Ceci montre clairement votre attitude envers de tels commentaires et conseils. Cela ne fonctionne que si vous ne commentez que rarement ou jamais leur apparence.

3
2
2018-04-08 06:33:05 +0000

Une autre approche :

Lorsque vous recevez ces questions grossières, répondez par "Oh, je garde du maquillage pour les occasions spéciales de déguisement"

(Vous n'avez pas besoin de dire aux gens que ces occasions ne se présentent que tous les dix ou vingt ans.)

Bien que cela ne mette pas fin à toutes les conversations intrusives, cela coupe beaucoup de lignes d'approche agressive :

  • Vous savez que vous êtes plus "gentil" avec du maquillage, c'est pourquoi cela fait partie de l'habillage de déguisement.
  • Vous savez déjà quelles marques et quels styles de maquillage vous conviennent, vous n'avez donc pas besoin de conseils sur des points précis.
  • Vous ne portez aucun jugement moral sur le maquillage, il a sa place dans votre vie.

(Peu importe si ces choses sont vraies, vous voulez juste échapper à la conversation avec dignité).

2
2
2018-04-12 16:50:02 +0000

Je pense que la meilleure chose à faire dans cette situation est de passer à un autre sujet.

Habituellement, lorsque les gens commentent la façon dont vous vivez votre vie, ils ne veulent pas vraiment écouter vos raisons et ils veulent juste que vous acceptiez leur point de vue. Peu importe la raison que vous donnez, ils trouveront simplement autre chose pour contrer votre argument. Alors, souriez et changez de sujet. Vous n'avez pas besoin de réponse. Souriez simplement d'une manière qui implique "Peut-être que vous n'aimez pas ça, peut-être que c'est mon imperfection mais c'est juste la façon dont je suis et j'aime ça".


Quant à votre fille, vous pourriez en parler en disant que l'apparence n'a pas d'importance. Il y a beaucoup d'exemples dans la vie quotidienne, des célébrités, des gens qui sont beaux mais qui ne sont pas aimés des gens parce qu'ils ont un mauvais caractère. Et quand vous en parlez souvent à votre fille, cela s'installe dans son esprit. Cela fonctionne facilement si votre fille a moins de 13 ans. C'est comme ça que ma mère me convainquait de ce qui est bien et de ce qui est mal. Parce que lorsque vous dites à votre enfant de faire quelque chose, tous les enfants auront tendance à essayer le contraire. Mais lorsque nous en voyons les conséquences et que nous constatons que c'est mal, nous ne le faisons pas. Ce n'est qu'un conseil général.

2
1
2018-04-08 12:30:20 +0000

Je suppose que la plupart des personnes qui essaient de vous convaincre de changer sont des femmes et se maquillent elles-mêmes. Lorsque les tentatives de conviction deviennent ennuyeuses, vous pouvez essayer de les retourner et leur demander de changer en conséquence :

vous : "Je ne ressens pas le besoin de me maquiller" Autre personne : "Oh, mais tu devrais, ça te rendra tellement plus belle" Toi : "Non, ..." Autre personne : "Mais, ..." Toi : "Donc vous me demandez de changer mon comportement pour qu'il corresponde au vôtre. Mais laissez-moi vous demander de changer votre comportement pour qu'il corresponde au mien. Essayez de passer une semaine sans maquillage"

Demandez-leur de rechercher sur Internet l'expression "une semaine sans maquillage" ou une expression similaire et de lire toutes les histoires de réussite.

S'ils refusent, faites-leur remarquer qu'ils vous demandent en fait de faire un changement significatif mais qu'ils ne sont pas prêts à faire la même chose eux-mêmes.

1
1
2018-04-08 15:24:55 +0000

Récitez simplement les raisons essentielles que vous nous avez données, de manière claire et concise (de manière à consacrer le moins de temps possible à l'argumentation).

(C'est en général la manière la plus efficace de réfuter les arguments de l'adversaire selon la pyramide de Graham .

Par exemple, quelque chose du genre "Écoutez, quand vous suggérez cela, vous supposez silencieusement deux choses : qu'actuellement je ne me sens pas bien dans ma peau, et que je dois être plus beau... pour une raison quelconque, vous n'avez pas pris la peine de vous expliquer. Maintenant, sachez que rien de tout cela n'est vrai. Donc, aucun de vos arguments n'a le moindre mérite. Maintenant, laissons tomber cette discussion une fois pour toutes, car je ne suis pas heureux de devoir expliquer cela chaque fois que quelqu'un d'autre ne comprend pas l'idée. "_

Si vous utilisez la dernière phrase ou une expression similaire (pour les pousser à bout en exprimant votre sincère contrariété), il est important d'énoncer clairement une raison valable et objective -- de cette façon, ils ne peuvent pas vous harceler davantage en insinuant un problème psychologique ou autre sans que cela ressemble clairement à du harcèlement (ce qui, espérons-le, les dissuadera puisque le harcèlement est une infraction légale et tout).

1
0
2018-11-13 10:28:53 +0000

Je suis une femme qui se maquille rarement.

Je viens d'Inde. Je préfère donc leur dire ce que je pense vraiment plutôt que de leur dire de se mêler de leurs affaires :

Je sais que je serai beaucoup plus belle avec du maquillage, mais le problème est que j'aime beaucoup mon apparence brute. J'aime l'imperfection. Je veux que les gens me voient en vrai.

Personne ne prononce un mot après ça !

0
0
2018-11-12 01:30:25 +0000

Réponse d'un point de vue masculin:

Je demande toujours à ma femme que si elle décide de mettre du maquillage - assurez-vous que c'est une touche de maquillage et jamais trop. Honnêtement, il m'arrive de voir d'autres femmes avec une quantité importante de maquillage (couches ou quel que soit le nom que vous lui donnez) et elles ont l'air très bien ! Cependant, si vous les démaquillez, elles ont l'air complètement différentes (exemple sur youtube : maquillage avant et après ). Donc le maquillage est une question de goût et je comprends pourquoi vous préférez ne pas utiliser de maquillage.

Maintenant, revenons à votre question et pour donner un angle différent et répondre à la question titre sans répéter ce qui a déjà été dit (après tout, il a été posté il y a 6 mois). Si vous ne voulez pas passer en mode convaincre - vous pouvez toujours vous orienter sur le chemin de :

Vous savez, j'ai une sorte d'allergie à la plupart des produits de maquillage et celui que j'utilise rarement est généralement très cher et j'ai tendance à les utiliser dans des occasions spéciales, s'il y en a.

Le point est : On peut dire que c'est un mensonge blanc, mais l'idée est d'éviter la partie "ils essaient de me convaincre "**. Lisez la suite sur les allergies au maquillage et l'article 003 pour avoir une bonne histoire.

0

Questions connexes