対人関係
2018-08-03 09:43:47 +0000 2018-08-03 09:43:47 +0000
60

Traiter les petits délits en tant que bénévole

De temps en temps, je suis bénévole pour une association qui organise de grands jeux de rôle dans mon pays (par grand, j'entends plusieurs jours avec plusieurs centaines de personnes, donc rien à l'échelle nationale, mais assez grand quand même).

Là, j'agis comme l'un des nombreux maîtres de jeu, en créant le jeu pour divertir les gens,... mais je suis aussi censé faire appliquer les règles chaque fois que je le peux, m'assurer qu'il n'y a pas de tricheurs, etc...

L'association a une responsabilité envers les joueurs d'une manière ou d'une autre, et même si en tant que bénévole je ne risque rien (légalement parlant) si les règles ne sont pas respectées, il fait partie de notre devoir de nous assurer que tout le monde est en sécurité, et dans une certaine mesure que la loi est appliquée. Je ne suis pas là pour jouer les policiers, mais je ne peux pas laisser des gens commettre des petits (ou pas si petits) délits sans rien faire, parce que l'association pourrait en souffrir.

Cette année, j'ai écouté un peu en attendant quelqu'un, et j'ai entendu des gens parler de ce qu'ils fumaient. Ils ne voulaient absolument pas cacher qu'ils s'amusaient avec du bon vieux cannabis, et à l'odeur, c'était bien de la drogue qu'ils fumaient.

Voilà mon problème. Fumer cela est interdit dans mon pays. Si beaucoup de gens le font, cela aura une très mauvaise presse pour l'événement. De plus, je parle d'un événement avec des enfants de tous âges, des femmes enceintes parfois etc... donc des gens qui ne doivent pas être touchés par le tabagisme passif de cette drogue.

Donc, je pense que je devrais intervenir et empêcher ces gens de prendre de la drogue, non ? Mais voici la partie délicate. C'est un fait bien connu dans mon pays qu'une grande majorité, surtout pour les personnes de mon âge, est en faveur de la dépénalisation du cannabis. Donc, si j'interviens et que j'arrête cela, je peux être sûr à cent pour cent que beaucoup de gens verront cela de manière très négative.

On m'a dit que dans ce cas, je pourrais demander aux gens d'arrêter de fumer, et en cas de récidive, de saisir leur "cigarette", voire de les exclure de la zone de jeu (qui est une propriété privée louée par l'association).

Mon problème est le suivant : j'ai un devoir à accomplir, et pourtant je ne suis absolument pas un membre des forces de l'ordre, donc la seule autorité que j'ai vient du respect que les joueurs ont pour leur maître de jeu. Rien de plus.

**Comment puis-je approcher ces gens pour qu'ils arrêtent de fumer de la drogue dans la zone de l'événement sans provoquer un drame ?

回答 [5]

119
2018-08-03 15:18:42 +0000

Une chose que j'ai trouvée très efficace lorsque j'assistais à des festivals de musique, et même lorsque j'aidais comme portier dans un club local quand j'étais plus jeune, était une simple demande de discrétion.

Quelque chose qui ressemble à :

Hé, vous voulez bien être un peu plus discret ? Si nous voulons que cet événement se poursuive dans ce lieu, et que les flics restent à l'écart, nous devons garder ces choses discrètes.

Ou :

Pouvez-vous s'il vous plaît garder ça derrière des portes fermées ? Finissez dans votre voiture ou votre camping. Si cet événement acquiert une réputation de consommation de drogue ouverte, nous pourrions être fermés.

Cela rappelle aux gens qu'ils sont en public, et qu'ils mettent l'événement en danger. La plupart des consommateurs de drogue occasionnels auront tendance à respecter le fait qu'il ne s'agit pas de vos objections personnelles, mais plutôt que vous faites votre part pour protéger l'événement.

Des choses comme "pensez aux enfants" ou "qu'en est-il de la fumée secondaire" sont susceptibles d'être raillées. De nombreux consommateurs de cannabis pensent que les seuls risques sont les conséquences juridiques, il n'est donc pas très utile d'inviter ce débat. Ils ne peuvent pas vraiment contester l'idée de pouvoir utiliser le lieu à l'avenir et d'éviter une présence policière plus importante.

119
80
2018-08-03 10:33:24 +0000

D'après mon expérience, la politesse fonctionne plutôt bien. Je m'approcherais avec quelque chose du genre :

Hé les gars, s'il vous plaît ne fumez pas ça ici, il y a des enfants qui participent aussi à l'événement.

Il y a des chances qu'ils sachent qu'ils font quelque chose qu'ils ne devraient pas et qu'ils arrêtent.

Je vous déconseille de juger ou d'introduire la légalité dans la conversation pour éviter les conflits.

Bien sûr, si cela ne vous aide pas, vous pouvez faire ce que tout employé de bas niveau devrait faire lorsqu'il traite des problèmes sur son lieu de travail : appelez votre responsable.

80
9
2018-08-03 13:05:03 +0000

Vous avez raison de dire que vous avez un problème.

Il semble que vous compreniez votre rôle, "créer le jeu pour divertir les gens", pour aider tout le monde à s'amuser.

Si la police intervient et arrête beaucoup de gens pour avoir fumé de l'herbe, personne ne s'amusera. Si les familles avec enfants - ou d'autres personnes - doivent quitter votre événement ou être toujours à l'affût, elles ne s'amuseront pas.

Votre question ne mentionne pas si l'on s'attend à ce que vous vous occupiez de mineurs. Donc, je suppose que vous ne l'êtes pas ; c'est à leurs parents de le faire. Si les parents vous confient leurs enfants, c'est une situation totalement différente ; posez une autre question.

Ce n'est pas votre travail de faire respecter les lois ; vous le savez. **Vous n'avez pas le pouvoir de confisquer la contrebande, alors n'utilisez pas la légalité comme motivation pour régler ce problème. Pensez plutôt à vous amuser.

Vous pouvez pousser les gens à éviter de fumer de l'herbe en disant des choses comme

"C'est un événement familial. Ne fumez pas d'herbe à l'intérieur de l'événement, s'il vous plaît".

ou même

"Hey, soyez cool ! Faites ça dehors !"

Vous devriez envisager de faire adopter un code de conduite à votre organisation, et de fixer des attentes avant le prochain événement.

9
7
2018-08-06 09:02:59 +0000

Je ne suis pas là pour jouer les policiers, mais je ne peux pas laisser des gens commettre des petits (ou pas si petits) crimes sans rien faire, parce que l'association pourrait en souffrir.

C'est exactement ce que vous devriez dire.

Ils comprendront.

Et s'ils ne comprennent pas (ou font semblant de ne pas comprendre) et deviennent méchants à ce sujet, vous pouvez leur demander de quitter votre événement comme vous le feriez avec n'importe quel fauteur de troubles. Il est peu probable que vous en arriviez là si vous êtes polis, persistant et persuasif.

Vous pouvez vous excuser, vous pouvez être poli à ce sujet, mais c'est la vraie vérité : si vous tolérez leurs actes actuellement illégaux, vous faites courir le risque légal à l'ensemble de l'événement et de l'association d'être fermée par la police.

Vous pouvez absolument tenir le coup sur ce point. En fonction de votre position personnelle, et de la façon dont ils sont argumentatifs à ce sujet, vous pouvez ajouter quelque chose comme

Écoutez, je ne suis pas ici pour juger, et je ne suis pas ici pour jouer au flic. Je dois juste faire en sorte que cet événement soit sûr, qu'il soit convivial pour la famille, et qu'il reste légal. Occupons-nous en nous-mêmes avant qu'un habitant du quartier ne se plaigne et que cela ne devienne "pas amusant" pour tout le monde. Aucun d'entre nous ne souhaite que cela se produise.

Ou vous pourriez l'aborder de manière plus désinvolte :

Hé les gars, je vous ai entendus parler de vos choix de fumer - je n'ai aucun problème avec ça, mais il faut vraiment que ça reste propre ici, sur le site. C'est un espace privé loué et il y a des contrats de location et tout ça, alors pouvez-vous s'il vous plaît ne pas fumer jusqu'à ce que vous rentriez chez vous ?

(Il y a une différence entre confronter quelqu'un qui fume actuellement une drogue illégale, et confronter quelqu'un que vous avez simplement entendu parler et qui prévoit d'en fumer une plus tard).

7
3
2018-08-03 10:49:52 +0000

J'ai récemment découvert la communication non violente (https://en.wikipedia.org/wiki/Nonviolent_Communication) (NVC en abrégé), qui m'a permis depuis d'exprimer mes préoccupations et mes sentiments sur des sujets vraiment différents.

Il s'agit essentiellement d'exprimer ce que vous ressentez et pourquoi, pour parvenir à un compromis sans jugement et sans violence.

Je suppose que vous pourriez essayer quelque chose du genre

Bonjour. J'ai récemment découvert que vous preniez de la drogue pendant l'événement. Bien que je n'aie généralement aucun problème avec la drogue, je suis anxieuse, car j'ai besoin que les personnes qui viennent à l'événement et leur famille soient satisfaites et se sentent en sécurité. Je crains également d'être tenu responsable de tout incident et de ne pas pouvoir revenir lors de futurs événements. Pensez-vous que vous ne pourriez pas afficher ou parler de votre consommation de drogue en public ?

Même s'ils ne sont pas d'accord, cela permettra d'ouvrir la conversation, sans avoir l'air de porter un jugement.

Je vous suggère vraiment d'en apprendre un peu plus sur la CNV si vous voulez utiliser cette façon de communiquer vos préoccupations.

3

関連する質問