Les relations interpersonnelles
2017-08-10 11:04:12 +0000 2017-08-10 11:04:12 +0000
25

Comment demander poliment à quelqu'un s'il veut manger mes (restes de) nourriture ?

Je vis à Dubaï. Souvent, j'apporte des plats cuisinés à la maison sur mon lieu de travail et je ne peux pas tout manger.

Il y a quelques semaines, j'ai demandé à mon collègue s'il voulait mon déjeuner parce que j'avais déjà mangé dedans. Ils m'ont répondu que ce n'était pas une bonne façon de partager la nourriture et que c'était impoli.

Alors quelle est la formulation ou les phrases appropriées que je pourrais utiliser pour partager mes (restes) de nourriture avec quelqu'un ? Les gens pensent que c'est un geste grossier, comme s'ils étaient sans abri ou quelque chose comme ça. Et je ne le pense jamais de cette façon, bien sûr.

Réponses [9]

34
2017-08-10 14:01:53 +0000

Il est difficile de partager les "restes de nourriture" en supposant que vous voulez parler de la nourriture que vous venez de manger et que vous n'avez pas terminée. (Si vous voulez parler des restes du dîner d'hier, vous pouvez passer à la partie dialogue).

Outre des raisons d'hygiène, cela peut paraître grossier ou trompeur - cela pourrait être perçu comme le fait de passer vos restes de nourriture à quelqu'un d'autre. Sur ce point, vous devriez essayer d'offrir la nourriture à votre collègue avant de vous lancer.

Je vous suggère de lui faire savoir quels sont les ingrédients qu'elle contient (par préférence/allergie) et de lui montrer votre intention. Par exemple :

"Hé, tu veux goûter à mon déjeuner ?"

"Il y a (des ingrédients...)"

"J'ai préparé trop de nourriture aujourd'hui alors n'hésitez pas à vous servir" (ou offrez un récipient / ustensile pour partager la nourriture)

"J'ai préparé trop de nourriture hier alors je les ai apportées pour les partager avec les autres. J'espère que vous apprécierez !"

_Les deux dernières lignes constituent un geste supplémentaire d'invitation à être poli et à leur faire savoir qu'ils ne vous causeront pas de problèmes pour manger votre déjeuner.

34
14
2017-08-10 17:22:43 +0000

Premièrement, ne proposez pas de nourriture qui a déjà été dans votre assiette ou qui a été touchée avec vos ustensiles de cuisine (fourchette, etc.) après avoir pris une bouchée. Pour que cela fonctionne, il doit être clair que la nourriture que vous offrez n'a pas été touchée ou mangée directement - vous avez servi d'un récipient de stockage sur un autre plat, mangé dans ce plat, et vos ustensiles de cuisine ne sont pas retournés dans la nourriture du récipient de stockage.

Deuxièmement, en partageant un repas, vous partagez votre entreprise, et pas seulement de la nourriture. Avant de commencer à manger, indiquez clairement que vous avez plus de nourriture que ce que vous allez manger, et que les autres sont les bienvenus afin que l'offre soit faite avant que vous ne commenciez à manger et 1) qu'ils puissent voir clairement que la nourriture que vous offrez n'a pas été touchée et 2) qu'ils mangeront avec vous, ce ne sont pas des restes après que vous ayez fini, ce sont des éléments d'un repas partagé. Cela devrait apaiser les craintes concernant l'hygiène et les empêcher d'avoir l'impression que vous faites de la charité ou que vous vous débarrassez simplement de la nourriture dont vous ne voulez pas.

Troisièmement, vous devez évaluer la quantité de nourriture que vous allez manger avant de vous servir, et ne prendre que ce que vous avez l'intention de manger. Vous pouvez toujours déplacer la nourriture du conteneur de stockage sur votre plat plus tard, mais vous ne pouvez pas prendre la nourriture de quelqu'un d'autre, alors prenez ce dont vous avez besoin, offrez le reste, et ne prenez plus que si cette personne a décliné votre offre ou si elle n'a pas pris le reste.

Si ces conditions sont remplies, alors une simple invitation devrait suffire, offerte à tout moment avant de prendre votre première bouchée :

J'ai emballé trop de nourriture, ceci (geste vers le récipient où se trouve le reste, peut-être décrire ce que c'est si ce n'est pas évident) est disponible si vous êtes intéressé.

Quand vous aurez fini, emballez tout et remerciez-les d'avoir passé du temps avec vous.

14
8
2017-08-10 16:42:11 +0000

Comment demander poliment à quelqu'un s'il veut manger mes restes de nourriture ?

Je ne pense pas que vous puissiez. Vous pouvez partager. Apportez de la nourriture spécialement préparée pour eux. Vous vouliez être gentil et éviter de gaspiller la nourriture. Mais je ne crois pas qu'on puisse le faire avec ce qui reste dans l'assiette.

Sinon, je ne pense pas que beaucoup de gens apprécieront d'être vus/traités comme pauvres, paysans, citadins ou cottager. Parce que c'est ce qu'ils ressentiront lorsqu'on leur offrira des restes de nourriture, comme c'était courant il y a des siècles.

Cela vient du moyen-âge (du moins en Europe). Elle a peut-être aussi été largement répandue dans de nombreux autres pays ou cultures dans le monde. Voici quelques lectures à ce sujet : Le système féodal Le don des restes dans l'Angleterre médiévale


NOTE : D'autres ont déjà mentionné les facteurs tels que l'hygiène et les allergies, je ne le répète donc pas.

EDIT : Lorsque j'ai écrit cette réponse pour la première fois, OP n'a mentionné ni la culture ni la religion. Après quelques recherches, je pense que peut-être ils ont vu que ce qui était censé être gentil était tout simplement grossier.

La charité (le troisième pilier de l'Islam) est donnée par les musulmans pour demander pardon. Le but sous-jacent est d'aider d'autres musulmans dans le besoin (cela peut être une question d'argent, de vêtements, de nourriture...etc). La discrétion est conseillée et même favorisée lorsqu'il s'agit de faire des dons de charité. En d'autres termes : la charité doit être donnée discrètement.

De : Aide musulmane

8
3
2017-08-10 16:31:27 +0000

Je ne demanderais pas cela à un collègue ou à un pair. Les raisons sont assez évidentes. Il peut y avoir des craintes en matière d'hygiène, des allergies, etc. Plus le problème d'insulter quelqu'un en lui suggérant qu'il n'a pas assez à manger.

Si je devais faire cela, ce serait avec un sans-abri, de préférence quelqu'un qui m'a déjà approché en tant que mendiant. Dans ce cas, ils vous ont demandé de l'argent ou des "cadeaux" et vous leur offrez de la nourriture à la place. Dans ce cas, et _seulement dans ce cas, les problèmes mentionnés ci-dessus sont compensés par le fait que quelqu'un n'a vraiment pas assez à manger.

J'étais à Mexico City et je ramenais du pain non mangé d'un restaurant. Une vieille femme s'est approchée de moi et m'a demandé un "regalo" (cadeau). Je lui ai offert mon "pan" (pain). Elle l'a accepté avec gratitude et l'a mangé devant moi. Je préfère donner le pain directement à la femme plutôt que de laisser son poisson sortir des poubelles. Elle a demandé de l'argent et je lui ai donné de la nourriture.

3
2
2017-08-11 09:22:03 +0000

Ne le présentez pas comme quelque chose de moins

Si quelqu'un me disait

Voulez-vous cette nourriture, parce que je n'en veux pas

Je pourrais imaginer que je trouverais cela impoli.

Présentez plutôt la nourriture comme quelque chose de mieux, pas comme quelque chose que vous voudriez jeter et dont vous auriez besoin que quelqu'un fasse la poubelle. Essayez ça (et soyez sérieux !):

Hé, je suis vraiment content de la façon dont mes lasagnes sont sorties hier et j'en ai apporté. Vous voulez essayer ?

Normalement, je vous recommande de partager la nourriture, et de ne pas tout donner, car cela pourrait suggérer que vous n'en voulez pas pour vous.

Le grand manitou mange en premier

Un problème plus subtil, qui peut ou non avoir été pertinent dans votre situation, est que les gens mangent instinctivement moins important par la suite.

Donc, si vous proposez de partager de la nourriture (même de manière propre) APRÈS avoir commencé à en manger (ou même après vous être attribué une quantité), inconsciemment, la personne peut avoir l'impression d'être placée sous vous en recevant la nourriture "à votre convenance".

Par conséquent, je vous recommande idéalement de convenir avec qui vous le partagez avant même de mettre quelque chose dans votre propre assiette.


Note sur votre situation

Tout cela suppose un nouveau départ, car vous avez déjà eu un départ difficile avec votre collègue ; il peut être bon d'attendre un peu (jusqu'à ce que le moment soit à peu près oublié) et de le mettre à l'aise. Par exemple :

Hé, je suis vraiment content de la façon dont mes lasagnes sont sorties hier et j'en ai apporté.

Et seulement s'il se montre vraiment intéressé, vous lui offrirez alors gentiment. S'il reste neutre, essayez à nouveau une autre fois.

2
2
2017-08-12 01:07:46 +0000

C'est peut-être dû à une culture différente, mais en tant que lycéen en Hongrie, en mangeant avec des gens que je connais, si j'ai des restes, je dis simplement quelque chose comme "Hé, quelqu'un a besoin d'un sandwich/d'un morceau de viande/de gâteau ? En général, quelqu'un le prend, et personne ne se sent offensé. Probablement parce que je n'appelle pas les restes "restes", mais simplement "nourriture à manger"._ Manger les restes des autres peut sembler quelque peu dégradant. Même le mot lui-même est dégradant. De cette façon, je ne fais qu'offrir un peu de ma nourriture. Même s'ils savent bien que c'est (ou que ce serait) un reste, il vaut mieux accepter la nourriture que j'ai que celle que je veux jeter.

Notez que très peu de gens mangeraient à partir d'un plat de nourriture (comme une soupe, des pâtes, etc.) que vous avez déjà commencé à consommer, et offrir un tel plat est en effet mal vu.

2
1
2017-08-12 05:31:11 +0000

Si je ne suis pas sûr de finir quelque chose, je le coupe en deux et je le mets dans une assiette/un récipient séparé avant de commencer. De cette façon, je peux offrir à qui veut le finir de la nourriture complètement intacte.

1
0
2017-08-14 13:39:13 +0000

Honnêtement, je ne pense pas qu'il y ait une façon polie de présenter cela dans un environnement de pairs, comme j'extrapolerais votre lieu de travail. Exception peut-être lorsque les gens observent qu'il y a un récipient source intact dans lequel vous vous êtes servi et que vous mettez à disposition, et qu'ils ont vraiment faim ou ont oublié leur propre déjeuner ou leur argent.

Vous réussirez probablement à ne pas offenser uniquement le destinataire qui vit une existence plus marginale, comme Tom Au l'a indiqué plus haut, et qui est vraiment reconnaissant de votre volonté louable de partager ou de donner.

0
0
2017-08-28 09:44:12 +0000

Vous dites que l'impression que vous avez est que vos collègues ont l'impression que vous leur offrez de l'aide comme s'ils étaient sans abri. Je ne pense pas que vous lisiez correctement leurs réactions.

Vous avez dit...

J'ai demandé à mon collègue s'il voulait mon déjeuner parce que j'avais déjà mangé dedans.

Et ils ont répondu...

Ce n'est pas une façon correcte de partager la nourriture et c'est impoli.

Cela n'a rien à voir avec la façon dont vous avez formulé votre offre !

Oui, vous pourriez améliorer les relations en ne disant pas que la raison que vous proposez est parce que vous en avez déjà mangé, mais le vrai problème de votre dilemme est bien plus fondamental que cela.

Si vous mangez votre déjeuner comme le font la plupart des gens (en prenant votre cuillère de nourriture à la bouche, encore et encore, jusqu'à ce que vous n'ayez plus faim), alors il n'est pas hygiénique de donner le reste à quelqu'un d'autre. Le reste de la nourriture aura vos germes et votre salive, ainsi que des particules d'aliments partiellement mâchés, tout au long de son parcours !

Mes suggestions :

  • Si cela arrive "souvent", prenez simplement de plus petites portions de nourriture pour travailler avec vous ;

  • Si vous avez l'intention de donner une partie de votre repas, alors mettez ce que vous pensez que vous voudrez manger dans une assiette et refermez le reste dans le récipient dans lequel vous l'avez apporté, et offrez vos restes de cette façon ;

  • Mieux encore, apportez deux récipients - un pour vous et un autre pour vos collègues (ensuite ils recevront chacun une assiette et en sortiront la quantité qu'ils voudront).

Si vous faites cela, nous pourrons alors revenir à votre question initiale : "Quelle est la formulation ou les phrases appropriées que je pourrais utiliser pour partager mes (restes) de nourriture avec quelqu'un ?" Je dirais quelque chose comme ça :

Hé, les gars ! Voulez-vous essayer mon [nom de la nourriture] ? J'ai apporté un récipient supplémentaire pour que vous puissiez le partager ! Prenez juste une assiette et mettez-en un peu. Profitez-en !

0

Questions connexes