Les relations interpersonnelles
2018-04-30 09:16:10 +0000 2018-04-30 09:16:10 +0000
51

Comment gérer les personnes perturbatrices dans le cinéma

Au cours de mes deux derniers voyages au cinéma, j'ai eu des gens perturbateurs au cinéma.

L'un était un groupe de 4-5 hommes d'une vingtaine d'années, dont un en particulier parlait très fort. Je l'ai regardé jusqu'à ce qu'il me regarde en retour, et j'ai fait le signe international pour "mais qu'est-ce que tu fais ? (en levant les mains en une sorte de haussement d'épaules avec un air renfrogné sur mon visage) et il m'a répondu de manière sarcastique, et a continué à parler. Cela m'a mis en colère, et j'ai dit à voix haute "Si vous voulez avoir une conversation, allez ailleurs et faites-le", ce qui a été accueilli par des menaces de violence physique... mais il s'est ensuite tu pour le reste du film.

Tout récemment, ce week-end, il y avait des gens assis à côté de moi et de ma femme qui étaient souvent au téléphone, ne parlant pas mais envoyant surtout des SMS. La lumière des téléphones était très distrayante. À environ dix minutes de la fin du film, l'un d'eux a sorti son téléphone et ne faisait rien, il faisait juste défiler des pages d'applications à la recherche de quelque chose à faire. Cela m'a ennuyé et j'ai dit : "Pouvez-vous ranger votre téléphone, s'il vous plaît ? Le film n'est pas encore terminé" et tout ce qu'il m'a répondu, c'est "Regarde le film, d'accord ? Ne t'inquiète pas pour moi sur mon téléphone". Je lui ai répondu "J'essaie de regarder le film mais la lumière de ton téléphone est très distrayante", ce à quoi il a répondu "regarde juste le film". J'ai protesté un peu plus et j'ai été accueilli avec une déviation "tu hausses la voix maintenant, regarde juste le film ouais ? J'ai fini par le quitter, mais cela m'a gâché l'expérience cinématographique.

Gardez à l'esprit qu'il ne semble plus y avoir d'ouvreurs dans les cinémas britanniques - du moins, il n'y en a plus dans les cinémas où je suis allé ces dix dernières années ou plus.

Mes options semblent être soit de quitter le théâtre, de trouver un ouvreur et de signaler le comportement, soit d'essayer d'y faire face moi-même. Je n'ai pas envie de quitter le cinéma pour trouver un ouvreur parce que a) cela implique que je manque une partie du film et b) l'ouvreur peut ne rien faire - même s'il vient au cinéma, la personne n'est peut-être plus au téléphone. Je dois donc essayer de m'en occuper moi-même.

Franchement, tout cela me donne envie de ne plus aller au cinéma. J'ai l'impression qu'il y a une augmentation des comportements liés aux droits, que j'ai également rencontrés lors de concerts de musique. Il semble y avoir une mentalité de "j'ai payé mon billet pour pouvoir faire ce que je veux" et je suppose que dans un sens plus large, cela fait partie de ce que j'aimerais essayer de combattre.

Je suis conscient que mes approches précédentes n'ont peut-être pas été les meilleures - comment puis-je faire mieux pour réprimer ce comportement perturbateur et agaçant ? Mon objectif est de faire prendre conscience aux gens qu'ils perturbent les autres et de changer leur comportement.

Edit : J'ai également contacté la chaîne de cinéma pour leur demander leur avis, je les mettrai au courant quand j'aurai leur position sur la question !

Réponses [4]

54
2018-04-30 14:19:58 +0000

Oui, c'est malheureux que les gens se comportent de cette façon.

Cependant, à la lecture de ce que vous avez écrit, il semble que vous pourriez amorcer ces rencontres sur un ton de colère ou d'agacement. Bien que vous ayez tout à fait le droit de ressentir cela, essayez peut-être d'approcher les gens plus calmement et plus poliment. Demandez-leur simplement, aussi calmement qu'un moine bouddhiste, "Excusez-moi, pourriez-vous éteindre votre téléphone portable ? La lumière me distrait." Supposez qu'il s'agit de personnes décentes, bien intentionnées et qui manquent de conscience de soi.

Si vous approchez quelqu'un avec colère (même si c'est très subtil), les gens ont tendance à s'enfoncer et à refuser afin de sauver la face. Si vous êtes très calme et poli, il arrive qu'ils fassent des efforts pour vous aider.

Cependant, si vous essayez cette approche et que les gens restent impolis -- vous avez raison, les gens sont nuls. :) Mais ça vaut la peine d'essayer.

54
12
2018-05-02 09:39:59 +0000

En tant qu'ancien ouvreur (il y a environ un an) dans un cinéma au Royaume-Uni, je vous recommande vivement de quitter brièvement l'écran pour le raconter à un ouvreur. Ce ne sera pas la première fois qu'ils auront à faire face à ce genre de situation.

Même si l'ouvreuse ne veut rien faire, essayez de parler à un manager. Nous avons toujours eu deux managers en même temps et ils sont incroyablement passionnés par les films et détestent les gens qui parlent sur les écrans.

Dans notre cinéma, l'un de nos rôles clés était de vérifier régulièrement chaque écran et nous étions responsables de vérifier de multiples choses comme le volume, la température, les personnes qui enregistraient le film et aussi les personnes perturbatrices. Vous pouvez même les remarquer si vous les cherchez, mais en général, nous essayions d'être aussi silencieux que possible en entrant.

Le directeur du cinéma a toutes les possibilités de demander à quelqu'un de partir et/ou de menacer d'appeler la police s'il est perturbateur, donc je recommande fortement de parler à quelqu'un.

Je sais que cela ne s'applique pas à tous les cinémas et que cela a aussi un impact négatif sur votre capacité à quitter l'écran pendant quelques minutes, mais personnellement, je préfèrerais que toute la projection soit gâchée pour vous et les autres personnes présentes, car certaines personnes ne peuvent pas se taire.

Une fois, alors que je dirigeais un écran, quelqu'un est venu se plaindre d'un groupe d'adolescents qui parlaient au fond de l'écran. Mon manager m'a demandé de m'asseoir littéralement dans le siège vide le plus proche d'eux et d'y rester pendant tout le film. Il y avait un siège juste à côté d'eux et ils sont restés tranquilles pendant tout le film.

Note complémentaire sur les téléphones portables : la plupart des cinémas n'autorisent pas l'utilisation des téléphones sur un écran pendant la projection, pour des raisons de lutte contre le piratage et parce que la lumière est très irritante.

12
10
2018-04-30 17:09:16 +0000

Je rencontre souvent une situation similaire où les gens parlent alors qu'ils ne sont pas censés le faire. Je vais tenter de faire une analogie entre ma situation et la vôtre.

Je préfère étudier en silence, car je suis facilement distrait et je traite souvent du matériel très technique. C'est pourquoi je me place sur un sol silencieux de la bibliothèque de mon école. Partout, il y a des panneaux qui disent "silence, respect des autres", mais pour certaines personnes, silence signifie murmure.

Comment j'y fais face :

1) Je me détends et je laisse les gens parler un moment. Si j'entre dans cette interaction avec du ressentiment ou un sentiment d'autosatisfaction, même si je suis totalement dans le vrai, je risque de ne pas atteindre mon objectif final, qui est le silence.

2) "Shhhhhh" est l'étape suivante. Souvent, les autres personnes présentes me soutiennent avec leurs propres "shhhh", indiquant aux personnes qui parlent qu'un collectif trouve leur comportement inacceptable. Je le répète plusieurs fois jusqu'à ce que je sente que cela n'a aucun effet. C'est généralement le plus loin possible.

3) Je me lève, me dirige vers les personnes qui parlent et m'adresse à elles poliment en disant : "J'apprécierais vraiment que vous changiez d'étage pour votre travail de collaboration". N'oubliez pas que les gens détestent qu'on leur dise ce qu'ils doivent faire ! D'autant plus quand cela vient de quelqu'un qu'ils considèrent comme leur égal.

4) Si cela échoue, la dernière étape consiste à descendre à la réception et à parler avec l'un des membres du personnel. Je n'ai jamais eu à aller aussi loin, mais le point culminant est d'avoir quelqu'un qui a de l'autorité et qui demande aux interlocuteurs de se taire.

Ce qui est différent dans votre situation

Je suis dans un contexte d'étude. Les gens sont stressés et peuvent avoir un mot de temps en temps pour décompresser ou discuter du travail. Ainsi, les personnes dans ma situation sont plus réceptives à mes besoins et à mes demandes. Dans votre situation, cependant, il est socialement accepté que parler est tabou, ce qui signifie que la personne qui parle ignore activement les besoins des autres. Tout simplement, elle est plus susceptible d'être un imbécile. Dans un tel cas, l'étape (3) peut être déconseillée, car elle pourrait conduire au résultat que vous avez décrit. Il est plus probable qu'une combinaison des étapes (2) et (4) puisse conduire à la résolution la plus directe du problème. Si vous avez atteint l'étape (4), et que vous devez quitter le cinéma pour trouver un employé qui vous dira de vous taire, je demande également un remboursement car votre plaisir à regarder le film (votre objectif principal) est probablement très limité.

Je pense que l'étape (1) est encore utile, car elle réduira l'adrénaline produite dans les étapes (2) et (3) et vous permettra de récupérer plus de plaisir de la situation négative.

Tl;dr

  • N'oubliez pas que votre but premier est de profiter du film. Agissez calmement et il y a de fortes chances que vous y parveniez. Évitez les comportements abrasifs !
  • Si shhh-ing échoue, demandez à un employé de retirer les personnes qui parlent, demandez à être remboursé et partez.
10
0
2018-07-07 18:44:37 +0000

Lorsque nous allons au cinéma, c'est pour regarder le film - et pour bien le regarder, les lumières sont éteintes. De plus, le son est amplifié pour notre plaisir.

En plus de fournir cette atmosphère et bien sûr le film lui-même, la chaîne de cinéma a également le devoir de veiller à ce que les cinéphiles n'essaient pas d'entasser leurs autres activités dans la visite, sans aucune considération pour le reste des spectateurs.

De toute évidence, votre argument concerne la Chaîne des cinémas - certainement pas les fauteurs de troubles. Donc, quelque part, il y a un directeur qui se fait les ongles - que devez-vous faire d'autre une fois que l'auditorium est plein ?

S'occuper de ses clients, c'est ce qu'il fait parce qu'il est payé pour le faire. La prochaine fois, allez tranquillement voir le directeur et demandez-lui de faire sortir les délinquants. Ils ne doivent pas du tout savoir qui vous êtes. S'il ne parvient pas à régler le problème, déposez une plainte de client, en demandant la procédure correcte pour une plainte écrite.

Simplement, si le cinéma n'a pas de règles de comportement appropriées pour les spectateurs, c'est leur problème et non le vôtre. Ne vous impliquez pas personnellement avec ces personnes - c'est la chose que vous ne faites jamais. Vous avez payé pour un service - alors assurez-vous de l'obtenir. Beaucoup d'autres personnes vous soutiendront, vous ou le directeur, s'il doit expulser les fauteurs de troubles.

0

Questions connexes