Les relations interpersonnelles
2018-01-08 02:30:58 +0000 2018-01-08 02:30:58 +0000
15

Comment puis-je faire en sorte que mes voisins d'en haut arrêtent de piétiner mon plafond ?

J'ai lu des articles sur demander aux voisins d'être plus silencieux mais aucune des réponses n'aide ma situation.

Je vis dans un immeuble ancien et mes voisins d'en haut piétinent très lourdement lorsqu'ils marchent sur leur plancher, ce qui fait que mon plafond et même mon plancher vibrent. Écouter de la musique ne noie pas les bruits sourds, et les bouchons d'oreille n'ont pas aidé non plus. J'ai tout le temps l'impression de ressentir de petits tremblements de terre, du moment où je rentre du travail à 2 heures du matin et parfois même plus tard.

Je ne les ai jamais rencontrés et j'ai déjà demandé au gérant de l'immeuble de bien vouloir leur demander d'être plus attentifs, mais rien n'a changé en plus d'une semaine. Les coups ont commencé il y a des mois, donc je suppose que c'est un nouveau voisin qui a peut-être mangé un frigo, parce que je n'ai jamais eu ce problème auparavant. Frapper le plafond avec un manche à balai n'a pas aidé. **Peut-être que je devrais frapper à leur porte et dire... Je suis presque sûr qu'ils ne le font pas intentionnellement.

Y a-t-il de bonnes solutions à cette situation ?

Réponses [6]

14
2018-01-09 12:23:40 +0000

Vous voulez que votre voisin soit plus tranquille, à long terme, et je pense que vous comprenez déjà que pour cela, il vaut mieux avoir au moins une relation cordiale avec votre voisin. À l'heure actuelle, vous savez très peu de choses sur votre voisin, si ce n'est qu'il vit en appartement et qu'il ne se couche pas tôt, ce qui limite la possibilité d'adapter votre approche à sa personnalité, mais quoi que vous fassiez :

N'allez pas frapper à sa porte quand vous êtes en colère.

  • Considérez la rencontre de son point de vue, un étranger se présente à votre porte et vous demande de changer votre comportement, et éventuellement de dépenser de l'argent pour rendre leur vie plus agréable. Qu'est-ce qui vous donnerait envie d'aider cet étranger ?

Timing et réalisme

  • Allez à un moment qui semble convenir à son emploi du temps aussi loin que vous pouvez vous en rendre compte d'après ce que vous entendez. Essayez de ne pas y aller lorsqu'il vient de partir au travail par exemple, ou au début de la période que vous trouvez la plus dérangeante.

  • N'attendez pas de lui qu'il ait une solution instantanément efficace. Si votre voisin doit réarranger ses meubles, acheter des tapis, se faire faire uneectomie au réfrigérateur, acheter des pantoufles... rien de tout cela ne se fera instantanément, alors essayez de trouver un moment qui réduise au minimum le temps que vous passez tous les deux à réfléchir à ce que l'autre a dit/fait/fait/ne fait pas. C'est une recette pour les gens qui se mettent en colère. Pouvez-vous aborder le sujet à un moment où vous êtes sur le point de partir pour un week-end ou un voyage d'affaires ou quelque chose à prendre et où la pression "ça ne s'est pas encore amélioré" s'est un peu relâchée ?

Focus on Outcome

Ne lui dites pas ce qu'il doit faire ; la plupart d'entre nous n'aiment pas recevoir des instructions d'étrangers. Et peu vous importe que ses solutions consistent à transformer son appartement en une énorme fosse à balles qu'il traverse à la nage, à attacher des ballons d'hélium à sa ceinture pour qu'il s'élève davantage ou à apprendre à léviter. Ce qui vous importe, c'est le résultat. Ne lui dites donc pas qu'il doit dépenser de l'argent ou changer de mode de vie, faites-lui savoir qu'il est une solution. Je ne sais pas ce qui est différent, mais je n'ai jamais vraiment entendu les dernières personnes"

, Dites clairement que vous blâmez la structure du bâtiment, pas lui

"Je crains vraiment que si le bâtiment transmet autant de son, je pourrais vous ennuyer avec ma pratique de la télévision/musique/digéridoo"

Flatterie/Respect

La plupart d'entre nous réagissent bien au bien-être, même si c'est bien. Si les gens nous traitent comme s'ils pensaient que nous sommes une personne honnête, nous avons tendance à apprécier cette appréciation et à essayer de nous en montrer digne. S'ils pensent que nous sommes un gaspillage d'espace, nous avons tendance à ne pas valoriser leur opinion (puisqu'ils sont clairement un mauvais juge de caractère) et ne ressentons donc pas le besoin d'améliorer l'opinion qu'ils ont de nous. Bien qu'il puisse être exagéré d'essayer de faire comprendre que ce voisin au pied lourd est un pilier de la société dès le départ, évitez au moins d'ouvrir l'échange avec tout ce qui donne à penser qu'il est un frigo mangeant de l'héphalopathie. En fait, vous vous souciez qu'il ne s'emporte pas et ne fasse pas trop d'efforts, qu'il ne dépense pas trop pour vous accommoder. Essayez d'éviter de lui donner l'impression que vous avez un niveau de vision de sa vie inconfortable à partir de ce que vous pouvez entendre, car cela pourrait le faire réagir de manière défensive. Gardez des déclarations générales plutôt que spécifiques, des "bruits de mouvement" ou des "pas" plutôt que "tu marches entre le frigo et les toilettes toute la nuit"

. Un échange idéal pourrait donc être quelque chose comme

Bonjour voisin, bienvenue dans l'immeuble, désolé de ne pas avoir eu la chance de dire "Bonjour" plus tôt. Comment trouvez-vous l'endroit ?

.... le bavardage suit

J'avais quelque chose à dire, la raison pour laquelle je savais que j'avais un nouveau voisin à l'étage était que le paysage sonore avait complètement changé. Je ne sais pas quelle est la différence, mais d'une certaine manière, j'entends beaucoup plus vos pas/vos mouvements que les derniers gars. Je voulais donc vérifier que je ne vous dérangeais pas avec ma pratique du bugle (je vais carrément me procurer un silencieux pour ce truc) et vous demander si vous pouviez faire quelque chose à l'avenir pour adoucir le son de votre côté ? Je ne veux pas vous mettre dans l'embarras, vous ne pouviez pas savoir comment ce bâtiment transmet le son, alors je vous laisse sur cette pensée. Je pars pour quelques jours maintenant en retraite de bugle avec mon collectif, donc vous aurez au moins une pause de ma part. Ciao neighbourino !

Ok, donc je n'aurai jamais de travail pour écrire des dialogues de sitcom, mais je suis sûr que tu peux trouver ta propre façon de rassembler ces idées.

J'ai oublié de dire : s'il fait des changements qui marchent merci.

14
13
2018-01-08 10:59:26 +0000

Nouveau voisin ? Parfait, vous avez la chance d'être super gentil, de les accueillir et de les informer sur les super fins étages de votre immeuble.

Comme le suggère la réponse de Selvek, soyez gentil. Mettez la faute sur la structure de l'immeuble, et non sur les mangeurs de frigo, et faites-en un problème général auquel tous les appartements sont confrontés : expliquez que comme il est vieux, c'est comme vivre dans un bongo, donc tout le monde doit faire très attention en se rappelant de ne pas porter de chaussures à l'intérieur. Certains voisins ont aussi envisagé d'acheter des tapis ! Etc.

Si vous souhaitez les connaître de plus près, prenez ce problème en sandwich entre un accueil chaleureux et des bavardages sur vous-même. Posez des questions à leur sujet, intéressez-vous et agissez de manière à poser les bases d'une relation de bon voisinage, proposez votre aide pour tout problème qu'ils pourraient avoir, etc. Si vous devenez leur "super voisin", il vous sera plus facile de soulever à nouveau le problème avec eux en cas de besoin.

13
2
2018-01-08 06:05:55 +0000

J'ai eu le même problème. D'une manière ou d'une autre, il semble que les voisins les plus bruyants se promènent toujours à pas de tortue tard dans la nuit.

Il n'y a pas de "hack" magique, mais il y a quelques choses que vous pouvez essayer :

1) Vérifiez les règles de votre complexe. Dans mon cas, je vis dans un appartement en copropriété, et l'une des règles est que les unités des étages supérieurs doivent être recouvertes de moquette, pas de sols durs. Vous avez dit "immeuble d'appartements"... malheureusement, cette étape ne s'applique que si les unités sont en fait des condos (avec des propriétaires individuels) plutôt que des appartements qui appartiennent à l'immeuble et sont gérés par lui. Mais, vous pourriez avoir de la chance et découvrir que le voisin du dessus est tenu d'installer de la moquette et ne l'a pas fait.

2) Ok, les méthodes "indirectes" ont échoué. Il est temps de confronter le voisin du dessus. Je vous conseille d'être aussi poli que possible. Il y a de fortes chances que le voisin soit un être humain décent et ne veuille pas vous empêcher de dormir toute la nuit. Donc, si vous frappez à sa porte et commencez à lui crier dessus, il est très probable qu'il vous claquera au visage et redoublera de piétinement... alors que si vous êtes amical et poli, il peut avoir pitié de vous.

3) Bien, votre voisin est une personne raisonnable et est prêt à discuter des options avec vous. Le plus simple pourrait être de lui demander d'éviter de porter des chaussures à l'intérieur, ou de lui acheter un tapis épais comme vous l'avez mentionné (les bottes anti-grav sont cependant difficiles à trouver). Plus complexe serait de demander à un charpentier de réparer, par exemple, une planche qui grince ou qui est particulièrement "bosselée". Mais, dans tous les cas, vous êtes en quelque sorte à leur merci, donc le maintien d'une connexion amicale est essentiel.

4) Vous avez essayé l'étape 2, et vous avez découvert que soit a. le voisin ne peut rien faire pour réduire le bruit, soit b. il n'est pas un être humain décent et refuse de coopérer. Malheureusement, je pense que si vous en arrivez là, vous n'avez probablement pas de chance. Si l'immeuble est si vieux que n'importe quelle personne normale y fera du bruit en marchant, il n'y a vraiment rien que vous, le voisin ou quiconque puisse faire (à part convaincre la direction de l'immeuble d'investir pour régler le problème). Si le voisin refuse de travailler avec vous et que la direction n'est pas disposée ou capable de le faire respecter, je ne peux penser à rien d'autre qu'à espérer qu'il déménage...

Bref, le résumé est le suivant : une communication claire et polie avec le voisin. Il est beaucoup, beaucoup plus facile d'être un connard avec quelqu'un sans visage qui tape sur votre sol avec un balai que d'être un connard avec quelqu'un au visage gentil.

Bonne chance, et faites-nous savoir si vous avez du succès !

2
2
2018-01-09 05:18:09 +0000

Montez et présentez-vous. Demandez si vous êtes passé au bon moment. (Sinon, demandez quand serait le meilleur moment pour venir dire bonjour.) Accueillez-les dans le quartier. Demandez-leur s'ils vivent à (nom de la ville) depuis longtemps et s'ils aiment ça. Si possible, donnez quelques informations utiles sur le quartier où vous vivez, comme le marché des fermiers le mercredi après-midi en face de la bibliothèque.

Commencez vos négociations en s'excusant d'avoir frappé au plafond avec un manche à balai.

Puis négociez une période de calme. Exemple :

Je pars travailler à 7 heures du lundi au vendredi, donc à 10h30 du soir je commence à me calmer. À 11 heures, je me couche. Pourrions-nous avoir une période de calme à partir de 10h30 ? La période clé pour moi est celle où je dépose mes affaires. Évidemment, si vous êtes des noctambules, vous allez vouloir vous promener dans l'appartement encore quelques heures après cela. Mais si vous pouviez faire une petite pause d'une heure, de 10h30 à 11h30, et mettre vos pieds en l'air pendant un certain temps, cela ferait une grande différence pour moi.

Si cela ne fonctionne pas, contactez votre propriétaire.

2
2
2018-01-08 10:34:23 +0000

Votre première approche devrait être amicale. N'oubliez pas que quoi qu'il arrive, vous devez vivre à côté d'eux, donc, dans la mesure du possible, vous voulez rester en paix. Même si vous avez passé de nombreux mois à vous mettre de plus en plus en colère contre le bruit qu'ils font et que vous les avez probablement considérés comme votre ennemi juré, il y a de fortes chances qu'ils ne se rendent même pas compte du bruit qu'ils font. Je vous recommande d'essayer de les appeler amicalement et de leur faire savoir avec tact que les murs/plafonds/planchers sont très fins (cela atténue le choc car vous blâmez en quelque sorte l'immeuble, pas eux) et de leur expliquer que le bruit qu'ils font en marchant sur leur plancher est très fort dans votre appartement.

CEPENDANT... des questions similaires ont déjà été posées auparavant et je ne suis pas la seule personne à avoir inclus des conseils sur la façon de vérifier votre situation juridique avant toute chose. On reproche parfois à cette méthode de ne pas être une "solution interpersonnelle", mais il est important de connaître votre position avant d'approcher votre voisin. Cela ne signifie pas que votre première tentative de résolution interpersonnelle consiste à leur balancer la loi ou les règles de l'appartement au visage, mais un avertissement est un avertissement et comme les règles diffèrent d'un endroit à l'autre, vous devez savoir où mener la conversation si votre première approche est infructueuse.

Donc, après avoir vérifié votre position, je vous suggère de dire quelque chose comme :

Bonjour, je suis [nom], je suis votre voisin d'en bas. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais il y a beaucoup de bruit dans mon appartement à travers le plafond. Je ne pense pas que l'immeuble soit très bien isolé. Je me demandais si vous pouviez faire quelque chose pour réduire le bruit ?

S'ils réagissent bien, vous verrez, espérons-le, une amélioration s'ils font un effort concerté pour être plus silencieux.

S'ils ne réagissent pas bien, suivez simplement la voie que vos propriétaires/autorités locales vous conseilleront.

2
0
2018-10-29 16:12:36 +0000

Cela fait six mois que je vis ce problème depuis que mes nouveaux voisins ont emménagé. J'avais un célibataire vivant au-dessus de moi qui travaillait hors du pays pendant des mois. Avoir un couple avec une femme à la maison à plein temps est donc une adaptation. J'ai essayé de frapper à leur porte pour me présenter - mais il semble que nous ayons des horaires opposés.

Je suis un oiseau de nuit - c'est une lève-tôt. Je ne commence même pas à travailler avant 9 heures alors qu'elle était debout à 5 heures la plupart des matins.

J'ai laissé une note amicale en me présentant avec mes coordonnées et en blâmant les murs et les plafonds minces pour le bruit. Je leur ai également donné des informations supplémentaires sur le conseil d'administration de l'immeuble, etc. Le problème, c'est qu'ils faisaient du bruit le matin et en rentrant chez eux - des marches et des bruits sourds constants. Notre immeuble est très vieux et pas du tout bien isolé.

Les choses se sont vraiment bien passées pendant quelques mois. Mais ces derniers matins, le bruit était très fort, même avec des bouchons d'oreille. Je lui ai donc envoyé un e-mail pour l'en informer. Apparemment, ils ont fait tout ce qu'ils pouvaient pour réduire le bruit. Elle avait fait de l'exercice le matin. Nous avons échangé nos horaires pour qu'elle puisse s'entraîner plus tard dans la journée. Mais même avec un tapis sur le sol - la "marche" est insupportable la plupart des jours.

0

Questions connexes