Les relations interpersonnelles
2017-09-18 10:02:38 +0000 2017-09-18 10:02:38 +0000
29

Comment faire face à un ami avec qui je vis et qui ne veut pas payer ses factures quand il n'est pas là ?

J'ai un ami ; appelons-le X.

Ma petite amie, X, et moi vivons tous ensemble (sur le papier) depuis environ un an et demi. Il y a environ 6 mois, il a eu une petite amie qui habite à quelques heures d'ici. Depuis 4-5 mois, il reste chez elle avec sa mère et est très évasif dans mes messages. Aujourd'hui, il m'a envoyé un long message disant qu'il ne paiera plus la facture d'internet parce qu'il n'est plus là et qu'il ne l'utilise plus.

Nous avons tous convenu, lorsque nous avons emménagé, que nous recevrions tous une facture chacun (c'est-à-dire que je reçois l'électricité, X reçoit l'internet et ainsi de suite).

Comme X est l'un de mes amis les plus proches depuis environ 11 ans, je ne sais pas vraiment quelle est la meilleure façon d'aborder cette situation.

Alors ma question est la suivante : comment puis-je parler à X du fait qu'il ne paie pas ses factures parce qu'il n'est pas là, surtout parce qu'il est évasif ?

EDIT :

NOUS avons chacun nos noms sur le contrat de location et sur chacune des factures (c'est-à-dire que la facture Internet est adressée à moi, X, et ma petite amie.

Réponses [10]

51
2017-09-18 10:24:24 +0000

EDIT : Je vois maintenant qu'il est en fait l'un des locataires, ce qui rend la situation beaucoup plus gênante. Je prendrais la discussion dans une sorte de direction similaire de toute façon.

Si vos amis veulent garder son logement avec vous, il doit payer tout son loyer et rien de moins. C'est assez évident pour un exemple qu'il ne peut pas s'attendre à avoir une chambre avec toutes ses affaires tout en ne payant pas pour lui-même. Vous devez absolument le mettre à la porte s'il ne le fait pas.

Maintenant, dans les communications avec lui, vous n'avez pas besoin d'être aussi agressif. Envoyez un message calme et explicatif précisant que tous ceux qui vivent dans l'appartement doivent donner leur part. Comme il ne le fait plus, vous présumez qu'il a perdu son poste. S'il ne peut ou ne veut pas payer et que vous avez vraiment besoin de quelqu'un pour remplir ce rôle, vous devez le lui dire et lui dire que vous devez trouver quelqu'un pour remplir son poste désormais vacant.

Votre amitié ne fera qu'empirer en permettant que cela se transforme en blâme ou en longues discussions sur qui fait ou ne fait pas quelque chose. Soyez direct et résolu tout en étant gentil. Posez les bases (salaire ou congé) et ne vous en écartez pas, et ne laissez jamais la discussion aller au-delà. Faites-en une discussion sur ce qui est nécessaire pour rester à l'appartement, et non sur votre amitié ou quelque chose de similaire. Pour information, si vous acceptez de ne pas payer ou s'il ne paie qu'en partie, je m'attends à ce que vous commenciez à perdre le respect que vous lui portez avec le temps ou à ce que vous ressentiez ce harcèlement constant dans votre tête, à savoir qu'il ne fait pas tout son possible.

C'est une situation difficile et je m'attends à ce que ce dont vous avez peur ici, c'est que vous endommagiez votre relation. Vous connaissez sans doute cette personne mieux que quiconque, donc c'est à vous de décider comment agir.

51
34
2017-09-18 13:26:27 +0000

Votre situation est une situation de tout ou rien.

Premièrement, que stipule votre contrat ? Sinon:

S'il veut rester avec sa petite amie, c'est son choix et il est absolument libre de le faire. Cependant, dans une situation de noir et blanc, il y a deux options :

  • Annuler son loyer à 100 %, ce qui lui permet de renoncer à son espace physique dans l'appartement. Vous pouvez alors louer la chambre à quelqu'un d'autre pour que vos factures continuent d'être payées comme elles le sont maintenant.
  • Garder et payer le contrat à 100 % et avoir sa chambre comme une sorte de solution de repli au cas où les choses tourneraient mal avec son GF, ou parce qu'il est plus pratique d'être là d'une manière ou d'une autre.

Aucun des deux choix n'est meilleur ou mauvais, mais il veut le meilleur des deux (et qui peut lui reprocher d'essayer). La connexion internet, et/ou les autres abonnements et frais mensuels, sont des prix fixes. Peu importe qu'il soit là ou non, son absence ne change rien à la facture.

Mais tout n'est pas noir ou blanc, pour donner quelques contre-arguments : Il n'est pas là. Il ne prend pas de place et n'utilise pas l'électricité, l'eau ou le gaz (ou l'internet). Cela devrait être visible sur la facture. Vous pourriez proposer de calculer une remise prédéfinie à la fin du mois.

34
18
2017-09-18 14:43:55 +0000

Je verrais les choses différemment. Si X paie un tiers du loyer et qu'il continue à le faire, alors laissez-le en dehors de la facture Internet. Je suppose qu'un tiers du loyer est beaucoup plus que l'internet. Vous et votre GF obtenez l'endroit pour vous (moins une pièce où ses affaires sont stockées) pour 2/3 du loyer total.

18
5
2017-09-18 16:45:42 +0000

Je pense que le problème ici est que votre ami considère le loyer et les factures comme "payer pour vivre dans l'appartement (maison/quelque chose)", alors qu'en réalité c'est "payer pour être propriétaire de l'appartement".

Quand vous avez mis en place votre arrangement, c'était dans l'intention de vous faire contribuer tous les trois. Si vous aviez été deux, vous auriez presque certainement exclu quelques options plus coûteuses. Comme vous étiez trois, vous pouviez dépenser un peu plus par mois, vous avez donc planifié en conséquence, mais votre propriétaire se fiche que vous soyez deux. Votre fournisseur d'accès à Internet ne s'en soucie pas non plus.

Si X "se retire" des paiements, vous vivrez bientôt à 3 avec un salaire pour 2, ce qui n'est pas juste pour vous. C'est toujours gênant de discuter d'argent avec des amis, mais je pense qu'il faut savoir encaisser. Quelque chose comme :

Hé mec, je suis vraiment content que ça marche entre toi et ta copine, mais je ne pense pas que (ta copine) et moi puissions rester où nous sommes si nous devons commencer à prendre plus de factures. Si tu veux rester avec ta copine, c'est super ! Nous devons juste savoir ce qu'il faut faire pour aller de l'avant.

Ne l'accuse de rien, surtout s'il est évasif. Dites-lui juste que vous devez savoir quoi faire.

5
3
2017-09-18 16:58:31 +0000

Commencez à chercher un nouveau colocataire et débarrassez-vous de lui. Venant d'une personne qui a déjà eu affaire à des colocataires pendant plus de 10 ans, votre "ami" n'est pas vraiment votre ami s'il essaie de vous monter un coup comme celui-ci. C'est vraiment aussi simple que cela. Si votre ami avait son propre logement mais passait une grande partie de son temps chez sa petite amie ou autre, il serait toujours légalement responsable des services publics pour lesquels il a signé un contrat pendant la durée de son séjour. Les contrats verbaux, même s'ils sont informels, peuvent toujours être confirmés devant un tribunal. S'il a accepté le service internet, il doit alors payer sa part, purement et simplement.

3
3
2017-09-19 07:16:18 +0000

La réponse adulte serait d'ouvrir des négociations pour modifier l'accord. Il est évident que les circonstances dans lesquelles l'accord initial a été conclu ne sont pas celles qui sont valables aujourd'hui, de sorte que son désir de modifier l'accord, bien que mal communiqué, est raisonnable.

Les accords une fois conclus ne sont pas gravés dans le marbre. Ils peuvent être modifiés.

Traitez cela de manière calme et raisonnable et vous pourrez renforcer l'amitié. Comme d'autres l'ont dit : S'il ne veut plus payer que les services publics qu'il n'utilise plus, mais qu'il continuera à payer le loyer d'une chambre qui lui appartiendra, vous feriez mieux de le jeter et de partager les factures entre vous deux.

Si la facture supplémentaire signifie pour vous de sérieuses difficultés financières, c'est aussi un point à aborder de votre côté lorsque vous lui parlez. Préparez-vous à ce qu'il puisse avoir des problèmes similaires derrière sa demande, peut-être paie-t-il une partie des factures dans sa maison de GF où il vit maintenant ?

Une partie essentielle des techniques de négociation coopérative consiste à parler des motivations, et non des offres. Il ne s'agit pas de dire qu'il ne veut pas payer la facture, mais de comprendre pourquoi, et de même d'offrir vos raisons de ce que vous voulez qu'il fasse et pourquoi. Si vous n'avez pas les moyens de payer l'appartement autrement, par exemple, vous avez une discussion différente de celle que vous auriez si vous vouliez simplement garder l'accord initial par principe.

3
1
2017-09-20 03:30:29 +0000

Première étape:

Appelez-le sur son évasivité. Demandez-lui des dates précises et des détails sur ce qu'il veut.

Expliquez clairement que vous ne pouvez pas accepter de nouvelles conditions de contrat s'il ne peut pas être franc et clair sur ce qu'il veut dans ce nouvel accord.

On ne peut pas simplement décider de ne pas payer quelque chose rétroactivement et sans préavis. Et on ne peut pas non plus essayer de modifier un accord de façon unitaire et vague par e-mail et être ensuite injoignable en personne ou par téléphone. C'est tout simplement injuste pour vous et votre petite amie, car cela vous laisse tous les deux dans les limbes et dans l'incertitude financière également.

Mais terminez aussi votre message sur une note douce, dites-lui que vous et votre petite amie êtes tous deux raisonnables et que vous êtes tous deux prêts à vous asseoir et à lui parler de tout cela.

Sinon, les autres réponses sont très bonnes aussi, et par souci de brièveté, je ne vais pas répéter ce que les autres ont déjà dit. Je voulais juste ajouter cette petite précision sur la clarté et exiger qu'il vienne à la table des négociations, car c'est tellement essentiel avant d'aller de l'avant.

1
1
2017-09-19 12:07:41 +0000

Votre ami a déclaré qu'il ne paiera plus la facture. C'est le début de la discussion, pas la fin. C'est une tentative de tactique de négociation agressive. Ce qu'il a fait en réalité, c'est lancer une négociation, en faisant une offre.

Si vous pensez que l'offre est juste, vous pouvez la prendre, si vous pensez qu'elle n'est pas juste, faites une contre-offre. La contre-offre pourrait être de conserver l'arrangement actuel, mais d'un point de vue extérieur, cela ne semble pas juste.

Pour la contre-offre, vous devriez au moins considérer les factures que vous partagez et combien vous économisez par son absence. Il n'utilise pas l'électricité, les fournitures partagées, le gaz, et vous pourriez même vous en tirer avec un Internet plus lent et moins cher. Vous pourriez également considérer la valeur ajoutée de son absence (moins d'attente aux toilettes, etc.) si vous le vouliez. Ou bien vous pourriez ajouter des coûts pour les choses qu'il ne fait pas, comme pelleter l'allée en hiver, tondre le gazon, etc.

Dans le cadre de la contre-offre, vous pouvez aussi ajouter des choses qui ne sont pas de l'argent. Une chose que je vous suggère est de changer le contrat de location pour que le nom de X soit supprimé et qu'il ait un contrat de location séparé où il loue de vous et de votre petite amie. Cela vous facilitera grandement la tâche lorsque vous ou lui déciderez de déménager.

1
1
2017-09-19 14:08:48 +0000

S'il s'agit strictement du WiFi, changez le mot de passe et demandez le paiement intégral si X souhaite utiliser le WiFi. Cela donne à X 30 jours d'accès. Après 30 jours, changez-le à nouveau, rincez-le et recommencez.

Cependant, je suis prêt à être que cela va se développer en un problème beaucoup plus important concernant le loyer.

Trois noms figurent sur vos contrats, ce qui ne veut pas dire que le collecteur va chercher à obtenir des paiements égaux de chaque personne, mais plutôt qu'il a trois personnes qu'il peut joindre pour le montant total dû, point final.

La prochaine fois que X est à l'appartement, vous devriez organiser une réunion avec eux pour discuter de leur souhait de continuer à y vivre, car ce n'est pas juste pour vous.

Si vous cherchez des choses aigres, louez sa chambre à des étrangers et laissez-les la traiter comme ils le souhaitent.

1
0
2017-10-16 20:13:03 +0000

Il est clair que votre ami aimerait continuer à stocker ses biens à la résidence, mais qu'il ne veut pas payer pour un service internet qu'il n'utilise pas. Si votre ami ne dort vraiment plus à la résidence ou ne l'utilise plus, alors je dirais que c'est une demande raisonnable. Il se peut très bien qu'il contribue au loyer ou aux factures de services publics de sa petite amie, et qu'il casse son budget pour payer les factures de deux résidences. Le partage des factures à parts égales n'est vraiment équitable que si, en moyenne, tout le monde utilise les services publics de manière égale.

Par exemple, si un colocataire augmente constamment la facture d'électricité en faisant fonctionner des outils électriques en permanence, il serait raisonnable que les autres colocataires demandent que la facture d'électricité soit divisée proportionnellement à l'utilisation. Si un colocataire augmente la facture d'eau en lavant sa voiture tous les jours, il serait raisonnable que les autres demandent que la facture d'eau soit répartie proportionnellement. Si un colocataire sature constamment la connexion internet en torréfiant (et en semant) des films et des émissions de télévision, il serait raisonnable de demander qu'il paie une part plus importante de la facture internet.

Votre accord initial avec votre ami était basé en partie sur l'hypothèse que vous feriez tous les trois un usage similaire de chacun des services publics, et vous avez fait en sorte que les services publics soient répartis de manière équitable et facile à gérer. Comme votre ami n'habite plus là, cette hypothèse n'est plus valable. Votre ami n'occupe qu'un espace dans la résidence, mais n'utilise pas l'internet, l'électricité, l'eau, etc. L'essentiel est que votre accord a été conclu en partant de l'hypothèse que votre ami vivrait dans la résidence, ce qui n'est plus le cas.

Selon lui, il est obligé de subventionner votre utilisation d'internet, d'électricité et d'eau, et il a raison.

Selon vous, votre ami se retire d'un accord, et vous avez raison.

Le fait est que les circonstances ont changé. Votre ami n'est pas prêt à payer une part égale des services publics qu'il n'utilise pas. Vous voulez qu'il continue à payer pour les services publics qu'il n'utilise pas. Ces deux positions ne sont pas conciliables. L'un de vous, ou les deux, vont devoir changer d'avis. Votre question ne mentionne pas si votre ami veut arrêter de payer le loyer, donc je pars du principe qu'il est toujours prêt à payer sa part de loyer. En substance, lorsque vous avez conclu votre accord, votre ami a parié qu'il vivrait dans la résidence pendant la durée du bail, et que votre consommation de services publics et celle de votre petite amie seraient comparables à la sienne pendant cette période. Cela s'est avéré être un mauvais pari, et maintenant vous en profitez à ses dépens.

Vous avez plusieurs options :

  1. L'exclure du contrat de location et lui trouver un nouveau colocataire. Ce sera probablement la fin de votre amitié, et cela peut vous coûter cher sous forme de loyer plus élevé jusqu'à ce que vous trouviez un nouveau colocataire.
  2. Insistez pour qu'il paie une part égale des factures de services publics, bien qu'il ne contribue pas à leur utilisation. Ce sera probablement la fin de votre amitié, et vous risquez de le voir saboter votre internet en annulant simplement le service ou en laissant la facture s'éteindre.
  3. Proposez un compromis et permettez-lui de payer un forfait minimal pour les services publics - il lui en coûterait un certain montant pour maintenir l'eau branchée et le climat contrôlé même si personne n'y vit, et il serait raisonnable qu'il paie un tiers de ce montant.
  4. Accordez-lui sa demande de cesser de contribuer aux factures de services publics et de changer la facture Internet à votre nom, étant entendu que s'il retourne vivre là-bas, il devra à nouveau payer une part égale des services publics. Continuez à partager le loyer de trois façons.

L'option que vous choisissez dépend de l'importance que vous accordez à votre amitié. Même s'il existe un accord écrit lui imposant de payer sa part des services publics, qu'il vive ou non dans la résidence, il ne serait pas prudent d'insister pour le faire respecter si vous voulez préserver votre amitié.

Mon conseil : réévaluez votre hypothèse et essayez de voir les choses de son point de vue. Ensuite, cherchez une solution qui vous convienne à tous les deux. Je pense que vous trouverez qu'il est beaucoup plus facile d'en discuter avec votre ami si vous lui proposez de concéder quelque chose plutôt que de refuser de bouger.

0

Questions connexes