Les relations interpersonnelles
2017-06-30 16:10:15 +0000 2017-06-30 16:10:15 +0000
22

Comment dire que je veux arrêter de faire l'amour à moins que la relation ne devienne sérieuse ?

Je viens d'une culture conservatrice, mais maintenant je vis dans une culture où faire l'amour dès les premiers rendez-vous est une norme. J'ai pu faire face à cela, car la première étape non sérieuse d'une relation ne dure pas longtemps, et les alternatives (être seul ou sortir avec des personnes religieuses) ne sont pas une option.

Mais maintenant, je suis dans une relation depuis environ 5 mois, et j'ai des relations sexuelles. Je ne veux pas y mettre fin, mais parler de devenir sérieux n'a pas été facile. Je ne veux pas le pousser trop loin, mais faire l'amour dans cette phase incertaine aussi longue commence à affecter ma confiance en moi. Je veux arrêter de faire l'amour jusqu'à ce qu'il veuille que ce soit sérieux, ou sinon mettre fin à la relation.

Par sérieux, j'entends être généralement engagé l'un envers l'autre, faire un effort pour un avenir ensemble, ne pas nécessairement déménager ensemble ou s'engager instantanément, mais tous deux s'entendre sur le fait que ces choses arriveront à un moment donné. Nous avons convenu d'être monogames peu après avoir commencé à sortir ensemble, mais pour moi cela n'indique pas un engagement sérieux puisque parler de l'avenir a été un peu un problème.

En gros, je veux dire "pas de sexe avant de savoir si vous voulez être sérieux", mais comment dire cela de manière productive et ne pas paraître manipulateur ? Si j'ai l'air trop accusateur, il pensera peut-être : "Si je suis d'accord maintenant, est-ce que cela va devenir un comportement récurrent qu'elle utilise chaque fois que nous sommes en désaccord sur quelque chose ?

Veuillez noter qu'il s'agit d'une question spécifique à une culture (d'un pays nordique, si cela compte) et que les pratiques de cultures plus conservatrices peuvent ne pas être applicables. Par exemple, "personne ne pense cela, il faut simplement qu'il soit d'accord" n'est pas une manière productive de résoudre ce problème.

Réponses [3]

23
2017-06-30 18:45:45 +0000

Vous êtes autorisé à ajuster vos autorisations d'intimité à tout moment dans une relation. Un partenaire respectueux ne fera pas pression sur vous à ce sujet. S'il le fait, vous serez peut-être mieux dans une autre relation.

Cela dit, je pense que vous avez peut-être des différences culturelles ou de personnalité avec votre partenaire dont vous devez vraiment discuter - de préférence le plus tôt possible. L'important, c'est d'être honnête. Les relations sont vraiment, vraiment une question de communication et si vous ne vous sentez pas capable de communiquer avec votre partenaire après plusieurs mois de vie commune, c'est quelque chose que vous devez travailler ou vous demander pourquoi vous ne pensez pas pouvoir lui parler.

Donc, ma première recommandation est de parler de vous. Concentrez-vous sur ce que vous ressentez et ce que vous voulez. Ensuite, posez des questions honnêtes et ouvertes à votre partenaire pour lui donner une chance de vous répondre. Donc, en fonction de votre question, je recommande quelque chose qui couvre les points que vous mentionnez dans votre question :

  • La façon dont j'ai été élevé était assez conservatrice et je commence à avoir des problèmes d'estime de soi qui, selon moi, sont liés à mon éducation et à notre intimité sexuelle.
  • Je veux avoir une conversation sur notre avenir ensemble avant que nous poursuivions cette intimité. Ce sont les limites que j'aimerais fixer pour le moment.
  • Ce sont les attentes que j'ai en ce qui concerne un engagement et je veux voir ce que vous en pensez et si vous êtes prêt à l'accepter. [liste des attentes]
  • Avez-vous un calendrier en tête pour vivre ensemble/vous fiancer/marier/etc.
  • Voulez-vous avoir des discussions sérieuses sur le fait d'avoir ou non des enfants ?
  • Vous vous intéressez à moi au point de me considérer comme un conjoint potentiel ?
  • Je suis heureux de vous donner du temps pour y réfléchir si vous en avez besoin. Pouvons-nous y revenir dans une semaine ou un mois ?
  • Avez-vous des questions à me poser ?

  • Vous devez être clair et honnête et ouvert.

Les différences de personnalité sont dues au fait que, honnêtement, certaines personnes vivent dans le "présent". Je ne sais pas quel âge vous avez, mais quand mon (actuel) mari et moi avons été ensemble pendant deux années environ, j'ai commencé à essayer de me faire une idée de l'endroit où il nous voyait dans cinq ans et sa réponse a été simplement quelque chose du genre "je ne pense pas si loin devant". Nous étions ensemble depuis huit ans avant de nous marier. Au bout de trois ans environ, je lui ai dit que je voulais discuter de choses comme le mariage et je lui ai donné quatre mois pour y réfléchir et après cette période, nous en avons parlé (nous avons finalement décidé de nous marier bien avant de nous fiancer officiellement parce que mon mari n'aime pas être le centre d'attention et redoute de se marier).

Si vous donnez à votre partenaire le temps d'y réfléchir (vous n'avez pas besoin de lui donner quatre mois), et que vous lui faites savoir que c'est quelque chose qui est important pour vous, il devrait en faire une priorité parce que c'est quelque chose que vous voulez et non parce qu'il n'en "aura" pas avant.


Donc, je vous recommande de vraiment réfléchir à ce que vous voulez - et pourquoi vous le voulez. Je ne vous dis pas de changer d'avis sur les choses - la façon dont nous sommes conditionnés en tant qu'enfants peut être extrêmement difficile à changer plus tard dans la vie - si c'est possible. Vous ressentez ce que vous ressentez et c'est parfaitement valable, mais je trouve que, parfois, faire un peu de réflexion interne et vraiment séparer ce que vous êtes "formé" à croire et décider comment vous vous sentez réellement peut vous aider à vous sentir plus à l'aise. Si vous avez fait cela et que vous sentez encore que vous devez mettre un frein, faites-le ! Ne poursuivez pas l'intimité avec quelqu'un lorsque cela vous fait vous sentir mal dans votre peau. Cela entacherait irrémédiablement votre relation.

Vous attendez-vous à être fiancé et marié au bout d'un an et de deux ans respectivement parce que vous pensez que c'est assez de temps ou parce que vous pensez que c'est le temps "normal" ?

Où en êtes-vous dans votre vie - travaillez-vous / avez-vous terminé vos études ? - êtes-vous même prêt à avoir une relation "sérieuse", quelle que soit la personne avec qui elle est ?

De plus en plus de gens se marient plus tard dans la vie, après de longues périodes en couple - ce qui est étonnant. Plus de temps ensemble (en particulier la cohabitation) signifie plus de temps pour vraiment connaître l'autre personne et savoir qu'elle est bonne pour vous et que vous êtes bon pour elle.


Je vous souhaite le meilleur et j'espère que vous serez capable de trouver un accord avec votre partenaire !

23
5
2017-06-30 16:34:44 +0000

Même dans les pays plus libéraux, il n'est pas rare de fixer des limites physiques/sexuelles à une relation. Il suffit d'être clair sur ces limites lorsque le sujet est abordé.

Il est tout à fait raisonnable de dire à un partenaire que vous ne vous sentez pas à l'aise de vous engager physiquement en dehors d'une relation sérieuse. Quelle que soit la culture, c'est votre corps et votre choix.

Il peut sembler de l'extérieur que les gens ont un certain temps ou un certain nombre de rendez-vous avant que le sexe ne soit attendu ou exigé, mais je ne pense pas du tout que ce soit le cas. Certains se lancent assez facilement, tandis que d'autres attendent d'être à l'aise et qu'ils n'ont rien contre l'une ou l'autre de ces approches. Il s'agit simplement de trouver un partenaire qui vous respecte et qui est à l'aise avec votre approche.

En ce qui concerne la formulation, quelque chose d'aussi simple que :

"Je préfère apprendre à vous connaître et voir où cela mène avant que les choses ne deviennent physiques."

Ou si les choses sont déjà devenues physiques, et que vous n'êtes pas à l'aise :

"Les choses vont un peu plus vite que je ne le voudrais. Je pense que nous devrions nous calmer sur la partie physique de notre relation jusqu'à ce que nous sachions où cela nous mène."

Quoi qu'il en soit, restez fidèle à vos convictions. C'est votre choix, et un bon partenaire doit le respecter.

5
0
2017-07-02 11:33:12 +0000

*Votre vraie question est celle de l'engagement *

Et l'engagement n'est réel que lorsqu'il vient des deux côtés.
Vouloir l'attacher après presque six mois est raisonnable. Cela dépend aussi de votre attitude à l'égard d'une relation et de ce que vous pensez qu'elle devrait signifier.

Il ne s'agit pas du tout d'exercer une pression !
Il s'agit pour vous de définir votre relation. Vous êtes prêts à vous engager et à regarder vers l'avenir. C'est bien pour vous ! Mais maintenant vient la partie difficile. L'autre moitié est-elle dans le même bateau ?

Parlez-en !
C'est vraiment le moment de s'asseoir. Il faut que tu t'exprimes sur ce que tu ressens. Demandez-lui s'il est dans la même phase. Il a peut-être besoin de plus de temps pour réfléchir. Il voudra peut-être rester décontracté. Mais il voudra peut-être aussi passer à l'étape du filet.

Vous devrez savoir où il en est. L'honnêteté exigera du courage. D'ailleurs, partager votre vie demande de l'honnêteté et du courage toujours.

Soyez avertis que cela peut aller dans un sens ou dans l'autre. Bonne chance ! **Dans le sens où vous trouvez la vérité.

0