Les relations interpersonnelles
2018-08-31 10:11:55 +0000 2018-08-31 10:11:55 +0000
66

Comment faire pour que mon voisin gare sa voiture sur la place qui lui a été attribuée ?

Situation

J'habite dans un lotissement avec un parking partagé avec des places attribuées. Un de mes voisins gare toujours sa voiture devant la porte de mon immeuble au lieu de la place qui lui est assignée. Ils ont également accès au parking mais ils ne l'utiliseraient jamais, malgré le fait qu'il n'est pas autorisé de se garer devant l'immeuble. Le problème est que le chemin où ils se garent n'est pas assez large et donc chaque fois qu'ils se garent devant le bâtiment, cela conduit à deux problèmes :

  1. Leur voiture bloque certaines places de parking et empêche donc les gens de se garer sur leur place,
  2. Si nous avons déjà stationné sur la place qui nous a été attribuée, leur voiture nous empêche d'en sortir.

J'ai utilisé mes excellentes compétences en peinture pour faire un dessin de la situation :

Drawing of the

Ce que j'ai essayé jusqu'à présent

Il y a un an, je les ai rencontrés alors qu'ils sortaient de leur voiture après s'être garés, et je leur ai donc poliment demandé s'ils avaient une raison de se garer ici. Ils m'ont répondu que les suspensions de leur voiture étaient trop fragiles pour supporter la petite marche qu'il faut monter pour aller à la place qui leur est assignée (tout le parking a de telles marches). Leur explication n'avait aucun sens pour moi (quelle voiture n'est pas capable de monter une marche de 4 cm ?) alors j'ai laissé faire. Ils ont continué à se garer là depuis.

J'ai pensé à mettre une note sur leur pare-brise pour leur dire qu'ils bloquent le passage mais j'ai trouvé ça impoli.

Il y a déjà eu des accidents dans le lotissement. Leur voiture est ruinée parce qu'elle a été heurtée et mon propre propriétaire a heurté leur voiture parce qu'elle se trouvait sur le chemin. Elle les a avertis (et a payé pour les dégâts) et leur a dit de ne pas se garer là, mais ils n'ont pas cessé de le faire. Je ne peux pas m'adresser à leur propriétaire parce qu'ils sont propriétaires de leur appartement. Il est cependant possible de l'amener aux réunions de copropriété (c'est-à-dire les réunions des résidents des lotissements). Nous n'avons pas de gestionnaire d'immeuble ou de copropriété.

Question

*Comment puis-je essayer de faire en sorte que mon voisin se gare à l'endroit qui lui a été attribué au lieu de lui barrer la route ? *

Avertissement

Ma propriétaire m'a dit qu'elle pense que ce voisin souffre de TOC (trouble obsessionnel-compulsif), mais je n'en suis pas sûr puisque le voisin ne me l'a jamais dit lui-même. Ils soupçonnent des TOC à cause de certains de leurs comportements, comme le fait de voler les paillassons de l'immeuble entier pour en couvrir leur plancher. Ils ont aussi des habitudes lorsqu'ils quittent leur voiture qui me font suspecter qu'ils ont effectivement des TOC. Si quelqu'un a une expérience des TOC, je serais heureux d'obtenir des réponses qui en tiennent compte également.

Plus de détails

  • Ils garent effectivement leur voiture juste devant la porte. Ce n'est pas vraiment un problème pour les piétons car nous avons un trottoir entre la rue et la porte d'entrée, donc les trotteurs peuvent passer de toute façon.

  • La marche de 4 cm que j'ai mentionnée est en fait une pente , donc ce n'est pas un problème même pour une voiture avec des suspensions délicates.

  • Nous n'avons pas (à ma connaissance) d'unités municipales de gestion de parking. Même si elles existaient, elles ne pourraient en fait rien faire puisque, en tant que lotissement, c'est un endroit privé (et donc une route privée). Le complexe n'a pas d'accord avec une société de remorquage privée pour desservir le terrain.

  • L'endroit où ils se garent est en effet un problème de sécurité concernant une situation où il y a un incendie ou un résident doit partir en ambulance.

  • Nous ne payons pas la place séparément de notre loyer et des services publics (c'est un ensemble). Par conséquent, nous ne pouvons pas simplement menacer notre propriétaire de ne pas payer la place car elle leur parlerait.

  • Il n'y a pas d'utilisateurs de fauteuils roulants dans mon immeuble.

  • Mon propriétaire vit dans l'appartement en dessous du bad parker.

Réponses [11]

97
2018-08-31 13:16:47 +0000

Aux États-Unis et au Canada, vous pouvez appeler un pompier (les pompiers en France selon le commentaire de OldPadawan ) pour qu'il vienne évaluer l'entrée pour l'application du code des incendies.

Ils peuvent ordonner l'installation de panneaux indiquant "Stationnement interdit ou debout à tout moment" et si le voisin continue de violer les panneaux, vous pouvez alors appeler la police pour leur donner une contravention et/ou les faire remorquer. Vous pouvez envisager d'impliquer votre propriétaire ou d'autres parties, mais c'est un risque car si cela coûte de l'argent pour installer les panneaux, ils l'éviteront de façon maladroite, même si cela résout le problème. Pour développer mon raisonnement, je voudrais juste souligner que la personne qui commet ces transgressions est quelqu'un qui a prouvé qu'elle avait un sens moral peu développé. Elle est pleinement consciente que les répercussions n'existent pas et que les éventuels plaignants n'ont jusqu'à présent aucune autorité. Elle vous fera volontiers vous plier en quatre pour vous faire espérer qu'elle tiendra compte de votre point de vue.

Elle vous écoutera peut-être poliment et vous pourrez continuer à parler des désagréments et des risques pour la sécurité jusqu'à ce que vous soyez tout bleu, mais à la fin de la journée, elle sourira et continuera à faire ce qu'elle veut.

97
58
2018-08-31 12:11:57 +0000

Pourquoi ils choisissent de se garer à la porte et de bloquer les autres personnes n'a pas d'importance. Leur voiture peut être en verre, ils peuvent avoir des TOC, ils peuvent être des abrutis qui ne se soucient pas des autres. Quelle que soit la raison, ils n'ont pas besoin de se garer là.

Je suis d'accord avec les autres réponses que c'est quelque chose à discuter avec votre propriétaire. La façon d'amener votre propriétaire à agir est de le contacter chaque fois que vous remarquez la voiture garée à la porte. À un moment donné, il sera plus facile pour lui de dire aux gens de ne pas se garer là que de continuer à traiter avec vous. Vous devriez également suggérer à votre propriétaire de se procurer des panneaux mobiles ou des panneaux sandwich indiquant "Stationnement interdit" et de les installer de manière à bloquer le stationnement à la porte. Vous pourriez les déplacer temporairement pour vous garer.

Ne vous inquiétez pas si vous êtes impoli en contactant votre propriétaire à plusieurs reprises. Vous payez pour une place de parking. Même si votre propriétaire n'est pas le propriétaire des personnes qui se sont mal garées, il a quand même la responsabilité de s'assurer que vous avez accès à votre place de parking.

58
24
2018-08-31 14:27:11 +0000

Honnêtement, ce n'est pas une question idéale pour ips.se, car c'est le problème que vous ne devriez généralement pas résoudre en tête-à-tête avec le mécréant. Vous avez déjà poussé ce problème aux limites de la négociation équitable. À moins de posséder les compétences de négociation de Tony Robbins, vous êtes bien plus susceptible d'envenimer les choses accidentellement, de les transformer en querelle et d'avoir cette mauvaise tournure.

En fait, la police vous le dira : **N'essayez pas de résoudre ces mano-a-mano.

Vous avez besoin de tierces parties. Une façon de les impliquer est de leur faire faire un travail supplémentaire.

Ce n'est pas votre place de parking : c'est une place que vous louez. Vous pouvez louer une autre place de parking qui n'est pas susceptible d'être bloquée par cette personne. Demandez au propriétaire de vous fournir une autre place qui soit presque aussi bonne. Avec de la chance, il n'en aura pas de libre, alors vous pouvez vraiment commencer à le pousser à réorganiser l'ensemble du parking de manière à ce que chacun n'obtienne qu'une ou deux places de plus que l'original. Ce serait très pénible pour le propriétaire.

Le railleur apprécie également le fait que seul lui le fait, et que les autres se plient en quatre pour l'accommoder. Ce serait un bien plus gros problème si tout le monde le faisait ! Et cela obligerait le propriétaire à agir. *Alors tout le monde le fait, surtout quand vous avez l'excuse parfaitement légitime "Je ne peux pas accéder à l'espace qui m'est attribué". Finalement, le propriétaire est obligé de mettre un terme à cette situation et de crier "Assez !" Et la raillerie comprendra aussi le message. Une fois qu'il se sera calmé, la raillerie reprendra, car il ne peut pas résister au test de limite. Le jour où cela se produit, tout le monde reprend aussi la même excuse. *Dans mon pays, si je suis bien garé et que quelqu'un d'autre qui ne l'est pas m'a bloqué, j'appelle les flics, ils appellent leur dépanneuse. Les remorquages ne se terminent que d'une seule façon : la racaille descend à la fourrière et paie les frais de remorquage et de mise en fourrière. C'est conçu pour être une sanction. Je visiterais votre poste de police et je verrais comment ils y font les choses. Il se peut qu'il trouve un ticket sur son pare-brise à chaque fois qu'il le fait, ou que votre trottoir ait besoin d'un coup de peinture rouge. Les flics en auront également assez de s'occuper de lui ; dans ce cas, vous les motivez à votre cause en leur faisant partager la douleur.

Un autre facteur de motivation de la douleur est de parler au service d'urbanisme ou aux pompiers - le stationnement est généralement abordé dans les permis de construire ou d'occupation d'un bâtiment, ces plans/permis autorisent-ils ou interdisent-ils le stationnement à cet endroit ? Les pompiers pensent-ils que s'ils devaient combattre un incendie dans ce bâtiment, ils seraient d'accord avec une file de voitures contre ce trottoir limitant l'accès ? Votre question serait tout à fait innocente : "S'il peut le faire, je peux le faire aussi, n'est-ce pas ?" Le propriétaire sera responsable de la douleur car il recevra les amendes/ordonnances pour y remédier. C'est un coup dur pour un innocent (si nous définissons les collaborateurs comme "innocents"), alors ne l'utilisez qu'en dernier recours.

Comme je l'ai dit, ce n'est pas la question IPS idéale, parce que "comment puis-je interagir avec succès avec la racaille", le conseil de référence est "vous ne le faites pas". Mais vous pouvez toujours interagir avec les autres.

24
5
2018-08-31 23:04:07 +0000

Si je comprends bien, votre propriétaire est propriétaire de votre appartement (peut-être d'autres personnes), et cette personne est propriétaire de son propre appartement. Nous sommes en France, je ne connais donc pas les règles particulières. Voici comment cela fonctionne selon mon expérience dans d'autres endroits :

Première étape, vous allez voir votre propriétaire et vous vous plaignez à lui que vous ne pouvez pas utiliser votre place de parking. Apportez quelques photos de la voiture qui est garée là et qui vous gêne. Dites à votre propriétaire qu'il doit soit s'assurer que vous pouvez garer votre voiture, soit vous demanderez une réduction du loyer. Assurez-vous que votre propriétaire (dont vous avez besoin de l'aide) fasse cela correctement : Vous ne voulez pas vraiment payer un loyer moins élevé, vous voulez votre place de parking.

Deuxièmement, votre propriétaire va maintenant aller voir cette personne et lui dire que les revenus locatifs du propriétaire peuvent diminuer à cause du comportement de cette personne, et il la tiendra pour responsable. Si cette personne ne réagit pas, vous insistez pour que votre loyer soit réduit, et le propriétaire lui enverra la facture rapidement.

Il y aura très probablement une réunion des propriétaires une ou deux fois par an, et elle aura lieu à ce moment-là également. Là où j'habitais, les neuf propriétaires se réunissaient deux fois par an, avec un avocat payé pour gérer l'immeuble, et c'est là que de tels problèmes survenaient (heureusement, rien de tel n'est arrivé chez nous).

Soyez gentil et amical avec votre propriétaire, car ce n'est pas sa faute, mais c'est sa responsabilité.

5
5
2018-08-31 11:05:47 +0000

Je vois deux façons de régler ce problème : l'approche directe ou la délégation au propriétaire.

Option 1 : laisser une note polie sur leur pare-brise, pour expliquer que le fait de garer leur voiture devant la porte rend impossible l'accès à leur place par les autres résidents, et leur demander de bien vouloir se garer à l'avenir sur la place allouée.

Faire court et gentil (pas besoin de menaces) et voir si cela donne un résultat. Si ce n'est pas le cas, passez directement à l'option 2, ou laissez une deuxième note au ton un peu plus fort : terminez-la en disant que s'ils continuent à se garer ici, vous devrez soulever la question avec le propriétaire car vous avez besoin d'un accès sans restriction à votre espace désigné.

Option 2 : puisque vous avez un propriétaire, il semble qu'il lui incombe de régler ce genre de litiges. Si tous les résidents ont un espace qui leur est attribué et que cette personne ne l'utilise pas, cela semble être une violation assez claire de leur contrat de location. Le propriétaire devrait être en mesure de traiter cette question directement avec le locataire en question, et s'il ne parvient pas à résoudre le problème, je pense qu'en fin de compte le locataire pourrait être expulsé pour avoir violé les termes de son bail.

Je ne suis pas très conflictuelle moi-même, et à mon avis, l'un des avantages de la location est que vous avez un propriétaire à qui vous versez de l'argent, qui est responsable de veiller à ce que vous utilisiez le bien conformément à votre contrat, alors pourquoi ne pas en faire son problème.

5
2
2018-08-31 16:30:48 +0000

Je trouverais très impoli de prendre une mesure avant de leur demander poliment de la déplacer. Il serait préférable de simplement sonner leur cloche et d'en parler. Vous pourriez prendre en considération les points suivants :

  • Ne leur demandez pas/dites de se garer à leur place. Ce n'est vraiment pas votre affaire s'ils le font ou non, tant que cela ne vous dérange plus, c'est bon.
  • Donnez leur des détails sur la raison pour laquelle cela vous dérange, afin qu'ils sachent que ce n'est pas parce que vous aimez vous plaindre ou donner des ordres aux gens.
  • Montrez leur que vous vous souciez de la raison qu'ils peuvent donner pour l'avoir mis là, une certaine compassion aide beaucoup à garder les choses amicales et à s'assurer que quelqu'un ne se sent pas offensé.

Quelle que soit la raison qu'ils donnent, cela ne leur donne pas le droit de vous gêner. Insistez poliment pour qu'ils se garent ailleurs.

Vous pourriez dire quelque chose comme ça : Je comprends qu'il peut être difficile pour vous de vous garer sur place ou un peu plus loin, mais je ne peux pas me garer sur mon emplacement comme ça. Je suis désolé, mais je vais devoir vous demander de vous garer ailleurs". C'est une requête aimable, ils devraient réagir en s'excusant et en promettant de se garer ailleurs, sinon, continuez avec "Il n'est pas permis de se garer à cet endroit, et à cause de votre voiture je ne peux pas accéder à la place qui m'a été assignée, je devrai insister pour que vous la gariez ailleurs". S'ils refusent toujours, je leur adresse un dernier avertissement : "Veuillez garer votre voiture à un autre endroit à partir de maintenant, sinon je devrai vous poursuivre en justice, déposer une plainte officielle ou vous convoquer à une réunion. Je ne suis pas d'accord avec cela. Dans ce cas précis, cela fait déjà plus d'un an que le sujet a été abordé, et ce n'était pas une façon très forte de le dire (d'après ce que je comprends). Il me semble logique de réessayer, mais de manière beaucoup plus claire et persistante.

En général, ce n'est jamais une mauvaise idée de donner à quelqu'un une autre chance de faire ce qu'il faut, cela ne coûte pas plus qu'une ou deux minutes de votre temps. Si vous attaquez directement dès le début, vous avez de grandes chances de finir par vous battre. Une bagarre avec un voisin doit toujours être évitée, que vous ayez raison ou tort. Cela peut être extrêmement difficile et de nombreuses personnes ont déménagé à cause de cela.

2
2
2018-08-31 14:08:02 +0000

Il semble délicat de les convaincre, car le voisin est déjà très bien en train de violer la règle de base avec une très faible excuse pour le faire. Les autres réponses couvrent quelques bonnes options, et je conviens que c'est probablement quelque chose pour le propriétaire (ou la personne chargée d'administrer le parking). Mais j'ajouterai quelques idées supplémentaires :

1. Application stricte

Les mesures exactes à prendre dépendent des règles du parking. S'il s'agit d'un parking avec des règles et une déclaration selon laquelle "les contrevenants seront remorqués", il convient alors que le propriétaire commence à contacter une dépanneuse et à faire enlever la voiture lorsqu'elle est garée de cette façon. Si la police peut demander à ce que la voiture soit verbalisée, ou prendre d'autres mesures officielles, c'est une autre idée. Selon la manière dont la propriété est établie, il se peut qu'ils ne soient pas propriétaires de la place de parking ou qu'ils n'aient aucun droit garanti d'utiliser le terrain (bien que j'imagine qu'ils aient quelque chose de ce genre). Mais si ce n'est pas le cas, la révocation de leurs privilèges d'utilisation du terrain pourrait être appropriée.

Le fait est qu'il y aura des conséquences pour votre voisin pour continuer à enfreindre les règles. Dans l'état actuel des choses, votre voisin peut effectivement peut se garer comme il l'a fait--il obtient tout ce qu'il veut, et il n'y a pas d'inconvénient apparent pour lui.

2. Réunions de copropriété

C'est une bonne option, à condition que les réunions puissent imposer quelque chose de contraignant. En fonction des pouvoirs formels dont disposent les résidents, vous pouvez imposer une sanction directement ou modifier officiellement les règles de manière à ce que des conséquences puissent être appliquées à l'avenir (comme l'adoption d'une politique selon laquelle les véhicules mal garés seront remorqués aux frais du propriétaire).

J'aime cette option parce qu'elle exprime le fait que la question est un problème pour beaucoup de personnes dans le lotissement et qu'elle est indirecte : il ne s'agit pas d'attaquer votre voisin, mais plutôt de se concentrer sur les règles et les raisons pour lesquelles ces règles existent.

3. Compromis

Celui-ci peut ou non fonctionner (cela dépend de l'honnêteté de l'histoire de suspension de votre voisin), mais il pourrait être moins problématique de simplement faire en sorte que tous les occupants du lotissement paient un peu d'argent et que la marche sur l'espace de votre voisin soit atténuée. Cela peut consister à poncer la marche, à installer une petite rampe ou quelque chose de similaire. Beaucoup de gens que je connais n'aiment pas ce genre d'apaisement, mais si votre voisin est prêt à se garer sur sa place sans la marche, c'est peut-être la solution la moins problématique. Si votre voisin veut invoquer une caractéristique de son trouble obsessionnel-compulsif pour justifier son besoin particulier de se garer à cet endroit, il peut le faire. Mais c'est une réponse affirmative (c'est-à-dire qu'il doit la revendiquer), et non quelque chose que vous devez supposer pour justifier son mauvais comportement. À moins que votre voisin ne veuille vous proposer cette raison comme étant la véritable raison de ses habitudes de stationnement, je ne pense pas que vous ayez besoin de vous en préoccuper.

Les TOC ne répondent pas non plus aux besoins concurrents des résidents - il est peut-être important pour votre voisin de se garer là, mais il est également important pour les autres résidents que cette zone soit claire. Il est difficile de voir le trouble obsessionnel-compulsif prendre le pas sur les intérêts des autres dans une situation comme celle-ci, même s'il s'agit vraiment d'un facteur (ce qui est possible, je suppose, mais me paraît douteux).

2
2
2018-09-01 19:15:56 +0000

Trouver des moyens légaux pour faire respecter l'utilisation de la place de parking attribuée.

Les possibilités sont les suivantes :

  • s'il existe un contrat obligeant clairement le voisin à utiliser la place de parking attribuée, le(s) signataire(s) peut(vent) faire respecter cette

  • le(s) propriétaire(s) de la rue et / ou de la zone devant la porte peut(vent) faire respecter une règle d'interdiction de stationnement (qui a établi exactement qu'il n'est pas autorisé à se garer devant l'immeuble ? )

Le problème est bien sûr que si vous n'êtes pas l'une des parties ci-dessus, cela leur coûterait de l'argent et ils ne voudront peut-être pas aggraver la situation.

  • Dans ce cas, vous ne pouvez qu'espérer trouver suffisamment de preuves que leur comportement est un problème de santé et de sécurité et qu'il peut (ou a) entraîné un risque grave pour la santé ou des dommages matériels (démontrés par des incidents antérieurs ou une enquête officielle) ou qu'il enfreint une loi quelconque. Faire équipe avec d'autres voisins qui partagent votre frustration réduirait la charge financière et la colère du voisin qui le traînerait devant les tribunaux pour cela. Tout différend juridique portera évidemment gravement atteinte à la relation avec le voisin qui se conduit mal, mais en fin de compte, il ne semble pas que tout soit rose de toute façon.

*Les options à appliquer devraient idéalement inclure des amendes et/ou le remorquage menacé dans l'ordre de la cour

EDIT: (à la lumière de la critique dans le commentaire du Prusse chauve)

Ma solution est en fait une résolution de conflit interpersonnel très civilisée et largement acceptée dans notre société. ** Elle requiert un certain nombre de comportements et de compétences sociales, montrant une **restriction du recours à la violence (notre approche la plus instinctive de la résolution des conflits), une analyse objective et une discussion, trouvant des implications et des résolutions potentielles concernant le conflit tout en désignant une troisième partie, un facilitateur neutre. ) que ses propres compétences interpersonnelles sont insuffisantes ou inapplicables pour résoudre le conflit comme elle le souhaite._

OP a déjà épuisé à mon avis de nombreuses possibilités d'interaction personnelle (plus amicales) pour résoudre le conflit avec une résolution qu'elle souhaite telle qu'exprimée dans la question et je voulais présenter une approche alternative aux autres réponses qui ont déjà été données.

Ainsi, parmi d'autres résolutions auxquelles j'ai pu penser ( OP offrant une rémunération ou d'autres incitations au voisin pour qu'il se gare comme il le souhaite, utiliser la coercition ou le chantage , faire preuve de soumission , implorer la raison et la compassion pour la sécurité des enfants etc, toutes exigeant certaines compétences) J'ai présenté un choix qui me semble le plus souhaitable pour mettre fin au conflit. (En tant que Prussien, vous apprécieriez l'ordre qu'il représente, je parie, chauvePrussien)

Il exige entre autres d'employer la raison et le détachement émotionnel.

C'est une si bonne solution que tous les pays de cette planète et les sociétés vivant à l'intérieur de leurs frontières l'utilisent comme leur base pour la règle de droit.

Il y a évidemment un facteur de pouvoir (exercé par la société, représentée par les branches judiciaire et exécutive du gouvernement) avec la capacité de faire respecter dans ce cadre, permettant en fait une résolution finie de tout conflit en fin de compte. Tout ce qui sort de ce cadre est de la violence brute et de l'anarchie, ce qui, en soi, est aussi une interaction sociale et nécessite de nombreuses compétences pour naviguer dans la vie. La violence pourrait donc être une autre possibilité de résoudre ce conflit, mais elle aura des répercussions sur toute personne vivant dans une société régie par l'État de droit et nie l'adhésion à un comportement social tel que convenu par la société actuelle.

Malheureusement, l'État de droit est souvent affaibli ou démantelé dans les pays qui souffrent d'une corruption endémique ou qui sont en état de guerre, soit à l'intérieur, soit avec d'autres pays, en réaction directe à un conflit ou à une violence d'une ampleur plus grande que ce cas. _OP ne vit cependant pas dans un tel pays.

2
1
2018-09-03 13:54:11 +0000

J'ai pensé à mettre une note sur leur pare-brise pour leur dire qu'ils bloquent le passage, mais j'ai trouvé ça impoli.

Pourtant, c'est ce que vous devriez faire ensuite, avant de faire intervenir les pompiers et l'assemblée des propriétaires. Pour l'instant, tout ce que vous avez fait, c'est de demander à votre voisin pourquoi il s'est garé devant votre place, et il vous a donné une explication qui, en gros, vous a écarté. Vous devez vous affirmer davantage et leur dire de ne pas se garer là. Si dire à quelqu'un que sa voiture vous bloque le passage est trop difficile, une note écrite est en effet une bonne solution.

Si une conversation/note plus affirmée n'a aucun effet, je poursuivrais avec votre propriétaire, la réunion des propriétaires (via votre propriétaire) et enfin, les autorités. Impliquer d'autres parties avant de vous plaindre à votre voisin de ses habitudes de stationnement pourrait être considéré comme une réaction excessive.

1
1
2018-09-03 10:51:54 +0000

Impliquer la police ou d'autres autorités est excessif et rendra les relations entre voisins difficiles.

La raison fondamentale pour laquelle ces personnes se garent là où elles le font est la commodité. Ils font moins d'efforts pour se garer près de la porte et il est clair qu'ils ne se soucient pas des problèmes des autres.

La bonne façon de résoudre ce problème est de s'assurer qu'ils ressentent eux-mêmes vos problèmes. Faites en sorte que cela ne soit pas gênant pour eux. Je vous suggère donc :

Lorsque vous trouvez votre voiture garée, appelez-les et demandez-leur de déplacer leur voiture temporairement pour que vous puissiez sortir.

Restez calme, soyez poli, mais n'acceptez pas NON comme réponse. S'ils raccrochent, allez à leur porte et continuez la conversation. Vous devez être suffisamment insistant pour qu'ils trouvent que déplacer leur voiture est un moindre effort que de vous écouter.

Dites merci quand ils ont déplacé leur voiture. Si vous rentrez à la maison et que votre place est bloquée, faites de même.

(étape facultative) Une fois que vous avez établi une routine selon laquelle ils doivent déplacer leur voiture sur demande, partez très tôt certains matins et revenez très tard certains soirs. Je considère cette étape comme facultative car elle va à l'encontre de la "politesse".

Il est important de rester calme et d'être poli. Crier des allumettes ne résout pas les problèmes.

Il semblait que deux autres créneaux étaient bloqués par cette voiture. Faites en sorte que ces personnes fassent de même.

Je pense que vous vous rendrez compte que bientôt ils en auront assez et qu'ils placeront leur voiture là où elle devrait être.

J'insiste sur le fait d'être poli ici. Je pense que c'est important à la fois pour les faire coopérer, mais aussi pour préserver une bonne relation avec eux pour plus tard. Ces gens sont habitués à se faire crier dessus et cela ne les dérange plus. Une demande polie et raisonnable a plus de chances de fonctionner.

1
0
2018-09-04 09:27:07 +0000

Je pense que contacter le propriétaire encore et encore, ou d'autres tiers, peut parfois être épuisant et conduira à des relations encore pires avec ces personnes.

Je vous suggère de mettre la même marche/pente à l'endroit qu'ils utilisent pour se garer, si c'est possible, ou peut-être un autre objet comme des blocs de béton qui peuvent être enlevés après qu'ils aient cessé de le faire (si jamais cela arrive). Je dirai que mes suggestions constituent une mesure de première intention, mais je ne peux pas dire qu'elle fonctionnera pour tous les pays ou toutes les situations. Vous devrez parler avec d'autres personnes qui y vivent, si elles sont d'accord avec cette mesure. Parfois, il est vraiment difficile de raisonner avec des gens qui ont peu d'estime pour eux, et il est presque impossible de gagner leur confiance.

S'ils essaient toujours de lever le blocage pour continuer à se garer là, je trouverai personnellement d'autres appartements à louer, plutôt que d'avoir mon énergie négative chaque fois que j'entre ou que je sors de l'appartement.

Quoi qu'il en soit, veuillez nous faire savoir ce qui s'est passé, car je suis très curieux d'entendre également les réactions à toute action que vous entreprenez.

0

Questions connexes