Les relations interpersonnelles
2018-07-17 08:19:08 +0000 2018-07-17 08:19:08 +0000
63

Comment puis-je expliquer à l'enfant d'un ami que je n'aime pas les soirées pyjama sans parents ?

J'ai une amie, avec qui je suis ami depuis plus de 20 ans. Son garçon de 12 ans (je suis son parrain) est très fasciné par mon installation de jeu en réalité virtuelle à la maison, et me demande très souvent et avec beaucoup d'insistance s'il peut venir jouer et passer la nuit pour pouvoir jouer davantage le lendemain.

Je suis un homme célibataire, 37 ans, et je vis seul dans ma propre maison. Je ne suis pas à l'aise à l'idée que des enfants passent du temps dans ma maison sans la présence d'autres adultes, de préférence un parent [1].

Jusqu'à présent, j'ai pu faire taire les demandes en déclarant que je n'ai pas le temps pour cela. Mais je veux mettre un terme à cette idée pour de bon.

Pour clarifier : il est plus que bienvenu pour venir jouer, j'aime partager mes intérêts avec tous ceux qui sont intéressés. Mais pas les enfants seuls, même si je les connais depuis toujours et que je suis un ami proche de la famille.

Comment puis-je expliquer cela au garçon, de préférence d'une manière qui ne le rende pas triste ou ne lui donne pas l'impression que je rejette son amitié en général.

Mise à jour (environ un mois après avoir posté la question): La situation est maintenant résolue.

Il m'a rendu visite avec sa mère et ses soeurs il y a quelques semaines, pour regarder un film et jouer à des jeux de réalité virtuelle.

Comme prévu, il m'a de nouveau demandé s'il pouvait rester après le départ des autres, et passer la nuit. Sa mère étant présente dans la conversation, je lui ai dit qu'il pouvait bien sûr rester aussi longtemps qu'il le souhaitait, à condition qu'un de ses parents soit là aussi. Il s'est tourné vers sa mère et lui a demandé s'il ne pouvait pas rester seul, en s'assurant bien sûr que tout irait bien. Heureusement, elle était d'accord avec moi et a déclaré qu'un parent devrait toujours être présent, et comme je ne suis pas un parent, cela ne fonctionnerait pas sans qu'elle reste aussi. Il l'a accepté avec un petit froncement de sourcils, mais ce froncement s'est vite dissipé.

Ils sont revenus ce week-end, et nous avons tous passé un bon moment - et un détail important : Pas de demande de passer la nuit cette fois-ci !

Succès ! :-)

[1] : Le fait d'être responsable de l'enfant est probablement la plus grande partie de ce que je n'aime pas dans cette situation. Je ne sais pas comment me comporter avec des enfants seuls. Je me sens sur les nerfs, je réfléchis constamment à tout ce que je fais. De plus, pour certaines personnes, il peut sembler étrange qu'un adulte vivant seul fasse passer du temps aux enfants d'autres personnes sans surveillance - je ne veux pas que quelqu'un ait l'occasion de penser que quelque chose de mal se passe dans cette situation. Je sais que c'est un peu paranoïaque, et franchement ce n'est pas la raison principale. Mais cela fait partie du sentiment de malaise. Je suis un peu introverti, et j'ai parfois du mal à exprimer mes émotions. Et je trouve les enfants difficiles à "lire" parfois.

Réponses [4]

99
2018-07-17 09:21:24 +0000

C'est un enfant. Traitez-le comme un enfant. Cela signifie être explicite sur vos limites.

Kid : "Je peux passer la nuit ici ? Je veux jouer un peu plus sur le VR demain !"
Toi : "Non. Je préfère que tu ne restes pas ici sans un de tes parents dans les parages. Tu es libre de revenir la prochaine fois avec ton papa/maman pour jouer encore un peu sur le VR."

Bien sûr, il est peut-être un peu contrarié de ne pas avoir ce qu'il veut. (Il peut même faire semblant d'être contrarié pour vous manipuler et vous faire changer d'avis). Mais c'est pas grave.

Fixez juste vos limites ; soyez clair à ce sujet chaque fois qu'il vous le demande et il apprendra qu'il devra juste être content du temps qu'il doit passer avec vous à jouer sur votre super installation de RV.


En plus de fixer clairement la limite avec le garçon, parlez-en aussi avec sa mère. Expliquez-lui simplement ce qui vous convient pour qu'elle puisse dire à son fils exactement la même chose que vous : Qu'il peut jouer n'importe quand, à condition que ce soit avec un parent (et pas de soirée pyjama).

Même si les enfants vous disent le contraire pour essayer d'obtenir ce qu'ils veulent, en général, ils aiment avoir des limites claires. (Si vous n'y croyez pas, n'hésitez pas à consulter les questions sur parenting.SE , je vous parie qu'au moins 90% des bonnes réponses vous disent de fixer des limites claires et de vous y tenir).

99
15
2018-07-17 09:06:05 +0000

S'il vous plaît, dites-moi si j'ai bien compris, je ne suis pas tout à fait sûr d'avoir bien interprété votre question mais j'ai fait de mon mieux

Je comprends d'où vous venez. Il peut être gênant d'accueillir un enfant sans ses parents, surtout si quelqu'un les voit arriver chez vous et y passer la nuit alors qu'ils savent que vous vivez seul - ça paraît bizarre aux gens. Vous pourriez être l'être humain le plus digne de confiance sur terre et il est toujours étrange qu'un enfant ami passe la nuit chez vous, peu importe à quel point vous et ledit ami êtes proches.

Si j'étais vous, je m'expliquerais à mon amie, pourquoi vous préféreriez que son fils vienne jouer quelques heures à la maison et rentre ensuite, en insistant sur le fait que il est le bienvenu à tout moment pour jouer, mais pas pour passer la nuit. Si elle dit qu'elle est d'accord pour qu'il passe la nuit chez elle, dites-lui que c'est bien et que vous êtes ravi d'entendre qu'elle vous fait assez confiance pour que son fils passe la nuit chez vous, mais que vous n'êtes pas d'accord pour qu'il passe la nuit chez vous parce que vous ne voulez pas que les choses soient mal interprétées si quelqu'un d'autre le voit ou quelles que soient vos raisons. Si elle est une si bonne amie pour vous, elle comprendra et vous pouvez soit la laisser expliquer à son fils, soit vous asseoir et lui expliquer ensemble. Il se sentira peut-être un peu triste, mais il reviendra vite à lui, les enfants sont géniaux comme ça - bonne chance et j'espère que cela vous aidera !

15
9
2018-07-18 01:49:01 +0000

Vous devriez parler de cette situation à sa mère, puis, lorsqu'il vous le redemandera, lui répondre par :

Tu devrais demander à ta mère.

A ce stade, sa mère lui dira "non", en lui donnant une explication raisonnable si elle le juge nécessaire.

Je pense qu'il est exact que c'est sa mère qui l'éduque et qui refuse cette demande, elle peut en profiter pour lui apprendre comment se comporter avec les autres et ce qui est une question raisonnable ou non.

9
1
2018-07-19 10:35:28 +0000

Vous avez déjà de bonnes réponses, mais je voudrais ajouter que vous n'êtes pas du tout paranoïaque.
En fait, je suis surpris que tu sois seul chez toi avec un enfant dans la journée.
Quand nous avons eu des enfants d'autres personnes qui dormaient dans notre maison, je m'assurais toujours qu'au moins ma femme ou l'un des parents de l'enfant passait aussi la nuit chez nous. Si un enfant se réveille pendant la nuit, peut-être en pleurant à cause d'un cauchemar ou autre, c'est ma femme (ou le parent qui passe la nuit) qui doit s'en occuper.
En tant qu'homme, je n'irais jamais seul dans la chambre d'un enfant qui passe la nuit.
De toute façon, je ne suis jamais seul avec un enfant dans une chambre, même pas le jour. Au moins, la porte doit être grande ouverte, et je veux être sûr que d'autres adultes sont à proximité.

Cela semble paranoïaque, mais ce n'est pas très différent de "toujours mettre sa ceinture de sécurité en conduisant", ou de "ne jamais retourner à un feu d'artifice qui n'a pas explosé".
Ça peut bien se passer 99 fois sur 100, mais la seule fois où quelque chose tourne mal, ça peut vous détruire.

1

Questions connexes